mardi 5 janvier 2016

Ailleurs - Richard Russo



Lu en : V.F.
Traduction : Jean Esch
Résumé : Un monde ailleurs : c'était le rêve de Jean Russo, femme fière, charmante, autoritaire mais fragile, brisée dans son désir d'indépendance par de violentes crises nerveuses. À chaque étape de la vie de son fils, de son enfance à Gloversville à son mariage, elle l'a suivi comme une ombre encombrante et intouchable. À cette mère fêlée, et muse, l'écrivain offre un vibrant portrait et saisit avec lucidité le lien singulier qui unit une mère à son fils.

Je remercie les éditions 10/18 pour cette lecture !





 

French Touch : A beautiful tribute : this is the portrait of a proud and moving woman.



Chronique : Je voulais depuis longtemps découvrir Richard Russo et c'est avec Ailleurs que je fais connaissance avec lui. Quoi de mieux pour cela qu'un récit intime, un hommage sensible à l'une des femmes de sa vie : sa mère.

Je ne suis pas une adepte des mémoires normalement : que ce soit celles de l'auteur lui-même ou de l'un de ses proches; mais ici Richard Russo fait œuvre de poésie pour délivrer l'un des plus beaux messages qui soit : un message d'amour pour la femme qui l'a élevé. Ce livre est à la fois l'histoire de Jean Russo mais aussi tous les sentiments, les pensées de l'écrivain envers elle.

Ainsi on ne peut que s'attacher à cette femme du fait du regard subjectif de son fils : elle est fière et courageuse, autoritaire et sensible. Elle était le tout : une personne idolâtrée par un enfant et qui révèle ses défauts à l'adulte, à l'enfant qui grandit. C'était un être avec un grand rêve, un être omniprésent : c'est le portrait d'une mère protectrice.

Richard Russo essaye de rester le plus fidèle, il ne cache ni les défauts ni les qualités de Jean : il en fait un personnage à part entière, quelqu'un qui aura été incontournable dans sa vie et dont la présence l'a aidé à se définir en tant qu'homme. Chaque personne reconnaitra le lien immuable d'un amour inconditionnel : celui d'un parent pour son enfant.

En définitive, j'ai trouvé ce livre très touchant et j'ai hâte de lire un autre roman de Russo !

"Mais en dépit de mes dons impressionnants pour l'amnésie, elle n'a pas voulu s'effacer de ma mémoire, et j'espère que c'est parce qu'elle est authentique dans ce qu'elle a d'essentiel"


9 commentaires:

  1. Et hop, encore +1 dans ma Wish :D

    RépondreSupprimer
  2. encore un livre a noté pour un jour peut être

    RépondreSupprimer
  3. Et dire que la passionnée de littérature américaine que je suis n'a encore rien lu de Russo! Et ce n'est pas faite d'envie: "Le déclin de l'empire Whiting" et "Mohawk" sont dans ma PAL depuis un certain temps déjà. Mais après lecture de ton billet, l'idée de commencer par ses «mémoires» me plait beaucoup...

    RépondreSupprimer
  4. Coucou, je ne connaissais ni cet auteur ni ce livre mais vu ce que tu en dis, je me dis pourquoi pas ;) Bisous à toi et merci pour ton avis !

    RépondreSupprimer
  5. Pourquoi pas ? Il pourrait me plaire !

    RépondreSupprimer
  6. J'adore, j'adore Russo !Celui-là attend sagement son tour dans ma Pal. Je te conseille fortement : 4 saisons à Mohwak et le déclin l'empire Whiting"

    RépondreSupprimer
  7. Russo, comme je le disais à Chinouk j'ai trouvé ses deux romans lors d'une braderie et ils sont sur ma PàL donc ton billet confirme et Chinouk tu as mis le déclin dans tes livres préférés ?!

    RépondreSupprimer
  8. Je ne me rappelle pas avoir lu un roman de cet auteur.

    RépondreSupprimer