vendredi 19 août 2016

D'extase et d'amour féroce - Dylan Landis

Lu en : V.F.
Traduction : Emmanuelle Aronson
Résumé : New York, Greenwich Village, années 1970. Rainey Royal, quatorze ans, habite une maison autrefois élégante mais aujourd'hui délabrée. Elle vit avec son père, musicien de jazz culte, qui mène une existence bohème dans cette grande demeure ouverte à tous. Sa mère ayant déserté le foyer pour aller vivre dans un ashram, Rainey est livrée à elle-même, proie facile pour les protégés de son père qui vont et viennent dans la maison.
À l'extérieur, l'adolescente rebelle se révèle forte et cruelle, violente même, jouant du pouvoir de séduction qu'elle exerce sur les autres pour trouver son chemin.

Je remercie les éditions Plon pour cette lecture !




 
French Touch : This first novel is really addictive and fascinating. Even if I did not like the main character, it is a powerful story and the end is perfect !



Chronique : Voici un des premiers romans les plus attendus de cette rentrée littéraire : un titre fascinant pour un roman unique en son genre !

D'extase et d'amour féroce n'est peut-être pas un coup de cœur mais il n'en reste pas moins une lecture innovante, addictive et dont l'aspect malsain ne peut qu'intriguer. En effet Rainey Royal n'est pas une adolescente de quatorze ans comme les autres : sa mère est partie dans un ashram, son père se sert de la demeure familiale comme lieu de culte au jazz où des jeunes musiciens s'inclinent face à son savoir et le meilleur ami de son père vient lui rendre des petites visites nocturnes afin de lui câliner les cheveux... Il y a de quoi se sentir très mal à l'aise et ce d'autant plus que Rainey cherche absolument à plaire, elle aime l'interdit au point de séduire ses professeurs et de commettre des vols à main armée.

Dès lors même si il est indéniable que sa vie est déséquilibrée et triste, je n'ai pas réussi à apprécier ce personnage qui ne cherche pas vraiment à s'en sortir. Ne lui proposez pas votre aide : elle n'en veut pas et se vengera. Son amie de toujours, Tina, est le binôme parfait pour Rainey, le duo de choc qu'il ne faut surtout pas croiser dans la rue ! Deux jeunes femmes antipathiques mais solidaires, qui se soutiennent jusqu'à la fin mais qui garderont toujours des secrets l'une pour l'autre.

C'est un roman d'apprentissage, un roman cruel sur des êtres complexes, perdus et qui ne savent pas dissocier le bien du mal. Rainey est une femme tellement forte que ce soit en tant qu'adolescente qu'en tant que femme que les gens normaux se brulent à son contact comme le souligne la présence de Leah. C'est une tornade à l'image de ce roman qui fait des bonds spectaculaires dans le temps : les années passent et pourtant rien ne change vraiment jusqu'au terrible dénouement.

En définitive un premier roman réussi et original qui a su me plaire malgré le caractère antipathique du personnage central.

Avis très positifs de : Plume de Cajou et Le Chat du Cheshire


10 commentaires:

  1. j'aime beaucoup les romans d'apprentissage, notamment quand ils mettent en scène des jeunes filles , un peu comme "La Physique des Catastrophes" de Marisha Pessl, je note donc celui-ci !

    RépondreSupprimer
  2. Je ne pense pas apprécier trop ce livre, à cause du personnage principal... Je ne ne me laisserai pas tenter je pense.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour le partage <3 !
    Je suis contente que tu ait aimé, même si ce n'est pas un coup de cœur :)

    RépondreSupprimer
  4. Houhou, Bon anniversaire Chef :) @ tout l'heure pour le gâteau et les cadeaux... Et pour les années 70 s'était chauds, @ Bientôt, Grybouille...

    RépondreSupprimer
  5. Il a l'air pas mal, ton avis m'a donné envie :D

    RépondreSupprimer
  6. Rien ne m'attire dans ce roman je dois dire ;)

    RépondreSupprimer
  7. Le côté antipathique du personnage principal me rebute un peu...

    RépondreSupprimer
  8. A chaque visite par ici, je gloutonne les découvertes jusqu'à plus faim, et j'adore ça !!! Merci )

    RépondreSupprimer
  9. Je suis en train de le lire, mais j'hésite franchement à continuer. J'ai du mal !

    RépondreSupprimer