jeudi 20 avril 2017

Long Island - Christopher Bollen

Lu en : V.F.
Traduction : Nathalie Peronny
Résumé : Orient, petite bourgade idyllique à la pointe de Long Island, est un lieu sublime à la nature sauvage. L’été, au grand dam des locaux, elle est néanmoins envahie de New-Yorkais fortunés. Paul, un architecte quinquagénaire propriétaire d’une immense villa, vient y passer ses vacances accompagné de Mills, un jeune fugueur pour qui il s’est pris d’affection. C’est alors que de sombres événements viennent chahuter la sérénité d’Orient : le corps d’un résident est retrouvé dans la baie, puis un mystérieux incendie fait des ravages… Dans ce huis clos inquiétant où la psychose se propage, tous les regards se braquent aussitôt sur le seul « outsider » : Mills. Beth, une autochtone de retour de Manhattan après y avoir échoué en tant qu’artiste, va tenter de découvrir la vérité avant que les habitants ne fassent du jeune intrus le coupable idéal.




Je remercie les éditions Calmann-Lévy pour cette lecture !


Chronique : Long Island est le deuxième roman de Christopher Bollen : une vraie réussite !

Autant j'avais apprécié sans plus Manhattan People, autant j'ai tout de suite adoré Long Island. La comparaison faite par Philipp Meyer entre ce livre et Gatsby le Magnifique est assez judicieuse à mes yeux notamment du fait des thématiques abordées dans cette lecture : les préjugés, les classes sociales, les communautés retranchées dans leur quotidien, leurs mœurs et leur petite ville. Tout était fait pour qu'un drame arrive et qu'un coupable soit désigné d'office : le jeune délinquant Mills.

Il s'agit d'un roman fleuve, un roman qu'il faut savourer mais qui défile assez vite et de manière très agréable. J'ai trouvé l'écriture de Bollen beaucoup plus addictive, véritablement attractive tout en restant travaillée. Si l'auteur reste sur des sujets assez communs avec son premier roman, j'ai trouvé l'histoire beaucoup plus intéressante, passionnante et ce d'autant plus avec ce côté policier qui progresse au fil des pages.

Certains personnages sont nécessairement des clichés mais cela est essentiel dans la construction narrative, d'autres protagonistes sont beaucoup plus charismatiques dont notamment Mills pour lequel j'ai rapidement ressenti une vraie empathie. C'est un roman vraiment captivant, un beau pavé à amener avec soi pour les vacances d'été (notamment).

En définitive, j'ai beaucoup aimé ce livre et je sens que Christopher Bollen prend véritablement son envol pour rejoindre les auteurs américains incontournables.



6 commentaires:

  1. Tiens tiens, et pourquoi pas le rajouter ma liste d'envie ;)

    RépondreSupprimer
  2. Je trouve la couverture très belle personnellement :D Ton avis m'intrigue bien bien, je note :D

    RépondreSupprimer
  3. Je l'avais repéré à sa sortie et depuis plus rien, j'avais complètement oublié ! Merci de le remettre au goût du jour. :)

    RépondreSupprimer
  4. Ca m'a l'air pas mal du tout :) !

    RépondreSupprimer
  5. Tu me donnes envie de découvrir l'auteur !

    RépondreSupprimer