jeudi 17 novembre 2016

Le Long silence - Thomas McGuane



Lu en : V.F.
Traduction : Anatole Pons
Résumé : Et si le secret du bonheur se trouvait dans quelques échappées solitaires au bord des plus belles rivières du monde ? Si le monde trouvait enfin son sens alors qu’armé de sa canne à pêche, on tente pour la millième fois le lancer parfait ? Avec ce récit autobiographique, Thomas McGuane nous ouvre la porte d’une enfance et d’une vie passée au contact de la nature et nous invite à une parenthèse salvatrice pour mieux savourer la richesse du monde qui nous entoure et "éveiller de plus grandes réverbérations en nous-mêmes".

Je remercie les éditions Gallmeister pour cette lecture !






French Touch : Thomas McGuane is a wonderful author and I discovered so beautiful landscapes thanks to his book.



Chronique : Je fais enfin la connaissance de Thomas McGuane, un immense auteur américain, qui se dévoile dans des moments intimes et émouvants !
 
Alors préparez-vous à un voyage initiatique, à un roman entre réflexions personnelles, philosophiques, existentielles et tout cela en pêchant la truite (et autres poissons). Je ne suis pas du tout une spécialiste de la pêche mais j'ai adoré La rivière du septième jour (Et au milieu coule une rivière) qui est pour moi à la fois un très grand livre et un merveilleux film. Le Long silence m'a ainsi rappelée toutes les émotions de ce classique, il m'a fait réfléchir, il m'a fait découvrir des paysages sublimes...

C'est un roman de nature writing parfait si vous aimez les récits au rythme lent, pensif, introspectif. Un regard unique sur le monde qui l'entoure mais aussi sur soi-même. Un regard sur le passé, le présent, surtout sur l'instant présent. La pêche est ainsi un moyen de profiter de ce qui est sans forcément focaliser sur ce qui fût ou sera. J'ai trouvé cette lecture très reposante, elle apaise sincèrement.

Après il est vrai que la pêche est vraiment au cœur de ce livre, si le sujet ne vous intéresse pas, cela peut paraître un peu redondant. A mes yeux j'ai pris le parti d'extrapoler : la pêche est le moyen de traiter de la vie en général, de l'environnement, des relations humaines. Je dois aussi dire que cela m'a donnée envie de me mettre à cet exercice et de faire plus ample connaissance avec les rivières et ses habitants.

En définitive, une très bonne lecture et une belle introduction dans l'univers de Thomas McGuane ! 


9 commentaires:

  1. Encore un qui pourrait me plaire !

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas intéressée par ce nouveau Gallmeister mais je comprends qu'il t'ai plu.

    RépondreSupprimer
  3. Très très envie de le lire, même si je commence à saturer des parties de pèches... Je l'aurai un jour , je l'aurai ;)

    RépondreSupprimer
  4. L'automne est la saison idéale pour lire du nature writing je trouve.

    RépondreSupprimer
  5. Zut, je vais devoir aller le pêcher, celui-là ! mdr

    RépondreSupprimer
  6. J'avoue que la pêche, cela ne me passionne pas des masses. x) Mais ce roman a l'air tout de même pas mal, je ne m'y connais pas du tout en nature writing.

    RépondreSupprimer
  7. Un beau livre de nature writing publié en plus chez Gallmeister, je le veux! J'adore cette maison d'Édition et j'adore ces "romans qui nous évadent". Tout à fait mon genre de lecture... Merci Léa!

    RépondreSupprimer