mardi 15 janvier 2019

L'Empreinte - Alexandria Marzano-Lesnevich

Traduction : Héloïse Esquié
Résumé : Etudiante en droit à Harvard, Alexandria Marzano-Lesnevich est une farouche opposante à la peine de mort. Jusqu’au jour où son chemin croise celui d’un tueur emprisonné en Louisiane, Rick Langley, dont la confession l’épouvante et ébranle toutes ses convictions. Pour elle, cela ne fait aucun doute : cet homme doit être exécuté. Bouleversée par cette réaction viscérale, Alexandria ne va pas tarder à prendre conscience de son origine en découvrant un lien entre son passé, un secret de famille et cette terrible affaire qui réveille en elle des sentiments enfouis. Elle n’aura alors cesse d’enquêter inlassablement sur les raisons profondes qui ont conduit Langley à commettre ce crime épouvantable.










Chronique : Le voilà mon tout premier coup de cœur 2019 ! En fait pour ce livre je décide de renommer cette catégorie : voici mon tout premier uppercut littéraire 2019 !

Avant de débuter cette lecture j'avais une certaine appréhension : une appréhension de lire un récit (plutôt qu'un roman), l'appréhension de lire ce mélange entre fiction et réalité, entre l'histoire de l'auteure et celle d'un pédophile, l'appréhension de l'histoire en elle-même, une histoire sombre et dérangeante. Si vous avez aussi cette appréhension, faites moi confiance, faites confiance à Sonatine et surtout faites confiance à Alexandria Marzano-Lesnevich. Ce livre est unique. Comme le dit si bien Celeste Ng (Picabo d'Or 2018) : "Ce livre est une merveille".

Il a fallu une cinquantaine de pages pour que le charme opère et puis d'un seul coup j'ai su, j'ai senti que ce livre était prodigieux. Prodigieux parce qu'il est extrêmement ambitieux, l'entreprise de l'auteure était très risquée mais elle a réussi à relever le défi.
 
J'ai été impressionnée par la maturité, par la réflexion, par la sagesse, par la force, par l'humanité de ce livre et de son auteure. L'Empreinte c'est l'histoire du passé qui impacte le présent, c'est l'histoire du face-à-face entre le droit et l'homme, entre l'objectif et le subjectif, c'est l'histoire du pardon et de l'injustice, de la colère et de l'amour, du corps et de l'esprit.

Tout le long Alexandria Marzano-Lesnevich a su me surprendre par ses pensées, par le cheminement de ses pensées. Elle arrivait même à anticiper mes questions, mes réponses, mes réflexions. Le lecteur est plongé dans son enquête, dans ses recherches, on devient enquêteur avec elle. 

Parlons aussi de la fin. ATTENTION SPOILERS. Tout le long du récit le lecteur attend une chose : la confrontation entre l'auteure et Ricky. Et judicieusement, intelligemment, l'auteure nous prend à contre-pied. Le dénouement est tout simplement parfait.

En définitive, quel livre ! Quel récit ! Prodigieux, fabuleux, douloureux, sensible, fort, puissant, percutant. Premier uppercut littéraire de l'année 2019 !



lundi 14 janvier 2019

L'Arbre aux Morts - Greg Iles

Traduction : Aurélie Tronchet
Résumé : L’ancien procureur et maire de Natchez, Penn Cage, et sa fian­cée la journaliste Caitlin Masters, ont failli périr sous la main du riche homme d’affaires Brody Royal et de ses Aigles Bicé­phales, une branche radicale du Ku Klux Klan liée à certains des hommes les plus puissants du Mississippi. Ils ne sont pour­tant pas tirés d’affaire. Brody Royal est mort, mais le couple apprend qu’il n’était pas la véritable tête des Aigles. Celui qui tire les ficelles du groupe terroriste est un homme bien plus redoutable encore : le chef du Bureau des enquêtes criminelles de la police d’État de Louisiane, Forrest Knox. Pour sauver son père, le Dr Tom Cage – qui fuit une ac­cusation de meurtre et des flics corrompus bien décidés à l’abattre –, Penn n’a que deux solutions : pactiser avec ce diable de Knox ou le détruire. Tandis qu’il poursuit les deux options, sa fiancée continue de lever le voile sur des meurtres non résolus datant de l’époque des droits civiques. Caitlin tient peut­être de quoi faire tomber les Aigles Bicéphales : son enquête plonge loin dans le passé, dans les eaux troubles du Mississippi, jusqu’à un endroit secret utilisé par les proprié­taires d’esclaves et le Klan depuis plus de deux siècles, un lieu terrifiant surnommé l’Arbre aux Morts.



Chronique : Après Brasier Noir (un formidable pavé littéraire), voici la suite de la trilogie du Mississippi : L'Arbre aux Morts.

Encore une fois le lecteur est face à un beau pavé de près de 1000 pages, un livre qui nécessite du temps, de la patience mais qui se lit indéniablement avec fluidité. 

Cette trilogie représente le chef d'œuvre de Greg Iles et je ne peux que vous la recommander (tout en vous prévenant d'avoir du temps devant vous).

Ce deuxième tome est aussi palpitant que le premier, j'ai été très impressionnée par la capacité de l'auteur à se renouveler, à nous tenir en haleine, à nous plonger au cœur d'une intrigue qui mêle la fiction à la réalité, la grande Histoire avec les péripéties de Penn Cage.

Greg Iles entremêle avec talent le passé et le présent, ce qui fût et ce qui est, les fantômes hantent chaque page et impactent sur le récit actuel, le lecteur est ainsi happé dans un roman addictif et passionnant. 

L'Arbre aux morts est composé d'une part du côté page turner d'un brillant polar et d'autre part de l'aspect fascinant d'un roman historique. Tout est écrit, dépeint, mené  la perfection et je suis ressortie de ma lecture avec la furieuse envie de continuer l'aventure.

En définitive, un deuxième tome tout aussi prenant que le premier, vivement le troisième tome de la trilogie !



dimanche 13 janvier 2019

L'Anti-Magicien [Tome 1 & Tome 2] - Sébastien De Castell


Traduction : Laetitia Devaux
Résumé : Kelen, 16 ans, est l'héritier d'une des grandes familles qui se disputent le trône de la cité. Il prépare son premier duel pour devenir mage. Mais ses pouvoirs ont disparu. Il doit ruser... ou tricher, quitte à risquer l'exil, voire pire.
Ses seuls soutiens, deux acolytes explosifs: Furia, la vagabonde imprévisible et Rakis, un chacureuil féroce et acerbe. 














Chronique : Je lis de moins en moins de nouvelles séries dans le genre Jeunesse/Fantasy/Fantastique L'Anti-Magicien et j'ai donc décidé de me lancer : j'ai bien fait !
car j'ai peur de ne pas aller jusqu'au bout, que les tomes s'enchaînent et que j'en arrive à l'âge de ma retraite mais j'avais vraiment envie de découvrir

L'Anti-Magicien n'est pas une saga qui va révolutionner le genre mais c'est une saga qui se lit avec grand plaisir, qui est efficace, qui vous transporte aisément dans son univers.

Le gros point fort de ces deux premiers tomes est -pour moi- cet antihéros parfait, ce personnage qui s'éloigne des stéréotypes du personnage central de ce type d'histoire et c'est là que se dégage toute l'originalité de cette série. 

Ce que j'ai aussi apprécié dans ma lecture c'est cette faculté de mêler Fantasy et humour, j'aime beaucoup lorsque la narration se prête à la dérision, qu'il y a ce sérieux qui rejoint des moments amusants et décalés. C'est vraiment bien tourné et amené dans l'ensemble.

J'ai autant aimé le premier que le deuxième tome et j'ai donc hâte à présent de lire la suite !

En définitive, une saga qui a su me convaincre et me plaire !


samedi 12 janvier 2019

Supersaurs [Livre III] - Jay Jay Burridge

Traduction : Magali Duez
Résumé : Après un bref passage en Angleterre, où Béa et Carter se rendent vite compte qu’ils ne sont pas faits pour l’école, leur parrain Théodore les emmène dans le ranch de saures de leur oncle américain.
Mais le tyran noir nain de Carter y est vite soupçon né d’attaques sauvages sur du bétail et l’enfant saure va devoir tout faire pour prou ver son innocence…
Ces attaques ne seraient-elles pas l’œuvre du cruel Vicomte et de sa ravissante femme, eux aussi de passage au Far West ?
Plongez dans le monde fascinant ses Supersaurs et découvrez l’Ouest américain comme vous ne l’avez jamais vu au travers de somptueuses illustrations !









Chronique : J'aime énormément la collection R Jeunesse qui publie deux de mes séries littéraires préférées en littérature jeunesse : Chasseurs de livres et... Supersaurs ! Voici mon avis sur le tome 3.

Si ce tome 3 n'a pas encore la même application que les tomes précédents permettant d'animer les images (ou alors je n'ai pas cherché au bon endroit) cela n'a empêché en rien mon plaisir de lecture : encore un régal !

Je suis une mordue de Jurassic Park (et de Star Wars si vous voulez tout savoir) alors Supersaurs était fait pour moi ! Les différentes péripéties sont vraiment passionnantes, il n'y a aucun temps mort, le rythme est parfait, un parfait page turner pour enfants et ados (et jeunes adultes comme moi) !

En plus des protagonistes que j'aime suivre de tome en tome, je trouve que le mélange entre le texte et les images est très bien pensé. Les illustrations subliment le texte, elles permettent une immersion totale dans l'univers de l'auteur, c'est une véritable expérience littéraire !

En plus ce tome 3 se passe en Amérique, pour une fan de littérature américaine comme moi que demander de plus ? Dinosaures + Far West = bonheur littéraire absolu !

En définitive, un troisième tome aussi palpitant que les précédents. Supersaurs est une série formidable !


vendredi 11 janvier 2019

Handsome Harry - James Carlos Blake

Traduction : Emmanuel Pailler
Résumé : Dans la bande de John Dillinger, il y a Red, Charley, Russell et moi, “Handsome Harry” Pierpont. S’il y avait eu un chef, ça aurait été moi, même John le dit. Mais John aime avoir sa photo dans les journaux et faire le malin devant les dames, alors on ne se souvient que de lui. Il est le plus cool d’entre nous, je vous le garantis, sur un boulot comme sous les balles. Nous prenons l’argent là où il se trouve : dans les banques. Les journaux disent que nous sommes dangereux, l'Ennemi public n°1 : n'exagérons rien. On ne veut de mal à personne, on aime juste les belles voitures, les jolies filles et les fêtes entre copains. On sait bien que ça ne va pas durer, que les flics nous attraperont un jour ou l’autre. En attendant, on profite de la vie.









Chronique : Handsome Harry est la lecture idéale si vous cherchez un roman rempli d'adrénaline, addictif et palpitant à la fois !

Voilà un livre que je n'ai pas pu reposer avant de l'avoir terminé ! Un roman qui nous plonge au cœur d'une période, celle de l'Amérique des années folles; d'une épopée où les gangsters sont les rois, où leur légende est omniprésente ! 

James Carlos Blake est un conteur né et le lecteur n'aura aucun temps mort, happé dans une aventure qui s'imprègne de la réalité pour dépeindre une fiction.

Ce que j'ai particulièrement aimé dans ce livre c'est la narration et le ton ironique du personnage central, un ton où l'humour équilibre les instants de violence, un style qui humanise d'autant plus les péripéties des protagonistes, une écriture fluide et hilarante qui personnalise notre expérience de lecture.

Alors que la fin approche pour Harry il est temps pour lui de nous raconter son histoire, de raconter la vérité, de prendre parole. Chef de l'ombre, éclipsé par le charisme de Dillinger, Harry est un antihéros fascinant qui nous captive jusqu'à ses dernières pensées.

En définitive, James Carlos Blake est un auteur que j'aime énormément et j'ai adoré son nouveau roman !



Après Maida - Katharine Dion

Traduction : Juliane Nivelt
Résumé : “Quelque chose de certain a été perdu”. Ce sont les seuls mots qui viennent à Gene pour parler de sa femme Maida après sa disparition. Quoi de plus insaisissable que le souvenir d’une personne aimée ? Gene se remémore leur rencontre, leur mariage, les étés joyeux près du lac, avec leurs amis de toujours Ed et Gayle, dans des maisons traversées de rires et d’enfants. Sur les photos, Maida est toujours radieuse. Mais étaient-ils vraiment heureux ? Quel est ce lien qui les a unis pendant près de cinquante ans de mariage ? Étonnamment, c’est parce qu’il se tourne vers le passé que surgit pour Gene une possibilité de renouveau. Mais, pour réapprendre à vivre, il lui faudra changer de regard sur ses proches et savoir saisir sa chance.










Chronique : Une nouvelle parution des éditions Gallmeister est toujours un événement incontournable pour une amoureuse de littérature nord-américaine telle que moi, j'avais donc hâte de découvrir ce premier roman !

 Après Maida est un premier roman sensible, doux, apaisant, monotone et d'une profonde tendresse. C'est le livre idéal si vous souhaitez une lecture qui suit lentement et paisiblement son cours. Si vous souhaitez plutôt une lecture rythmée et addictive, je vous conseille l'autre parution du mois de janvier chez Gallmeister : Handsome Harry.

Ici Katharine Dion dépeint le deuil d'un homme, d'un mari, un être qui va remonter le temps, faire le bilan, remettre en perspective son existence afin de pouvoir continuer à avancer. Si la vieillesse et la mort sont présentes elles ne doivent pas pour autant l'empêcher d'apprécier chaque moment qui lui est offert, d'apprécier chaque rencontre occasionnée par les circonstances. C'est un roman idéal pour comprendre qu'il n'est jamais trop tard.

Ce roman est très plaisant à lire, il a su me rappeler par moment Mon désir le plus ardent de Pete Fromm (gros coup de cœur) mais sans réitérer en moi les mêmes émotions. Ainsi, si ce premier roman est très réussi dans la forme, dans l'histoire; je n'ai pas réussi à totalement me plonger dans ma lecture, je suis restée un peu en dehors, je visualisais l'ensemble de loin sans en faire partie.

En définitive, un premier roman réussi mais j'attendais à être plus émue au cours de cette lecture.















jeudi 10 janvier 2019

Héros [Tome 1] - Benoît Minville

Résumé
Ils grandissent au pied du Morvan, entre ville et village. Matéo, diamant à l’oreille, Richard, la tête rentrée dans les épaules, et l’inénarrable, intarissable, insupportable José, duvet au menton et hygiène douteuse.
Leur passion : la légendaire BD Héros, dont ils attendent chaque mois le nouveau numéro.
Leur rêve : éditer un jour leur propre série, inspirée de cet univers fascinant et occulte qui domine les records de ventes.
Après tout, la série a bien été créée dans leur région, il y a plus de 80 ans : alors, pourquoi pas eux ? Mais un soir, alors qu’ils planchent dans leur Q.G., un homme apparaît comme par magie, blessé à mort ; juste avant de s’effondrer, tend à Richard une étrange fiole… une fiole dont le contenu vibre et scintille, comme s’il était vivant.









Chronique : Si vous me suivez depuis quelques temps déjà vous savez que je suis une fan de Benoît Minville, j'aime tout ce qu'il écrit, j'aime sa plume, ses univers et en plus d'être un brillant écrivain il est aussi un formidable libraire. En résumé chaque nouveau roman de Benoît Minville est une occasion à fêter !

Dès les premières pages j'ai été happée dans cette nouvelle aventure, dès les premières pages j'ai su que j'allais adorer, que j'allais me régaler, que je voudrais la suite, que je voudrais recommander ce livre. Je l'ai fait plusieurs fois via Instagram, il est temps de le dire aussi sur le blog : LISEZ CE LIVRE !

Coup de coeur 2018, je tenais à en parler encore en 2019, de quoi bien commencer l'année si vous ne l'avez pas encore lu (et au passage prenez aussi les autres romans de Benoît Minville). Héros est un roman original, addictif, un hommage à l'imagination et à l'imaginaire.

Dans ce livre tous les ingrédients sont là : des personnages riches, attachants et complémentaires; des aventures palpitantes, de la magie, de l'action mais aussi des passages plus calmes, plus émouvants sur des thématiques plus réalistes : l'amour et l'amitié. 

Benoît Minville s'impose encore et toujours comme une référence en littérature jeunesse/Young Adult ! À mes yeux, cet écrivain est un maître du genre, il est capable de faire aimer la lecture à tous les jeunes, il est capable de vous transporter et de vous émouvoir, c'est un immense écrivain tout simplement.

En définitive, Héros est un de mes gros coups de cœur de l'année 2018 ! 


La Trilogie des Templiers [Tome 3] - Jack Whyte






















La Trilogie des Templiers

de Jack Whyte
traduit par Jean–Claude Mallé
Tome 3_ La Chute de l’Ordre

Octobre 1307. Le roi Philippe IV fait arrêter tous les Templiers de France et saisit leurs biens avec l’aide du pape. Averti de ce complot, William St. Clair parvient de justesse à s’échapper. Fuyant le pays en compagnie de quelques centaines de frères d’armes, il emporte le trésor légendaire de l’ordre.
Face à cette traîtrise de la couronne, le chevalier décide qu’il est temps d’abandonner le passé : il libère ses hommes de leurs vœux d’obéissance à la papauté et les mène une dernière fois au combat, à Bannockburn en Écosse. De cette bataille dépendra le destin des Templiers…


Jack WHYTE,


Né en Écosse, Jack Whyte a émigré au Canada en 1967. Il y a brièvement exercé en tant que professeur d’anglais avant de se consacrer entièrement à sa passion pour la scène et d’en faire son métier. Tour à tour comédien et musicien, il est également l’auteur de nombreux romans historiques bestsellers. Sa Trilogie des Templiers a été traduite dans plus de vingt langues.

Grybouille,

Bon, bah, voilà, c’est le troisième tome, le dernier, difficile de se dire qu’après c’est fini..  . Une solution ? Le lire doucement, déguster, et se dire que l’on pourra les relire tous les trois J
Et qui sait, certains d’entre vous y verront des portes entrouvertes et partiront à la recherche du Trésor, ou tout du moins  d’autres écrits porteurs de la même thématique.. .

Le 12 octobre 1307, un drôle de personnage rentre discrètement accompagné d’une escorte dans la bonne ville de La Rochelle.
Le port de La Rochelle est à cette époque la plaque tournante des activités commerciales de l’Ordre en France.
Sous des habits quelconques c’est Sir William Sinclair, Chevalier de l’Ordre des Templiers, qui se présente chargé d’une mission à la commanderie de la Ville.
Discrètement ? A la faveur de l’intervention de Tam, son fidèle sergent qui porte secours à une belle inconnue, il rencontre la Baronne Jessica Randolph.
Tous se retrouvent à la commanderie, Jessica pour y trouver secours et William pour y délivrer un message de Jacques de Molay au Commandant de la place et à l’Amiral de la flotte du Temple.

L’alerte doit être donnée, le Roi de France Philippe le Bel a donné ordre à son âme damnée Guillaume de Nogaret d’arrêter TOUS le Templiers. Et cela dès le lendemain, le vendredi 13 octobre au matin.. .
Le Roi « Sa malveillance et sa soif de richesse n’ont pas de limites et n’en n’ont jamais eu. »
Le Pape Clément « souverain pontife de paille », dont dépendent directement les Templiers, n’interviendra pas.
L’Inquisition, les frères Dominicains, « les molosses de Dieu » sont chargés de poser « La Question » auprès de quinze milles malheureux membres de l’Ordre tombés dans les geôles du Roi.

Une solution ? Dans l’urgence, sauver ce qui peut l’être, des vies et le trésor, s’enfuir avec l’aide de la flotte amarrée au port.. .
Une destination ? L’Ecosse, terre où le Roi Robert Bruce se bat pour la survie de son peuple face à l’envahisseur anglais.. . Mais.. .

Sir William Sinclair, devenu le plus haut gradé qui a échappé à cette immense rafle va devoir prendre des décisions pour la survie de l’Ordre ! Une révolution pour les Frères ! Un avenir pour les siens !


Jack WHYTE, depuis le tome 1 de la « Trilogie des Templiers », porte le p’tit Duc Grybouille sur un chemin qu’il étudie encore, source inépuisable de recherches, de discutions passionnées et donc de partage.
Son style amène avec bienveillance le lecteur et la lectrice à découvrir un moment fort de notre histoire qui résonne encore aujourd’hui à travers des questionnements sur la Religion, sur notre Société et sur l’Être malheureusement capable du meilleur comme du pire.
Une très belle trilogie qui, par la mise en action et les dialogues des personnages, se lit comme un roman d’aventure. Ce qu’il est de toutes manières, une aventure Humaine.. .

Une mention particulière pour la Baronne Jessica Randolph, qui face au « grand dadais » va devoir faire preuve de diplomatie et pourtant : «  Un malentendu ? Tout s’arrangera bientôt ? Vous n’avez rien retenu de ce que j’ai dit hier ? Ou n’accordez-vous aucune importance à l’avis d’une femme ? »
Je vous laisse découvrir qui est le grand dadais.. .

Mais une chose est sure, l’Ordre vivra sous une forme ou une autre.. .

Bonne lecture à Tous et Toutes,
Et surtout une très bonne année 2019, avec pour Tous une santé de chêne centenaire.. .




mercredi 9 janvier 2019

Dix petites poupées - B.A. Paris

Traduction : Vincent Guilluy
Résumé :
LA DISPARITION. Layla a disparu il y a douze ans, en pleine nuit, alors qu’elle rentrait de vacances en France avec son petit ami, Finn. On ne l’a jamais revue depuis.
LES SOUPÇONS. Lorsque les policiers l’ont interrogé, Finn leur a raconté la vérité sur cette nuit-là. Mais pas toute la vérité. Pas un mot, par exemple, sur la dispute violente qui les a opposés juste avant la disparition de Layla.
LES SOUPÇONS. Finn a refait sa vie. Avec la soeur de Layla. Jusqu’au jour où le passé ressurgit. Quelqu’un croit apercevoir Layla. Et pourquoi les petites poupées russes de son enfance font-elles soudain leur apparition ?








Chronique : Derrière les portes avait été une véritable révélation pour moi, j'avais tout simplement adoré ce page turner implacable, Défaillances avait été une bonne lecture sans égaler la précédente, voici à présent mon avis sur Dix Petites Poupées.

J'ai immédiatement su m'immerger dans cette intrigue qui débute avec force et fracas. Pas de temps mort pour commencer : le lecteur est au cœur du suspense.  En jouant avec le passé et le présent, B.A. Paris réussit à nous mener en bateau pendant un premier temps, à nous surprendre et à nous convaincre.

Après j'ai trouvé que le rythme du livre n'était pas régulier, il y a eu des moments où l'ennui pointait le bout de son nez, où j'avais envie que cela avance, où je trouvais que cela tournait en rond. Le milieu du roman est ainsi très lent à mes yeux et je pense qu'une cinquantaine de pages en moins aurait permis une lecture plus addictive.

Au niveau du dénouement, il est indéniablement très surprenant mais il l'est tout autant qu'on peut se questionner sur sa crédibilité. D'un côté j'ai trouvé que cela était très bien pensé et d'un autre je me demandais si cela était possible (SPOILER : je me demande encore comment cela est possible que Finn ne s'en soit pas rendu compte plus tôt).

En définitive, une lecture plaisante, un thriller efficace malgré quelques moments de flottement mais je préfère encore Derrière les portes.