mardi 13 février 2018

Sans lendemain - Jake Hinkson

Lu en : V.F.
Traduction : Sophie Aslanides
Résumé : Billie Dixon sillonne les États-Unis des années 1940, s’efforçant de vendre des films dans les salles de cinémas des petites villes du Midwest. Elle apprécie son boulot et le contact avec les clients. Jusqu’à ce que dans un bled paumé de l’Arkansas, un prédicateur fanatique s’en prenne à elle, bien décidé à bouter hors de la ville tout ce qui ressemble à du cinéma. Billie aimerait bien le convaincre de changer d’avis, mais les choses se compliquent encore lorsqu’elle commence à se sentir attirée par Amberly, l’épouse du pasteur. Un désir qui va la conduire à s’emmêler dans un filet de mensonges et de supercheries, jusqu’à l’inévitable point de non-retour.







Chronique : Après l'excellent L'Enfer de Church Street, après l'émouvant L'Homme posthume, voici le troisième roman de Jake Hinkson : Sans lendemain !

Voilà un roman noir qui fait hommage au cinéma du genre, dès les premières pages on s'imagine la réalisation, les acteurs, la musique... Tout est en place pour une aventure sans retour, sans lendemain, sans espoir ? Je dois avouer que Jake Hinkson arrive à me surprendre à chaque fois, on pense savoir vers où il souhaite mener l'intrigue pour au final opérer un virage à 180° et foncer sur la route sans regarder en arrière.

Sans lendemain c'est l'histoire d'une femme qui doit faire face aux mœurs de son époque, qui doit faire face aux machos, qui doit faire face à un quotidien des plus déprimants. Le personnage de Billie est assez atypique, je n'ai jamais réussi à savoir si je l'appréciais pour sa franchise ou si je la détestais pour son égocentrisme. Est-ce une façon de se protéger, de ne pas s'attacher ou est-ce un trait de caractère qui l'amène à ne pas faire attention aux gens qui l'entourent ? Le lecteur va se poser la question tout le long de cette lecture et notamment lorsqu'il va être le témoin des choix peu conventionnels de cette anti-héroïne.

Pour ma part j'ai aimé l'ambiance inhérente à ce roman, les descriptions de ce bled paumé de l'Arkansas où les drames vont s'enchaîner jusqu'au dénouement percutant et très inattendu. Si je dois retenir un élément de ce livre : la personnalité forte, sincère et émouvante de Lucy Harington, une sacrée femme...

En définitive, une très bonne lecture du genre, très originale dans le final et très addictive dans l'ensemble.



2 commentaires:

  1. Il faut absolument que je découvre rapidement cet auteur !!

    RépondreSupprimer
  2. Je veux le lire, j'entends bcp de bien sur ce roman

    RépondreSupprimer