mercredi 17 août 2022

Arpenter la nuit - Leila Mottley

Traduction : Pauline Loquin

Résumé :  En Californie, une adolescente noire est décidée à survivre, coûte que coûte, dans un monde qui se refuse à la protéger. Un premier roman coup de poing. Kiara, dix-sept ans, et son frère aîné Marcus vivotent dans un immeuble d’East Oakland. Livrés à eux-mêmes, ils ont vu leur famille fracturée par la mort et par la prison. Si Marcus rêve de faire carrière dans le rap, sa sœur se démène pour trouver du travail et payer le loyer. Mais les dettes s’accumulent et l’expulsion approche. Un soir, ce qui commence comme un malentendu avec un inconnu devient aux yeux de Kiara le seul moyen de s’en sortir. Elle décide de vendre son corps, d’arpenter la nuit. Rien ne l’a pourtant préparée à la violence de cet univers, et surtout pas la banale arrestation va la précipiter dans un enfer qu’elle n’aurait jamais imaginé.

 

 

Chronique :

Lorsque le soleil disparait au loin, que les lumières artificielles s'emparent des rues, les êtres perdus et brisés se mettent à arpenter la nuit...

Arpenter la nuit au détriment de sa jeunesse, de sa candeur, de son intégrité, de ses espoirs. Arpenter la nuit pour survivre au lendemain. Arpenter la nuit pour retrouver peut-être le jour le lendemain. Arpenter la nuit le corps en miettes, l'esprit morcelé. Arpenter la nuit pour vendre son corps et y perdre au passage son âme. Arpenter la nuit tel un pèlerin de l'enfer et croire que le bout du tunnel arrivera ou pas...

Arpenter la nuit est l'histoire de Kiara, jeune femme de couleur âgée de dix-sept ans qui fait face à la tragédie : un père décédé, une mère emprisonnée, un oncle qui connait le succès dans la musique et a abandonné sa famille, un frère qui préfère se voiler la face en refusant obstinément de chercher un travail. Et voilà qu'au milieu de tout cela le loyer se met à doubler et la jeune Kiara doit trouver un moyen de gagner plus pour se sauver mais surtout sauver son frère et son jeune voisin Trevor dont la mère se drogue.

Arpenter la nuit c'est l'histoire d'une jeune femme qui se sacrifie corps et âme pour les hommes de son entourage et qui se verra trahir presque continuellement. Elle ne peut ainsi compter que sur sa lumineuse amie Alé et sur l'amour de Trevor, rejetant parfois ceux qui pourraient l'aider, se méfiant de toute personne blanche qui souhaiterait prendre sa défense. Brisée par la nuit, la jeune Kiara va affronter la violence des hommes et de la police, la souffrance de la trahison familiale et le déchirement d'un abandon total d'une société qui ne veut pas voir sa détresse.

Arpenter la nuit c'est l'histoire universelle des femmes afro-américaines, Leila Mottley se veut ainsi la voix de ces femmes qui doivent vivre en étant prises en étau entre la peur de la menace extérieure et la soumission, le sacrifice à l'intérieur du cadre familial.

Il est impressionnant de voir un premier roman aussi abouti et maitrisé alors même que sa rédaction à débuter quand Leila Mottley n'avait que dix-sept ans. Cela démontre une profonde maturité et une volonté admirable de s'engager, de dénoncer, de parler haut et fort, de témoigner et de lever les tabous. Par une écriture intime et poétique, sensible et à vif, la jeune romancière impose un rythme narratif percutant qui fait battre nos cœurs en accord avec celui de Kiara.

Arpenter la nuit n'est pas sans danger que cela soit pour Kiara mais aussi pour le lecteur, vous allez y laisser une partie de vous, une partie dévastée par le sort terrible réservé aux oubliés de notre société, aux femmes et enfants abandonnés, méprisés, dénigrés et laissés à la misère.

Venez arpenter la nuit pour apprécier d'autant plus de voler au grand jour, venez arpenter la nuit pour comprendre et porter à votre tour la voix de Kiara.




mardi 9 août 2022

Anne et sa maison de rêve - Lucy Maud Montgomery

 Traduction : Laure-Lyn Boisseau-Axmann

Résumé : Après trois années passées à Summerside à faire des rencontres toutes plus surprenantes les unes que les autres, Anne Shirley quitte le lycée dont elle avait la direction et la charmante pension de Windy Willows et s’apprête à entamer un nouveau chapitre de sa vie aux côtés de son fiancé, Gilbert Blythe, à Four Winds, dans un coin de paradis de l’Île-du-Prince-Édouard. 

 

 

 

 

 

 

 

Chronique :

Chère Anne,

Te souviens-tu de ma première lettre, de notre première rencontre ? Adoptée et découvrant Green Gables, tu commençais à peine à t'épanouir et à découvrir que la vie ne réserve pas que des mauvaises surprises. Tu étais déjà si lumineuse et éclatante, tu changeais déjà toutes les existences qui croisaient ta route : celles de tes proches mais aussi celles de tes lecteurs. Oui Anne je n'hésite pas à le dire, tu es une formidable amie qui m'accompagne depuis déjà de nombreux mois et je comprends sans peine que tes aventures soient devenues un tel classique outre-Atlantique.

Dans un nouvel écrin magnifique avec une nouvelle illustration sublime de Midori Kusano (ta fidèle portraitiste qui illumine tout ton être), je découvre ta nouvelle histoire : ta maison de rêve.

Si tu savais à quel point je suis heureuse de savoir que tu as enfin trouvé l'amour aux côtés de ce cher Gilbert ! Tu as mis du temps à te rendre compte de tes sentiments et après quelques temps d'éloignement vous vivez enfin ensemble. J'ai été tellement émue de te voir devenir une femme aussi accomplie, de découvrir tes nouveaux compagnons. Encore une fois tu as su les écouter, tu as su les conseiller et tu as réussi à leur offrir ce dont ils avaient besoin. Leur vie est devenue plus belle grâce à toi car ton altruisme et ta bienveillance sont d'autant plus précieux qu'ils sont rares.

J'ai aussi souffert à tes côtés suite à ce drame que je ne peux nommer sans trop en révéler. J'ai été à tes côtés Anne, j'ai été déchirée en deux. Personne ne t'a autant aimé et soutenu, je peux te l'assurer. Les larmes aux yeux j'ai souhaité de tout cœur être ton pilier et j'ai été tellement fière de te voir te relever de nouveau.

Je crois à chaque fois que ton histoire va me lasser, que le prochain livre sera forcément moins bon et passionnant que le précédent mais c'est tout le contraire. Oui chère Anne je t'aime encore plus à chaque page et rarement j'ai eu une amie aussi sincère et courageuse que toi.

Je te souhaite le meilleur comme toujours et je te dis à bientôt,

Ta fidèle amie, Léa

 


 

dimanche 7 août 2022

Lectrice Charleston 2022 #3

 

 
 Je continue avec joie l'expérience de Lectrice Charleston, avec un petit retard sur mes chroniques voici mon retour sur sept nouveautés.
 
Le Souffle des rêves - Clarisse Sabard
 
Résumé :

1987.
Abby a besoin de souffler. Depuis qu’elle essaye désespérément de tomber enceinte, ses relations avec son mari sont de plus en plus tendues.

Alors, sur un coup de tête, elle fait ses valises pour la région de Cork, en Irlande, à la recherche de sa mère Caitlin, qui l’a abandonnée quand elle était bébé. Mais en retrouvant Caitlin, elle découvre aussi une valise remplie de cassettes audio enregistrées par sa grand-mère, Lucy. Celle-ci y raconte sa vie d'Irlandaise émigrée à New York au début du XXe siècle.

Une histoire qui pourrait bien changer le cours de la vie d’Abby...
Ce voyage sur la terre de ses ancêtres lui permettra-t-il de faire la paix avec elle-même ?

 
Chronique

Parmi les autrices emblématiques des éditions Charleston il y a la talentueuse Clarisse Sabard. Ce qui est remarquable avec cette écrivaine c'est qu'elle arrive à chaque fois à écrire un roman encore meilleur que le précédent. Sa plume, ses intrigues et ses personnages gagnent à chaque fois en profondeur et en intensité, certes tous ses livres ont su me toucher en plein cœur mais chaque nouveau roman imprègne encore plus mon cœur que le précédent !

Ainsi même si j'ai un faible pour ses romances de Noël, Le Souffle des rêves est une merveille d'émotion et de sensibilité égalant le bonheur de lire une de ses comédies romantiques de Noël avec un chocolat chaud et un plaid. Lire les romans de Clarisse Sabard c'est se laisser guider par une myriade d'émotions, tenir la main d'héroïnes fortes et inoubliables et ressortir de sa lecture le sourire aux lèvres grâce à l'espoir qui en transparaît.

Captivée par l'écriture fluide et pétillante de Clarisse Sabard, par les destins de ces personnages qui s'entremêlent dans l'espace et dans le temps, j'ai été emportée par le Souffle des rêves.


Les Sirènes de Malibu - Taylor Jenkins Reid

Traduction : Typhaine Ducellier

Résumé :

Malibu, 27 août 1983.
La fête annuelle de Nina Riva est l’évènement le plus attendu de l’année à Malibu. Star du show-biz, politique ou serveuse au drugstore du coin, tout le monde rêve d’être invité, car ce n’est pas seulement la fête la plus notoirement décadente de toute la côte Ouest, c’est aussi l’occasion d’approcher les Riva.

Nina, Hud, Jay et Kit, non contents d’être les enfants du chanteur qui fait vibrer l’Amérique, sont eux-mêmes un modèle de succès. Ils sont jeunes, ils sont beaux, ils sont talentueux et ont le monde à leurs pieds. Mais sous le vernis des apparences se cachent bien des secrets.

Si à minuit la fête bat son plein, au matin, le passé sera venu frapper à la porte des Riva et leur manoir de verre au sommet de la falaise sera en feu.

Chronique :

Daisy Jones & the Six avait été une véritable révélation, Les Sirènes de Malibu est une confirmation magistrale du talent de Taylor Jenkins Reid !

Cette écrivaine a une faculté incroyable d'apporter un souffle narratif passionnant à chacune de ses histoires, d'insuffler de l'originalité dans ses textes, de nous proposer un panel de personnages tous plus charismatiques et fascinants les uns que les autres.

Dès les premières lignes, Les Sirènes de Malibu propose une intrigue addictive et émouvante, sincère et percutante où le feu ne sera pas le seul élément qui fera des ravages. Les phrases s'enchaînent et le lecteur ne peut arrêter sa lecture car derrière les paillettes et le glamour, les membres de la famille Riva cachent bien des secrets et des doutes...

Taylor Jenkins Reid est indéniablement une des plumes américaines les plus importantes de sa génération !


Les Héritières de Lowenhöf  #1 - Corina Bomann

Traduction :Corinna Gepner

Résumé

Stockholm, 1913.
Agneta ne peut que retenir ses larmes quand elle apprend que son père est décédé sans qu’elle ait pu le revoir. Sommée de retourner dans la demeure qu’elle avait fuie pour étudier l’art et vivre libre, loin des carcans imposés par son sexe, elle est désormais la seule héritière du domaine de Löwenhof et se doit de reprendre la gestion du haras familial. Titre de noblesse et vie luxueuse s’offrent à elle, mais n’est-ce pas tout ce qu’elle souhaitait éviter en quittant sa puissante famille ? Tiraillée entre son devoir et ses rêves, Agneta est confrontée à des choix déchirants, alors que partout autour d'elle l'Europe marche déjà vers la guerre.

Chronique

Au travers du destin d'Agneta, Corina Bomann nous emporte au cœur d'une vie où soufflent les brises de la grande Histoire. Le Choix d'Agneta est le premier roman que je lis de cette écrivaine, malgré un style qui peut paraître un peu chargé et un rythme irrégulier (une centaine de pages aurait pu être enlevée pour rendre la lecture plus fluide), j'ai apprécié cette lecture dans l'ensemble.

Alors que la Première Guerre Mondiale est sur le point d'arriver, la vie d'Agneta bascule... Suite à la perte de son père et de son frère, Agneta, jeune femme indépendante, va voir son destin d'héritière la rattraper. La force de ce roman est de proposer un mélange harmonieux entre l'Histoire et l'existence d'une femme courageuse et féministe.

Secrets de famille, féminisme, amour et trahison : ce roman offre son lot d'émotions et de rebondissements, le lecteur sera ainsi ravi d'accompagner Agneta, un personnage dans la digne lignée des héroïnes Charleston !

 

On n'empêche pas une étoile de briller - Tonie Behar

Résumé :

L’histoire de Max et Sacha commence comme beaucoup d’autres, par une rencontre et un coup de foudre. Mais quand Sacha, qui rêve de percer dans le milieu de la musique, reçoit une proposition pour se produire aux États-Unis, elle décide de s’envoler vers son destin. Max reste à Paris. C’est le point de départ d’un demi-siècle de séparations et de retrouvailles.

Des grands boulevards parisiens aux lumières d’Hollywood, des manifestations de Mai 68 à Woodstock, ils vont traverser les décennies et construire leur vie, chacun de leur côté, mais sans jamais oublier l’amour qui les lie.

L’histoire d’amour d’un couple qui a décidé de casser les codes et d’écrire ses propres règles du jeu.

Chronique :

On n'empêche pas une étoile de briller est ma première rencontre avec Tonie Behar, une rencontre prometteuse pour la suite !

En tant que grande adepte des comédies romantiques d'Hollywood je ne pouvais qu'apprécier ce livre qui leur rend hommage. Voici une histoire d'amour qu'on espère voir adaptée au cinéma, celle de Max et Sacha, deux êtres qui s'aiment éperdument mais dont les routes ne feront qu'alterner séparations et retrouvailles.

Tout commence à la fin : en 2021, la star Sacha Volcan vient retrouver Max et décide de raconter leur histoire à sa famille. Tout commence au début : dans les années 60 Alexandra (Sacha) rencontre Max et c'est le coup de foudre. Deux êtres qui s'aiment et rêvent d'Amérique et de gloire mais Max est rattrapé par ses devoirs de fils et voilà Sacha qui part sans lui... Ils vont se retrouver, s'aimer, se séparer et ainsi le cercle de la vie continuera son cycle.

Même si on connait le dénouement, même si on peut prévoir la plupart des rebondissements, on ne peut que savourer cette jolie romance pleine de douceur, d'espoir et d'amour où la magie d'Hollywood n'est jamais loin.


Le Magasin des jouets cassés - Julien Rampin

Résumé :

C’est un immeuble du XVe arrondissement comme tant d’autres, avec son escalier en pierre et ses balcons trop étroits...

C’est là que Lola espère prendre un nouveau départ avec son fils de six ans, Léon. Mais chaque immeuble a ses secrets, jalousement gardés par ses habitants – des secrets ni blancs ni noirs, des secrets gris, que l’arrivée de Lola va faire éclater.

Chronique :

Ayant lu des chroniques très élogieuses sur le premier roman de Julien Rampin, j'avais très envie de découvrir sa plume.

Le Magasin des jouets cassés c'est l'histoire de rencontres et de destins croisés : il y a Lola et son fils Léon, il y a le grand lecteur et blogueur Paul-Henry, la curieuse Martine mais il y a aussi d'autres personnages liés aux secrets du passé. C'est ainsi que les vies se croisent et s'entrecroisent dans les couloirs du temps...

Même si j'ai apprécié le jeune Léon et sa mère, ma préférence va indéniablement à Paul-Henry : un homme généreux, un passionné de lecture, un amoureux des mots et surtout un être altruiste malgré un passé douloureux.

Là où se dévoile le talent de Julien Rampin c'est dans la construction de ses personnages : la faculté de leur donner une personnalité unique, des anecdotes très personnelles, des pensées intimes profondes et touchantes. Le lecteur ne peut que tomber sous le charme de ces protagonistes si réels, si vrais.

La narration de ce livre est aussi très intéressante, en jouant avec le cadre temporel, l'auteur alterne entre le passé, le présent et l'avenir, amenant ainsi le lecteur à percevoir les fils qui s'entrelacent, à voir à quel point la vie peut nous réserver de belles surprises même lorsqu'on perd espoir. Le Magasin des jouets cassés c'est aussi un vibrant hommage à l'amour et à la bienveillance.

Après malgré ces belles qualités, je n'ai pas eu le coup de cœur pour ce roman pour une raison assez simple : ce roman est trop court. En 200 pages il n'y a pas le temps de développer parfaitement des personnages ainsi que des cadres temporels aussi variés. Aussi j'aurais aimé quelques chapitres supplémentaires pour permettre d'approfondir chaque personnage, de développer plus encore l'intrigue et de ne pas avoir l'impression que certains points sont traités en surface.

En définitive, Julien Rampin nous offre un beau moment de lecture et même si on lui reproche que cela soit trop court c'est bien parce qu'on aurait aimé rester plus longtemps avec ses personnages !


Huit battements d'ailes - Laura Trompette

Résumé :

Elles sont huit. Parmi elles, une conductrice de poids lourd sur les routes de France, la porte-parole de la Maison Blanche, une prisonnière en Chine ou encore une orpheline en Inde. A priori, tout les sépare. Et pourtant, en l’espace de 24 heures, ce 24 avril 2020 où le monde semble s’être mis à l’arrêt, leurs destins vont se rejoindre et leurs vies irrémédiablement se lier.

Un hymne à la sororité qui traverse les âges et les frontières.

Chronique :

Magali, Ida ,Rafaella, numéro 9072 et les autres vont durant ce printemps 2020 voir leur destin se croiser, se frôler à travers tous les continents durant la première grosse vague de l’épidémie de Covid. Tous ces personnages ont en commun d’être des femmes. Certaines comme Rafaella cherchent à aider, secourir leurs consœurs via un compte instagram qui relie les femmes blessées, apeurées, violées et perdues et qui leur permet de s’accrocher à un fil protecteur de ne pas se sentir seules. D’autres comme Judy sont attirées par les projecteurs défendent des causes pas forcément défendables et ont des convictions bien tranchées sur le bien le mal, en oubliant leurs actions passées et leurs propres erreurs. De l’Espagne à l’Inde, de l’Allemagne à l’Amérique du Nord, le livre alterne les moments de vie de chacune, les pensées, les victoires, les pleurs et les espoirs.

Il est question dans ce roman d’échanges de mails qui contribuent à une solidarité et une entraide qui fait chaud au cœur au milieu  de la solitude qu’engendre la pandémie mais aussi d’ours lune encagés, d’orphelins et de femmes battues, des différences et des appartenances . L’auteure nous livre un roman choral où au-delà d’un instantané des évènements mondiaux de cette période si singulière, il est essentiellement question de vie de femmes, de leur quotidien, de leurs bonheurs, de leurs souffrances et de leur résilience aussi. C’est un livre sur la ronde de la vie des femmes à travers le monde et de comment « un battement d’aile de papillon peut… » ; de ce qui lie tous ces personnages touchants et fragiles, de leur amour.

En alternant à chaque mini-chapitre les sensations, le vécu de chacune la romancière nous permet d’être au cœur et au centre de chacune des vies de ces femmes, que ce soit dans leur solidarité, leur sensibilité, leur lâcheté, leur courage et leur colère. Elle nous transmet un petit condensé de vie, une photographie à travers le regard de huit femmes (et d'une ours) d’un moment d’avril 2020. C'est un livre simple, efficace tout en étant émouvant. L'alternance des points de vue est intéressant mais donne aussi une impression de lecture hachée, certaines protagonistes sont décrites de manière plus superficielle que d'autres et cela donne un ensemble qui n'est pas tout à fait équilibré.


Le Manoir aux roses - Tracy Rees

Traduction : Jessica Shapiro

Résumé :

1895, Londres.
Quand Mabs Daley trouve une place comme dame de compagnie auprès d’Abigail Finch, maîtresse d’une famille récemment installée dans le quartier huppé de Hampstead, un sentiment de soulagement la submerge : ce nouveau travail va lui permettre de nourrir sa famille. Très vite, elle devine pourtant que de terribles secrets hantent la somptueuse demeure bourgeoise.

Sombre et agressive, régulièrement assommée par les somnifères, sa nouvelle patronne est, aux dires de son mari, malade. Mais bientôt, la proximité entre maîtres et domestiques partageant la vie au manoir fait naître rumeurs et confidences qui laissent entendre une tout autre histoire...

Chronique :

Les éditions Charleston nous offrent de nouveau une magnifique histoire de femmes avec Le Manoir aux Roses.

Les héroïnes Charleston ont cette capacité formidable à former une grande sororité dans les traits de caractère tout en étant toutes uniques en leur genre comme le souligne ce roman mettant en lumière le destin de quatre femmes.

Elles sont quatre, quatre héroïnes charismatiques, courageuses, intelligentes et déterminées. Bienvenue au XIXème siècle à Londres ! Je vous présente Olive, une femme venant d'un milieu aisé qui se décide à adopter une orpheline alors même qu'elle n'est pas mariée, brisant ainsi toutes les mœurs de l'époque; Ottie, une jeune fille d'une douzaine d'années qui a de faux airs d'Anne de Green Gables; Abigail une femme qui semble froide et distante mais qui cache surtout un passé sombre et douloureux et enfin Mabs, une jeune femme opiniâtre qui doit subvenir seule aux besoins de ses frères et sœurs.

Je suis tombée sous le charme de chacune d'entre elles : Olive est un modèle d'ouverture d'esprit, d'altruisme et de modernité; Ottie est touchante par sa naïveté et sa volonté à comprendre le monde; Abigail se dévoile progressivement et on ne peut qu'être émue par son histoire et enfin Mabs suscite un vif respect du fait de son courage et de son dévouement envers sa famille.

Ce roman est ainsi un bel hommage à la volonté des femmes, à leur capacité à se soutenir, à se relever, à affronter l'injustice et le jugement d'autrui; ce titre souligne ainsi qu'une héroïne Charleston se cache en chacune de nous, peu importe notre âge ou d'où nous venons, être une héroïne Charleston c'est avant tout être "courageuse et bienveillante" (dixit le film de Cendrillon).