vendredi 19 août 2016

Des anges dans la neige - Stewart O'Nan

Merci aux éditions de l'Olivier pour cette lecture !


Des anges dans la neige
Stewart O'Nan
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Suzanne V. Mayoux
Les Éditions de l’Olivier

Pennsylvanie, hiver 1974. Une petite ville sans histoire. Des coups de feu claquent, étouffés par la neige.
Annie Marchand vient d'être abattue en plein jour par son mari.
Arthur Parkinson a quatorze ans. Lorsqu'il entend les détonations, son cœur se brise : il sait que l'irrémédiable s'est produit. Annie, qu'il aimait en secret, est partie à jamais. Comme son père, qui décide subitement de quitter la maison familiale.
Pourquoi Annie a-t-elle été assassinée ?
Pourquoi chacun s'acharne-t-il à détruire ce qu'il aime ? Comment trouver sa voie dans un monde où tout ce à quoi l'on croyait se dérobe et s'effrite ?
Quinze ans après, Arthur s'interroge, et démêle peu à peu l'enchevêtrement des fils tissés par le Destin.
Avec ce premier roman, Stewart O'Nan s'affirme comme un conteur exceptionnel. Explorateur d'une Amérique profonde dont rien ne peut combler le vide spirituel, il porte un regard sensible sur ses tragédies ordinaires.


Stewart O'NAN, né en 1967 à Pittsburgh, vit à Avon (Connecticut). Il publie son premier roman en 1987 et, depuis, a construit une oeuvre forte et variée, qui explore divers aspects de la société et de l'histoire américaines. Son roman Des anges dans la neige a été adapté au cinéma en 2007 par David Gordon Green sous le titre Snow Angels.

(Source : Éditions l’Olivier)

Grybouille,

Je suis très heureux de  vous faire partager ma nouvelle lecture, « Des anges dans la neige » de Stewart O’Nan aux Éditions de l’Olivier.

Ce livre fait partie des romans sociétaux ayant pour toile de fond la vie dans une petite communauté des États-Unis d’Amérique. Et oui, on pense toujours aux mégalopoles de l’Amérique du Nord, lourde erreur, des vies modestes se jouent dans cette Amérique que l’on dit profonde…
C’est un roman solidement mené, il comblera les lecteurs les plus exigeants. Au fur et à mesure de ma lecture  j’ai pensé à Mme Joyce Maynard…


L’histoire,

Enfin nous devrions dire les histoires car chaque personnage a son parcours. Des rencontres qui vont le faire grandir pour l’aspirer dans les tréfonds.

Une petite ville de Pennsylvanie, nous allons suivre deux familles les Parkinson et les Marchand. Dans ces deux familles, deux personnages vont donner le ton Arthur Parkinson et Annie Marchand née Van Dorn.

Leurs histoires se croisent à un moment où Annie est la baby-sitter d’Arthur, comme souvent à cet âge le jeune garçon qu’il est, n’est pas insensible aux charmes de cette belle étudiante.

1974, Arthur est adolescent quatorze ans, Annie est mariée et maman d’une petite fille Tara.
Nous arrivons à un moment critique dans la vie de ces deux personnages :
Annie se sépare de son mari Glenn qui le vit très mal. Elle fait une conquête, Brock un homme marié avec sa meilleure amie Barb. Tara leur fille vit avec elle.
Arthur quant à lui voit ses parents se déchirer, son père quitte le foyer conjugal et avec ce départ, il est obligé en compagnie de sa mère de quitter leur maison et de partir vivre dans un appartement au « bois du fou », catastrophe…

Arthur, va recroiser deux fois la vie d’Annie, d’abord pour Tara et ensuite un vendredi soir de répétition de la fanfare du Lycée dont il fait partie…

Ces deux moments forts vont impacter profondément la vie des deux personnages.

Quinze ans plus tard, Arthur revient sur ce destin forcé…

« Les signes extérieurs ne sont qu’argile. Je suis né de l’eau. Au dernier jour, je m’élèverai. »

Le style,

Stewart O'NAN nous fait un beau cadeau, qui je suis sûr vous touchera. D’une grande qualité technique, d’une trame intelligente qui nous présente la vie telle qu’elle peut être dans cette Amérique qui se trouve loin des sentiers touristiques.
Des mariages qui battent de l’aile, des adolescents qui vivent leurs premières expériences et leurs premières désillusions, des adultes qui se déchirent, la vie tragiquement banale mais racontée par un maitre de l’écriture cela change tout...

Les personnages,

Arthur, « Je me surprends à redouter les questions que mon enfance a laissée sans réponse » ;
Astrid Parkinson, la sœur ainée, adulte militaire en poste en Allemagne, « Tout est en train de merder, là-bas, hein ? » ;
Glenn Marchand, le pari d’Annie, « Espèce de crétin » en parlant de lui ; « …fou de Dieu après avoir étanché un pack de douze » ;
Brock, l’amant d’Annie, « Merde, merde, merde » ;
 Monsieur Chevernick, le maitre de la fanfare, « ça ne va pas, ça ne va pas » ;
Warren, le meilleur ami d’Arthur, en parlant du « shit », « Heureusement qu’on a ça pour supporter la merde des répétitions » ;
Lila, Barb, Rafe, Doc Brady, Tricia, Clare, May, Franck, Charles, Louise, Donald et Tara… Tous impliqués à un moment ou à un autre.


«  On aurait dit que nous attendions tous quelque chose, que nous tenions notre énergie en réserve ? » Arthur.

Et bien libérez votre énergie afin de trouver ce magnifique roman.
A vos marques, prêts, partez…

@ Bientôt, chers tous,






18 commentaires:

  1. Un auteur que je n'ai jamais lu mais je compte lire son tout nouveau roman sur Fitzgerald.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. HouHOU, tu ne seras pas déçue. @bientôt, Grybouille.

      Supprimer
  2. Je ne connais pas cet auteur, mais le résumé est très attirant ! Je me laisserais certainement tenter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. HouHOU, c'est l'occasion de le découvrir :) @ Bientôt, Grybouille.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. HouHOU, c'est fait pour :) @ Bientôt, Grybouille.

      Supprimer
  4. Je ne connaissais pas non plus, mais je suis plus tenté par les deux autres romans de la rentrée littéraire présenté sur le blog :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. HouHOU, il faut faire le choix, le tien sera le bon puisque ce sera le tien :) @ Bientôt, Grybouille.

      Supprimer
  5. De retour de vacances : je suis prêt pour attaquer la rentrée littéraire et pourquoi pas avec du Stewart O'nan justement ? :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. HouHOU, tout d'abord n'ayant pas de nouvelles j'étais prêt à déclencher les recherches, me voilà rassuré :) Bon retour à l'un de nos fidèles lecteurs, @ Bientôt Grybouille.

      Supprimer
  6. Je ne connaissais pas du tout mais il a l'air vraiment pas mal !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Houhou, un très bon moment de lecture, à partager... @ Bientôt, Grybouille

      Supprimer
  7. Je ne sais pas, ce ne sont pas forcément les périodes que j'aime lire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Houhou, que dire ? Il faut des fois pousser les portes et voir :) Les périodes ont toutes leurs charmes... @ Bientôt, Grybouille

      Supprimer
  8. Les seventies aux USA 0_0 Mais ce roman est fait POUR MOI !!! Mille mercis Grybouille :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Houhou, de rien, heureux de te lire :) @ Bientôt, Grybouille

      Supprimer
  9. Un auteur que j'apprécie particulièrement !

    RépondreSupprimer
  10. HouHOU, tout comme moi Jérôme, je suis en train de finir "Derniers feux sur Sunset"... Chronique à venir:) @ Bientôt, Grybouille

    RépondreSupprimer