mercredi 15 juin 2016

La Ligne de fuite - Robert Stone



Lu en : V.F.
Traduction : Philippe Garnier
Résumé : Saigon. La guerre du Vietnam touche à sa fin. Un journaliste, Converse, confie un paquet d’héroïne à Hicks, un Marine. Celui-ci doit livrer la drogue à Marge, la femme de Converse, en Californie. De retour aux États-Unis, Converse découvre que Marge et Hicks ont disparu avec la marchandise. Il est enlevé par des agents fédéraux aux méthodes peu orthodoxes. Leur folle course-poursuite se terminera tragiquement dans le désert du Nouveau-Mexique.

Je remercie les éditions de L'Olivier pour cette lecture !







French Touch : A very good book, if you like On the Road by Jack Kerouac, you will love this novel !



Chronique : Les éditions de l'Olivier rééditent Les Guerriers de l'enfer, lauréat du National Book Award et adapté au cinéma, sous une nouvelle traduction et un nouveau titre. Un roman à (re)découvrir avec plaisir !

Ce roman fait penser à Sur la route de Jack Kerouac : c'est une plongée dans les routes américaines, c'est une fuite face aux responsabilités, c'est une quête d'euphorie par la drogue et le sexe, c'est un roman qui rend hommage à la contre-culture annihilée par la guerre et les désillusions. Je trouve que le nouveau titre est beaucoup plus fidèle à l'ambiance de ce roman et la traduction est vraiment parfaite.

La Ligne de fuite est un roman très intéressant du point de vue culturel : au début du roman l'auteur dépeint l'ambiance inhérente à Saigon, à la fin de la guerre du Vietnam. C'est un pan historique fascinant et extrêmement important pour comprendre aussi ce qui se déroule aux Etats-Unis avec le mouvement de la contre-culture. Par la suite, l'auteur va aussi décrire l'atmosphère omnipotente aux USA : cette dégénérescence par la drogue et cette inconscience générale du fait des substances ingérées. 

C'est un roman presque surréel dans les faits et rebondissements de l'intrigue, dans les émotions et actes des protagonistes : on est face à un récit sur-vitaminé où les points de vue s'alternent entre celui de Converse, de sa femme et de Hicks. Si tout reste à la troisième personne, on comprend parfaitement les sentiments, les espoirs qui animent chacun...

En définitive, un bon roman qui plaira à tous les amoureux de la littérature américaine et notamment des auteurs comme Kerouac ! 


5 commentaires:

  1. Je vais embarquer ce livre pour cet été, il sera parfait :-)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai envie de découvrir ce livre très prochainement !
    Merci beaucoup de la découverte !!

    RépondreSupprimer
  3. Aaah mais c'est génial ton curseur de satisfaction !!
    Je viens tout juste de découvrir ton blog via le concours que tu fais (j'ai partagé sur fb avec mon vrai nom Mélissa T.).
    Encore félicitation pour les 2 ans. ^^

    RépondreSupprimer
  4. Sans doute trop survitaminé pour moi ;)

    RépondreSupprimer