mardi 18 octobre 2016

L'archipel d'une autre vie - Andreï Makine

Lu en : V.F.
Résumé : Aux confins de l’Extrême-Orient russe, dans le souffle du Pacifique, s’étendent des terres qui paraissent échapper à l’Histoire… Qui est donc ce criminel aux multiples visages, que Pavel Gartsev et ses compagnons doivent capturer à travers l’immensité de la taïga ? C’est l’aventure de cette longue chasse à l’homme qui nous est contée dans ce puissant roman d’exploration. C’est aussi un dialogue hors du commun, presque hors du monde, entre le soldat épuisé et la proie mystérieuse qu’il poursuit. Lorsque Pavel connaîtra la véritable identité du fugitif, sa vie en sera bouleversée. La chasse prend une dimension exaltante, tandis qu’à l’horizon émerge l’archipel des Chantars : là où une « autre vie » devient possible, dans la fragile éternité de l’amour.



Je remercie les éditions du Seuil pour cette lecture !



Chronique : Voilà ma toute première introspection dans l'univers d'Andreï Makine, et cela a été un pur régal !

Imaginez des paysages immaculés, des terres désertiques, froides, austères et majestueuses. Imaginez vous aux confins de l'Extrême-Orient russe, imaginez un lieu où le temps n'a pas d'emprise, où seul compte la survie et la traque... L'Archipel d'une autre vie est un roman puissant autant par cet environnement si indomptable, que du fait de ses personnages si complexes, si torturés, cabossés, uniques. Tout commence par un témoignage qui devient histoire et récit...

C'est donc une chasse à l'homme qui va  au fur et à mesure devenir une introspection personnelle, une remise en cause de soi par Pavel, le personnage principal. Car en réalité ce n'est pas un criminel qui est traqué, mais la vérité, sa propre vérité. C'est un roman qui amène une véritable réflexion existentielle sur nous-mêmes, notre rapport avec notre société et la violence qui y est intrinsèque. C'est d'autant plus évident lorsqu'on compare cela avec l'histoire d'amour qui va se créer, une histoire inattendue et émouvante. C'est à la fois le récit d'un homme mais aussi de la grande Histoire, celle de la Russie, le cadre spatio-temporel est vraiment essentiel !

Andreï Makine est un virtuose de la plume, son style est poétique, franc, philosophique même. Il se mélange harmonieusement avec le message inhérent à son récit, ils deviennent parfaitement complémentaires et j'ai pris autant de plaisir à découvrir l'intrigue qu'à la lire de façon purement "formelle". Lorsque l'écriture et le fond ne font plus qu'un on en vient à dévorer les pages afin de comprendre, de savoir...

En définitive, une très bonne lecture : j'ai très envie de lire les autres romans de l'auteur et je vous conseille assurément celui-ci ! 


14 commentaires:

  1. Les mots "virtuose de la plume" me donnent envie de me ruer dessus. Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
  2. C'est clairement un auteur qui devrait me plaire! Je note!

    RépondreSupprimer
  3. Je ne crois pas que ce livre soit fait pour moi. Dommage.
    Je passe mon tour!

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai jamais lu de roman se passant en Russie, ce pourrait être l'occasion ! Et si en plus c'est bien écrit... ^^ Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
  5. Jamais lu Makine mais ce roman-là me fait très envie.

    RépondreSupprimer
  6. Un beau voyage littéraire mais pas que. Une énigme comme j'aime, je note.
    Bon W.E. FLaure

    RépondreSupprimer
  7. Ce que tu dis de la plume de cet auteur me donne envie de le découvrir !

    RépondreSupprimer
  8. Je ne l'ai pas encore vu beaucoup chroniqué celui-là. En fait, je crois même que la tienne est la première que je lis ! Et entre les confins du monde et le style poétique, tu dis tout pour me tenter !

    RépondreSupprimer
  9. J'ai lu Andrei Makine au lycée, et à l'époque, la petite écervelée que j'étais avait détesté! Je l'ai relu des années plus tard, et j'ai découvert un auteur fantastique!!

    RépondreSupprimer
  10. Je n'ai toujours pas lu cet auteur. La couverture est tellement belle en plus! <3

    RépondreSupprimer