lundi 19 novembre 2018

La Trilogie des Templiers [Tome 2] - Jack Whyte




















La Trilogie des TEMPLIERS
Tome 2_  Les Chevaliers du Christ
de Jack WHYTE
Traduit par Guy RIVEST
Illustrations Didier GRAFFET

1187. L’armée de Saladin anéantit les croisés lors de la bataille de Hattîn. Échappant de justesse à la mort, le Templier Alexander Sinclair prend la décision de dissimuler son appartenance à l’ordre et se retrouve prisonnier. Vivant parmi ses ennemis, le jeune chevalier ne tarde pas à se lier d’amitié avec eux.
Deux ans plus tard, de l’autre côté de la Méditerranée, son cousin, André Saint-Clair, s’apprête à suivre Richard Cœur de Lion lors de la troisième croisade. La campagne militaire est bientôt marquée par les intrigues politiques et les conflits personnels. Dans cet univers où règnent l’ambition et la haine, les Justes ne sont pas toujours ceux que l’on croit…


Jack WHYTE

Né en Écosse, Jack Whyte a émigré au Canada en 1967. Il y a brièvement exercé en tant que professeur d’anglais avant de se consacrer entièrement à sa passion pour la scène et d’en faire son métier. Tour à tour comédien et musicien, il est également l’auteur de nombreux romans historiques bestsellers. Sa Trilogie des Templiers a été traduite dans plus de vingt langues.

Grybouille

Tome 2_ L’Honneur des Justes

Pour ce deuxième tome, nous nous retrouvons en l’an de grâce 1187 apr. J-C non loin du lac de Tibériade.
En ce 4 juillet d’une journée chaude d’été, deux armées se font face, l’armée de Saladin et l’armée du Roi de Jérusalem Guy de Lusignan et de son allié Renaud de Chatillon.

Les forces en  présence :

o   L’armée Franc est composée de 12.000 chevaliers, 10.000 fantassins et de 2.000 cavaliers
o   Les Sarrazins commandés par Saladin sont 10 fois supérieur

Mais ce qui va faire basculer la victoire dans le camp des Sarrazins c’est :

o   L’emploi des archets qui vont dévaster les rangs des soldats de l’armée Franc.
o    Les égos des « Chefs » de l’armée Franc qui vont être préjudiciables au bon commandement des troupes, «  Folie,  malveillance, arrogance, stupidité, ignorance et vantardise à profusion… » ; « Nous avons perdu la bataille… et J’ai bien peur que nous ayons perdu le Royaume lui-même. » dit Sir Lachlan Moray
o   L’intelligence tactique de Saladin, manœuvres, vitesse et flèches ont décimé l’armée chrétienne

Pas de prisonniers, un massacre… des survivants ?

Deux ans plus tard, en 1189, la France dans le Comté du Poitou, chez Sire Henri Saint-Clair…
Nous sommes à la page 100, il en reste 570 et pas une ne vous laissera indifférent.

Cet « Honneur des Justes » nous fait découvrir les dessous de l’Histoire à travers les aventures du jeune chevalier André Saint-Clair.

Au programme ?

L’Ordre de la renaissance de Sion, les Templiers, les rois de France et d’Angleterre, les reines, le périple des troupes depuis les côtes de France vers la terre sainte en passant par la Sicile et la Crête, les manipulations, la terre sainte, la quête…

Des passages ?

« …la majorité des prêtres, ces êtres médiocres qui jamais ne deviendraient évêques…devait sa nomination au fait d’être les fils derniers-nés de parents qui ne pouvaient subvenir à leurs besoins… »

« …à la mort du prophète Mahomet…Les califes sunnites lui ont succédé, mais les Chiites croient que le prophète a nommé lui-même son gendre comme successeur, que les califes ont fait fi de ses désirs et qu’ils ont usurpé le pouvoir au détriment de ceux à qui il revenait de droit. »

« Les Templiers et les Hospitaliers sont tous deux loyaux envers le pape et l’Église romaine, alors que les teutons sont fidèles à Barberousse et à l’Église orthodoxe. »

« Va voir ma fiancée et dis-lui que nous allons nous marier ce soir, avant l’heure du diner. » Le roi  d’Angleterre.

« Je crois que les musulmans sont exactement comme nous… » Alec Sinclair


Ce second tome tient ses promesses. Jack Whyte me fait passer de belles heures de lecture.
Une envie ? Pouvoir lire le tome 3…

C’est incroyable, lorsque l’on y pense, comme l’Histoire, les territoires et les souverains de la France et de l’Angleterre avaient en commun à cette époque.

Le p’tit Duc a revêtu sa cotte de maille et n’a pas eu le temps de la retirer entre les deux tomes. Pour la suite, le troisième tome, je la garde.. .


@ Bientôt, les reines et les chevaliers.. . 



dimanche 18 novembre 2018

Prendre refuge - Abirached & Énard

















Prendre refuge
Dessin Zeina Abirached

Scénario Mathias Enard


Entre Bamyan et Berlin, hier et aujourd’hui, l’amour comme la plus belle des aventures.
1939, Afghanistan. Autours d’un feu de camp, aux pieds des Bouddhas de Bâmiyân, une voyageuse européenne, Anne-Marie Schwarzenbach, tombe amoureuse d’une archéologue. Cette nuit-là, les deux femmes l’apprennent par la radio, la Seconde Guerre mondiale éclate.
2016, Berlin. Karsten, jeune Allemand qui se passionne pour l’Orient rencontre Nayla, une réfugiée syrienne, dont il s’éprend, malgré leurs différences.
A travers ces deux récits entremêlés, deux histoires d’amour atypiques, comme un écho à deux époques complexes, se tissent au fil des pages. Alliant les contraires, rapprochant des êtres qui n’auraient jamais dû se croiser, l’album propose une réflexion sur la difficulté d’aimer aujourd’hui comme hier.

Dessin Zeina Abirached

Née à Beyrouth en 1981, Zeina Abirached a fait des études de graphisme au Liban puis à l’Ecole Nationale des Arts Décoratifs à Paris et depuis, partage son temps entre la bande-dessinée et l'illustration.
Après [Beyrouth] Catharsis et 38 rue Youssef Semaani, son roman graphique Mourir partir revenir, le jeu des hirondelles connait un large succès public et critique (sélection officielle d’Angoulême 2008, traduit en douze langues) suivi de près par Je me souviens Beyrouth, Mouton, et Agatha de Beyrouth (une collaboration avec le poète OuLiPien Jacque Jouet).
Elle est l’auteure du Piano oriental (Casterman 2015), un récit inspiré de la vie de son ancêtre, inventeur d’un nouvel instrument de musique dans le Beyrouth des années 60.
Elle collabore régulièrement avec la presse et différents éditeurs en tant qu’illustratrice.

Scénario Mathias Enard

MATHIAS ÉNARD est né en 1972 à Niort. Il étudie l’arabe et le persan à l’INALCO à Paris et séjourne longuement au Moyen-Orient avant de s’installer à Barcelone. Il est l’auteur, entre autres, des romans Zone et Boussole(respectivement Prix du Livre Inter 2009 et Prix Goncourt 2015, aux éditions Actes Sud) ainsi que du roman graphique Tout sera oublié avec Pierre Marquès (Actes Sud, 2014) et du recueil de poèmes Dernière communication à la société proustienne de Barcelone (Inculte, 2016). Ses livres sont traduits en plus de vingt langues.

(Source Éditions Casterman)

Grybouille,

C’est un voyage en noir et blanc qui nous attend. Un pas de dance sur un pavé mosaïque ou plutôt dans un labyrinthe éclairé par les étoiles.
Une histoire à cheval sur deux époques, entre deux cultures et la volonté d’échanger à travers une histoire d’Amour…
La réponse vous la trouverez peut-être dans les étoiles, le grand Tout ???

L’album,
Somptueux, chaque planche mérite d’être détaillée pour s’imprégner du moment, de l’histoire.

L’histoire,
La difficulté pour des êtres de vivre leurs Amours, un grand thème universel avec en arrière plan la bêtise des hommes.

Le titre,
« Prendre refuge »,
Dans le Bouddhisme, c’est prendre refuge dans la famille, la Sanga. Et suivre l’enseignement le Dhamma et aller vers l’éveillé le Bouddha, une route longue et qui est très personnelle…

Cet abri, cet endroit sûr, n’est pas un abri physique, mais un abri spirituel.
Celui qui n’aura pas compris le Bouddha-Dhamma-Sangha prendrait refuge en vain.

A tous et toutes choses « OM MANI PADMÉ HÛM » par trois fois,

Pour suivre les auteurs,

@ Bientôt,
Bonne lecture à tous,



vendredi 16 novembre 2018

Le Pêcheur à l'honneur aux éditions Gallmeister !


Le Pêcheur à l'honneur aux éditions Gallmeister !


Sur la tombe du pêcheur inconnu - John Gierach [Traduction : Anatole Pons]

Itinéraire d'un pêcheur à la mouche / Testament d'un pêcheur à la mouche - John D. Voelker [Traduction : Jacques Mailhos] [Illustré par Glenn Wolff]


Tous les amoureux de nature writing le savent, le bonheur vous attend aux éditions Gallmeister !
J'avais ainsi envie de mettre en avant ces trois titres ensemble, trois titres qui ont la pêche en commun mais aussi : la philosophie, des leçons de vie, des anecdotes amusantes, une beauté dans la prose, une traduction magnifique, des paysages inoubliables, une plume unique...

Je ne suis pas pêcheur mais depuis ma lecture du magnifique récit Et au milieu coule une rivière, j'ai une fascination pour cette activité qui demande de la patience et une capacité à contempler le monde qui nous entoure, à apprécier le moment présent. Chaque pêcheur est un philosophe (qui s'ignore ou non).


John Gierach et John D. Voelker sont ainsi deux écrivains-pêcheurs incontournables, deux monuments de la littérature américaine qui méritaient cette belle mise à l'honneur au sein des éditions Gallmeister. Deux auteurs que j'aime énormément, deux auteurs qui savent nous toucher, nous interpeller. 

Avec Sur la tombe du pêcheur inconnu, John Gierach nous apporte un peu de sagesse dans notre quotidien, il nous permet de nous poser dans une société qui ne s'arrête jamais. Il nous permet de remettre en perspective ce qui est essentiel et de nous faire comprendre le véritable sens de l'importance. C'est un témoin de son temps, de son époque, un être en mouvement et qui nous tend la main pour l'accompagner quelques temps au cœur des paysages sauvages.

John D. Voelker est plus malicieux, l'humour se mêle à la philosophie, les questionnements s'entrecroisent aux anecdotes décalées. On peut penser un peu à Bill Bryson en lisant Voelker. Son itinéraire et son testament sont deux récits à lire ensemble, deux textes complémentaires, deux odes à la nature, à la pêche à la mouche. Ce sont deux livres que je vais lire et relire, que je vais offrir aussi. Deux textes dont on aime redécouvrir certaines citations, deux œuvres qui restent avec nous même après la fin de leur lecture.

Amoureux de la littérature nord-américaine, amoureux du nature writing, je vous invite à découvrir ou redécouvrir deux auteurs incontournables. Venez à la rencontre de John D. Voelker et John Gierach. Avec les deux John, vous ne verrez plus jamais la nature et la vie de la même manière !



jeudi 15 novembre 2018

Actes Noirs : Dura Lex & Écorces vives !


Actes Noirs à l'honneur sur le blog avec...:


Dura Lex - Bruce Desilva 


Traduction : Laure Manceau
Résumé : À la fin des années 1980, Kwame Diggs, le plus jeune tueur en série de l’histoire, a sauvagement assassiné deux femmes et trois petites filles avec des couteaux de cuisine avant même d’être en âge de conduire. Lors de son arres­tation, il y a dix-huit ans, le Code pénal de Rhode Island prévoyait que tout délinquant juvénile, quel que soit son crime, soit libéré à vingt et un ans. Il devrait donc être sorti de prison depuis des années mais il est toujours derrière les barreaux, à cause de condamnations supplémentaires pour possession de drogue et agression de deux gardiens. Le fait que ces accusations soient montées de toutes pièces est un secret de Polichinelle, mais ça ne gêne personne, et surtout pas Mulligan, qui avait enquêté pour le Dispatch à l’époque des faits et qui redoute d’autres meurtres si le tueur est re­mis en liberté. La direction du journal, en revanche, n’est pas du même avis : si l’administration n’est pas inquiétée pour ce coup monté contre un tueur, elle pourra se per­mettre le même type d’agissements avec n’importe qui.
Peut-on prendre des libertés avec la loi au nom de la sé­curité ? C’est autour de ce dilemme éthique que le journal, et l’opinion, se déchirent. Mulligan, de son côté, reprend ses investigations et se lance dans une course contre la montre pour maintenir le criminel en détention. Parce que si le meurtrier est relâché, partisans du droit et défenseurs de l’éthique risquent de se retrouver dans le même camp : celui des proies.


Chronique : Je découvre enfin la plume de Bruce Desilva et après la lecture de Dura Lex, une chose est sûre, je vais lire ses autres romans !

Dura Lex est un polar extrêmement intelligent, très bien ficelé, addictif et qui mérite vraiment d'être mis en avant !

Tout commence dans le sang et la violence, tout commence dans le meurtre. La première partie du livre nous plonge immédiatement dans une atmosphère sombre, angoissante et très prenante. Les pages défilent et le lecteur ne peut que saluer le style addictif de Bruce Desilva, traduit par Laure Manceau (une très grande traductrice ! Elle a notamment traduit Bull Mountain, mon "Actes Noirs" préféré).

Mais la première partie se termine et voilà que l'intrigue principale commence. Dura Lex n'est pas un thriller sur un tueur en série mais un thriller qui traite de la morale, de l'éthique. De la difficulté à différencier le bien et le mal, de savoir ce qui est juste et ce qui ne l'est pas. Ce roman est ainsi passionnant car il permet au lecteur de se questionner, de remettre en question ses certitudes au profit d'un raisonnement moins manichéen.

J'ai lu ce livre d'une seule traite, du fait d'un style très fluide, de chapitres courts et efficaces, Dura Lex est à la fois un véritable page turner et un thriller incontournable et très intéressant.

Enfin, même si ce livre est le troisième livre avec le personnage de Liam Mulligan, je n'ai pas été dérangée, ce roman peut ainsi parfaitement se lire sans avoir lu les deux précédents (je lirai très prochainement les deux premiers pour voir si j'ai raté des clins d'œil ou des informations essentielles). 

En définitive, Dura Lex est un des meilleurs polars de cette année !














Écorces vives - Alexandre Lenot


Résumé : C’est une région de montagnes et de forêts, dans un massif qu’on dit Central mais que les routes nationales semblent éviter. Un homme venu de loin incendie la ferme dans laquelle il espérait un jour voir jouer ses enfants, puis il disparaît dans les bois. La rumeur trouble bientôt l’hiver : un rôdeur hante les lieux et mettrait en péril l’ordre ancien du pays. Les gens du coin passent de la circonspection à la franche hostilité, à l’exception d’une jeune femme nouvellement arrivée, qui le recueille. Mais personne n’est le bienvenu s’il n’est pas né ici.
Écorces vives est construit sur une tension souterraine, un entrelacs de préjugés définitifs et de rancœurs séculaires. De ce roman noir – qui est aussi fable sociale, western rural, hommage aux âmes mélancoliques et révoltées – sourd une menace : il faut se méfier de la terre qui dort…






Chronique : Écorces vives est un roman qui signe les premiers pas prometteurs d'un nouvel écrivain sur la scène littéraire française !

Dans la tradition du country noir américain, dans la lignée du rural noir français, Alexandre Lenot s'inscrit dans cette nouvelle vague d'auteurs français qui dépeignent une intrigue au cœur des coins reculés, permettant ainsi aux lecteurs de découvrir des paysages loin des cartes postales, permettant ainsi de donner une voix à ceux que l'on a trop souvent ignoré.

Si vous avez aimé Rural noir de Benoit Minville, Aux animaux la guerre de Nicolas Mathieu ou encore les romans de Franck Bouysse ou ceux de l'Américain David Joy, ce livre est fait pour vous ! Sans renouveler le genre, l'auteur imprègne sa plume et son univers, apporte sa propre marque et s'inscrit dans un genre que j'aime énormément.

Entre le polar et le roman social, ce livre est à la fois très addictif du fait de son atmosphère, de son histoire mais est aussi profondément humain du fait de cette description de chaque personnage, des êtres brisés, des êtres violents, des êtres perdus et des êtres nourris de préjugés, de haine et de désillusions.

J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur, j'ai beaucoup aimé cette montée angoissante de l'ambiance. Après si je devais émettre un bémol je dirai que les protagonistes manquaient de nuances, ils étaient trop manichéens voire caricaturaux. Je préfère un style moins parfait, moins travaillé au profit de protagonistes plus complexes et ambigus.

En définitive, un bon premier roman, j'ai hâte de lire le prochain de l'auteur !