lundi 30 janvier 2017

Une maison dans le ciel - Amanda Lindhout [& Sara Corbett]

Lu en : V.F.
Traduction : Franck Mirmont
Résumé : Un best-seller international bientôt au cinéma ! Après avoir échappé au quotidien d’une enfance difficile en se plongeant dans de vieux numéros du magazine National Geographic, la jeune Amanda Lindhout décide de partir à son tour à la découverte de ce monde qui la fait tant rêver. À 19 ans, elle travaille comme serveuse et parvient à mettre suffisamment d’argent de côté pour s’offrir de longs périples sac au dos en Amérique latine et en Asie, jusqu’à ce que son énergie et sa curiosité l’amènent à découvrir d’autres pays plus difficiles d’accès pour une femme occidentale tels que le Soudan, la Syrie ou encore le Pakistan. Enhardie par ses découvertes et ses rencontres, elle part pour l’Afghanistan et l’Irak, tous deux ravagés par la guerre, et entame une carrière de journaliste qui va la conduire en Somalie – « le pays le plus dangereux sur terre » –, où elle se fait kidnapper par un groupe d’hommes armés se réclamant d’une milice islamiste. Retenue prisonnière pendant 460 jours dans des conditions souvent effroyables, seule femme au milieu d’une dizaine d’hommes, Amanda survit en faisant appel à son intuition, à ses souvenirs et à sa force de caractère. Et, quand le désespoir la submerge, elle se prend à rêver qu’elle visite une maison dans le ciel, loin, très loin de la prison obscure dans laquelle elle risque de sombrer dans la folie ou de trouver la mort.

Je remercie les éditions Seramis pour cette lecture !

http://www.editions-seramis.fr/

Chronique : Voici l'arrivée d'une toute nouvelle maison d'édition à découvrir : les éditions Seramis. Pour ses débuts, voici un récit choc qui a eu un énorme succès international.

C'est le genre de livre où il n'est pas vraiment question d'aimer ou pas cette lecture, cela va bien au-delà car cette dernière est nécessaire pour appréhender une expérience, un vécu, un traumatisme. Souvent je me suis demandée ce qui poussaient certaines personnes à aller dans des zones réputées extrêmement dangereuses où le risque est si grand de se faire enlever, torturer ou de mourir. Avec Une maison dans le ciel, j'ai appris et compris pourquoi Amanda Lindhout avait ce besoin de découvrir le monde et de toujours aller plus loin.

Cette femme ne peut que forcer le respect par son courage, sa témérité, son audace. Retenue prisonnière pendant 460 jours suite à son enlèvement en Somalie, elle va vivre des jours de terreur, de doute, d'angoisse mais cela n'entachera pas sa volonté de vivre, de s'en sortir. L'avalanche de critiques positives, d'éloges dans le monde est parfaitement méritée car il s'agit d'un témoignage qui ne cache rien, qui est terriblement sincère, troublant, bouleversant.

Si au départ j'avais peur de me plonger dans ces pages, peur de m'aventurer en dehors de ma zone de confort littéraire pour plonger au cœur d'un récit qui est véridique et d'autant plus effrayant; je peux vous assurer que ce fût une révélation. Ce qui guide ce livre c'est l'espoir : l'espoir de la paix, de l'ouverture, de la fin d'une haine perpétuelle... Cet espoir qui est si important aujourd'hui de même que ce récit.

En définitive, les éditions Seramis nous font découvrir un très grand livre

INFO : Le livre sera adapté au cinéma avec Rooney Mara dans le rôle principal, il sera réalisé par la productrice de Zero Dark Thirty et The Revenant : Megan Allison.



5 commentaires:

  1. Moi qui ne suis pas très très témoignage, tu as attisé ma curiosité avec ce roman !! :D

    RépondreSupprimer
  2. Comme Boom je ne suis pas très témoignage mais j'avoue que là... j'ai ben envie de me lancer.

    RépondreSupprimer
  3. Tu sais toujours comment me tenter, toi ! Mais obligée de zapper, ma PAL gite plus que la tour de Pise !

    RépondreSupprimer
  4. Ooooh il me tente tellement celui-ci !!

    RépondreSupprimer
  5. Ca fait terriblement envie, alors même que les récits d'otages ne me parlent pas particulièrement.

    RépondreSupprimer