dimanche 16 avril 2017

La femme tombée du ciel - Thomas King

Lu en : V.F.
Traduction : Caroline Lavoie
Résumé :Une catastrophe écologique provoquée par la multinationale Domidion a éliminé toute forme de vie dans l’océan sur la côte de Colombie-Britannique, et fait des victimes parmi les habitants de la réserve voisine.Deux personnes sont responsables de cette catastrophe. Le chercheur Gabriel Quinn, scientifique génial, a mis au point un défoliant mortel, puis tenté de lutter contre sa mise en vente. Alors que, dévoré de culpabilité, il vient s’installer dans la zone polluée avec l’intention de se suicider, des survivants étonnants vont lui redonner goût à la vie, dont Mara Reid, peintre à la sexualité décomplexée qui a grandi sur la réserve et en connaît les secrets. Dorian Asher, le P-DG de Domidion, narcissique et attachant à la fois, tente d'oublier le scandale en se réfugiant dans de luxueux hôtels, savourant sa solitude, avec pour unique obsession le choix d’une nouvelle montre…



Je remercie les éditions Philippe Rey ainsi que l'agence Anne et Arnaud pour cette lecture !


Chronique : La femme tombée du ciel est un roman original et engagé : un roman qui dénonce les dérives de notre société.

Au travers d'un écrit écologique, Thomas King met en exergue les catastrophes à venir, le danger de la pollution mais aussi celui d'oublier les traditions, de vénérer le capitalisme à outrance au point de renier d'où nous venons et ce que nous sommes. Le manque de respect envers la culture, son prochain et la nature est une des raisons qui font de ce livre une nécessité.

L'histoire en soi se concentre sur un événement tragique qui a bouleversé la vie de nombreuses personnes : des victimes de cette soif d'argent. Face à ces êtres impuissants et démunis il y a les coupables : un scientifique dont le remord le ronge au point de vouloir se suicider et un P-DG superficiel et égocentrique. L'auteur ne cherche pas à instaurer des stéréotypes : il  n'y a pas de volonté manichéenne, il s'agit d'un récit humain et terriblement émouvant.

Thomas King ose pointer du doigt les lobbys, les politiques, les financiers : toutes les infrastructures qui broient les êtres pour le profit sans aucune morale ni conscience. Son écriture sublime ses dires, c'est à la fois beau, vrai avec une pointe d'humour pour éviter de tomber dans le drama. Peut-être même pour donner une pointe d'espoir ?

En définitive, une très belle lecture que je recommande !


4 commentaires:

  1. ENCORE une tentation, ma WL ne te remercie pas :P !

    RépondreSupprimer
  2. Tu m'as convaincu et le sujet à tout pour me plaire !

    RépondreSupprimer
  3. Et allez, un ajout en plus ! Mais je vais jamais y arriver, moi... :D Surtout que le sujet m'intéresse.

    RépondreSupprimer
  4. Ce roman devrait beaucoup me plaire :)

    RépondreSupprimer