vendredi 10 juin 2016

Yesterday's Gone [Episodes 5 & 6] - Platt & Wright




























Merci aux éditions Fleuve pour cette lecture ! 
 
Yesterday’s gone
Saison 1- Épisodes 5 et 6
De SEAN PLATT et DAVID WRIGHT
Traduit par Hélène Collon

Luca a délivré Paola du rêve qui la gardait prisonnière. Mais le petit garçon a payé le prix fort : à son réveil, il avait vieilli de cinq ans en quelques instants. Et la chose qui menaçait Paola n’a fait que se déplacer : elle se tient désormais au cœur du petit groupe de rescapés retranché dans l’hôtel. A l’extérieur, les créature ne cessent de se multiplier, et attendent…
Construit en 6 saisons de 6 épisodes chacune, Yesterday’s Gone nous entraîne dans un univers post-apocalyptique sombre et inquiétant, où toute une galerie de personnages inoubliables se débat pour survivre. Ici, pas de héros, mais plusieurs rescapés, dont on suit les destins croisés au travers de chapitres courts et rythmés, dans une tension qui va sans cesse crescendo. Avec son style direct et terriblement efficace, Yesterday’s Gone nous offre un écheveau de suspense qui rappellera le Dôme, de Stephen King, mais en version boostée aux amphétamines !

(Source : 12-21 Éditions)

SEAN PLATT et DAVID WRIGHT sont membres du collectif Inkwell, un groupe d'auteurs américains auto-publiés qui dynamitent les genres et réinventent la littérature. Ces deux fans de série télé, de SF et de paranormal on décidé d'appliquer au livre les codes de leurs TV shows favoris. Ainsi est né Yesterday's Gone, la série livresque la plus addictive jamais écrite.

(Source : Fleuve Édiion)

Grybouille
(Source : Himself)

Pourquoi ?
Pourquoi, quoi ?
Bah, oui ! Pourquoi s’y recoller ?
Le p’tit Duc serait-il devenu addict ?
Et pourquoi pas ? Lorsque c’est bien écrit et que l’on continue à se poser la question :
« Mais jusqu’où cela va-t-il nous mener ? »

Épisode 5 « Welcome to the darkness »
Épisode 6 « Comme une rangé de dominos »

Suite de notre road trip post apocalyptique, et tout de suite dès les premières pages nous sentons que la maturité est là.
Bon ce n’est pas réellement une surprise, je vous le disais à la fin de l’épisode 4, on percevait déjà que les auteurs étaient en grande capacité de nous offrir du grain à moudre.

C’est qu’en même une série  qui va plus loin qu’une énième Dystopie à l’eau de rose.
On nous parle de Transmission, de Physique Quantique, de rêves partagés, d’êtres venus de… Il y a de l’action, de la réflexion, une intrigue bien construite, des personnages qui ont des personnalités et une histoire bien solide, un serial killer, des hommes en noir, des survivors, de l’émotion…
Il y en a pour tous les goûts et  pour une palette d’âges bien large.

Et puis « la légendaire « ivresse du coureur de fond » », çà parle au p’tit Duc.. .

Nous retrouvons :

A New-York, Brent Foster, Luis Torres et Joe, en plein Manhattan face à une montagne de corps empilés. Où sont passés les disparus, il y a-t-il encore l’espoir de les retrouver, et lorsque l’on est mordu par une de ces créatures on devient quoi ? Et ce ferry c’est quoi ?

En Alabama, Boricio wolf, encore plus loup qu’avant mais maintenant il a une « team ». Avec son petit groupe de prisonniers qu’il a motivé, il entrevoit une solution à leur séquestration.. . Connaissant maintenant notre serial killer préféré il va y avoir de la casse.
La Boricio Team : Adam, Charlie, Manny, Jack.


En Georgie, Edward Keenan se remet de son crash d’avion en compagnie de Teagan, une jeune fille enceinte trouvée sur la route. Jade, la fille d’Edward et l’ami de celle-ci Ken.
Ed va-t-il réussir à emmener tout ce petit monde en sécurité dans son nid en Floride ?

Dans le Missouri, Luca Handing, petit héros de 8 ans accompagné de son chien  Dog vador, arrivés avec Will en hélicoptère pour rejoindre un groupe retranché dans un hôtel.
Ils arrivent juste à temps pour que Luca sauve Paola de ses rêves et perde cinq ans de sa vie dans son action de sauvetage.
Le groupe : Desmond, Mary (mère de Paola), Jimmy, John.

La Floride, Bob (le beau père de Charlie du groupe d’Alabama) est en compagnie de Callie une jeune femme sous influence.. .

Tous sont aux prises AVEC ces créatures venues dont on ne sait où ?
C’est un peu flippant mais les descriptions sont vraiment bien campées.   


L’histoire c’est « comme si un plan se déroulait. Mais qui disait plan, disait planificateur. »

Bon, je vous le dis en aparté cela ne va pas s’arranger tout de suite, mais soyons sincère ce n’est pas ce que l’on demandait.
Et puis autant bien être au fond du trou avant de voir une petite lumière d’espoir, non ?
Et bien là, vous n’allez pas être déçu, même si de temps en temps une bulle d’oxygène nous est laissée pour que nous reprenions notre souffle.. .


SEAN PLATT et DAVID WRIGHT s’en sortent très bien dans le genre, leur suite tient toutes ses promesses, ils peuvent dormir tranquilles.

Nous ? Un peu moins.. .
Mais qui a éteint la lumière du couloir ? Et la veilleuse de la chambre, elle est où ? Et la bombe au poivre, je l’avais mise sous l’oreiller.. .

Ouf, j’ai retrouvé la batte de Baseball.

@ Plus,
Je vous souhaite de belles lectures.




3 commentaires:

  1. Le premier tome m'attend pour cet été :-)

    RépondreSupprimer
  2. Je suis sur le point de lire le premier tome :)

    RépondreSupprimer