mardi 11 juin 2019

Libre comme l'air - Sara Lövestam

Traduction : Esther Sermage
Résumé : Kouplan est à la rue, contraint de dormir sous un pont qu’il partage avec deux « colocataires » peu commodes. Il n'a plus que quelques semaines à tenir avant de pouvoir renouveler sa demande d’asile.
Afin de gagner un peu d’argent en attendant ce jour, il accepte une nouvelle mission de détective privé : une femme l’engage pour rassembler des preuves sur l’infidélité de son mari. Mais ce que découvre Kouplan est bien pire qu’un simple adultère…













Attention aux spoilers éventuels sur les tomes précédents !


Chronique : Avec les enquêtes de Kouplan, Sara Lövestam a apporté un véritable renouveau au genre du polar, elle a apporté un nouveau souffle grâce à ce personnage central atypique et fascinant.

En effet, à chaque tome je le dis, le redis, persiste et signe : la grande force de cette série littéraire repose sur ce personnage central : Kouplan. Dès les premières pages du premier tome je suis tombée sous le charme de cet enquêteur, de son histoire, de sa personnalité. Son originalité repose sur son identité, sa situation, son âge; je n'ai pas souvenir d'un personnage de polar aussi complexe et subtil, aussi fascinant et intriguant.

De surcroit ce que j'aime beaucoup dans les enquêtes écrites par Sara Lövestam c'est que l'enquête en elle-même est presque un prétexte pour aborder des thématiques sociales beaucoup plus importantes. Les péripéties de Kouplan ont une dimension sociétale très forte et dès lors chaque personnage qui croise sa route a son importance, chaque retournement de situation est primordial. Chaque enquête semble être simple de prime abord mais se complexifie au fur et à mesure pour donner une nouvelle envergure au roman en lui-même.

Dans ce troisième tome j'ai retrouvé tout ce que j'ai aimé dans les tomes précédents : du personnage principal à l'ambiance unique de l'enquête, des questions existentielles aux controverses modernes, du rythme soutenu sans pour autant être un page turner absolu. Chaque roman de Sara Lövestam est unique, chaque tome est une nouvelle pierre à l'édifice, ici le lecteur en apprendra encore plus sur le passé du héros.

En définitive, un troisième tome à la hauteur des précédents ! 


dimanche 9 juin 2019

Parlons "Dragon(s)" !


Parlons "Dragon(s)"

Depuis mon plus jeune âge je voue une véritable fascination pour les dragons (et les dinosaures si vous voulez tout savoir), après Eragon, Fendragon, Game of Thrones, Les Royaumes de Feu, Comment dresser votre dragon & co., voici quelques titres que je vous recommande vivement si vous êtes comme moi un(e) adepte des dragons !



Iskari [Tome 1] - Kristen Ciccarelli


Traduction : Vanessa Rubio-Barreau
Résumé :
Au royaume de Firgaard, les légendes sont interdites: elles sont dangereuses. Pourtant, le sort d'Asha, princesse solitaire, leur semble étroitement lié. Asha est une tueuse de dragons crainte par tout son peuple: elle est Iskari.

















Chronique : Bienvenue dans le royaume de Firgaard, bienvenue dans un univers où les contes et légendes sont interdits, bienvenue au cœur d'une splendide saga !

Si vous cherchez un roman YA consacré aux dragons c'est celui-ci qu'il vous faut ! Ce premier tome est un roman mature, approfondi et passionnant qui plaira autant aux adolescents qu'aux jeunes adultes.

Iskari est une saga palpitante qui nous entraîne dans un monde fascinant, extrêmement bien construit et riche. Kristen Ciccarelli a véritablement pris le temps de construire, de dépeindre, d'apporter une dimension historique et géographique à son univers sans pour autant perdre le rythme de l'intrigue.

Dans ce livre nous retrouvons autant d'action que de réflexion, des intrigues politiques et des batailles féroces, des rebondissements et du suspense, de l'humour et de l'amour. Cette lecture est d'autant plus addictive que l'on s'attache à cette héroïne au caractère intrépide et déterminé, une jeune princesse qui est loin des stéréotypes du genre, une tueuse de dragons qui est redoutée de tous.

Laissez-vous entraîner dans cette nouvelle aventure ! J'ai beaucoup aimé cette lecture qui permet de sortir des sentiers battus, de s'éloigner des clichés du genre, d'échapper aux enjeux manichéens. 

En définitive, ce premier tome est une belle découverte que j'ai adoré lire en V.O. et V.F., j'ai hâte de poursuivre cette saga !















Silver Batal & le dragon d'eau - K.D. Halbrook


Traduction : R. Pache & L. Pertuy
Résumé :
Enfourchez votre dragon, et rendez-vous sur la ligne d'arrivée !Silver Batal habite une ville fascinante au milieu du désert : perchés à flanc de falaise, des dizaines d'ateliers accueillent les artisans les plus divers – potiers et joailliers, ébénistes et souffleurs de verre. À treize ans, elle est censée travailler dur pour succéder à son père, l'un des bijoutiers les plus renommés de la région. Seul problème ? Son cœur n'appartient pas au désert, mais aux flots de l'océan : elle rêve de participer aux courses de dragons d'eau qui, chaque année, font vibrer le pays tout entier. Justement, le destin ne tarde pas à frapper à sa porte : Nebekker, vieille tisserande avec laquelle elle s'est liée d'amitié, la mène jusqu'à Hiyyan, un petit dragon capable – ô miracle – non seulement de nager, mais aussi de voler ! Risquant le tout pour le tout, Silver et son cousin Brajon partent pour la cité royale, où doit justement se tenir une grande course. Créatures des cavernes et renards du désert, circuits créés par magie sur l'océan peuplés de tourbillons et de vagues impressionnantes... les pires dangers attendent nos deux héros. À commencer par Sagittaria Prodigo, la dresseuse de dragons d'eau favorite de la reine – la féroce adversaire qui a osé enlever la mère d'Hiyyan ! Savant mélange de Dragons et des Royaumes de feu, Silver Batal et le dragon d'eau marque le début d'une aventure épique entre désert et océan, pleine de cœur et de rebondissements. Très vite rejoint par une ribambelle de personnages secondaires hauts en couleur, un étrange trio y joue le tout pour le tout afin d'empêcher une race de dragons presque éteinte de se retrouver l'esclave des hommes...


Chronique : Je suis toujours très heureuse de découvrir les publications des éditions Lumen, cette maison d'édition nous offre toujours de belles pépites et encore une fois je me suis régalée !

Dès les premières pages j'ai été immergée au cœur de cette histoire. K.D. Halbrook nous livre un premier tome complet qui nous permet autant de découvrir son univers que de suivre avec bonheur les premières aventures de Silver Batal. 

Je suis tombée immédiatement sous le charme de cette héroïne, une jeune fille opiniâtre qui rêve de suivre sa propre voie/voix plutôt que celle de son père, qui rêve de dragons, de voyages et autres péripéties. 

C'est un personnage central qui plaira au lecteur, on a véritablement envie de l'accompagner tout le long du livre. De même les personnages secondaires sont aussi bien amener notamment Brajon et Nebekker, ils apportent chacun leur pierre à l'édifice afin d'amener Silver Batal à s'affirmer, à murir et à grandir. Bon je dois bien avouer que mon coup de cœur absolu va à Hiyyan le dragon mais en même temps comment ne pas aimer ce petit dragon ?

Ce premier tome est vraiment addictif et ne possède aucun temps mort, j'ai vraiment pris un grand plaisir à suivre cette histoire et à encourager Silver Batal et ses alliés tout le long de cette lecture. C'est une saga jeunesse qui j'espère remportera un vif succès auprès du lectorat, je trouve ce livre d'autant plus intéressant qu'il possède de nombreux messages importants pour les lecteurs de demain.

En définitive, une très bonne lecture dont j'ai hâte de lire la suite !














Cavalier du dragon [Tome 1 & Tome 2] - Cornelia Funke


Traduction : Marie-Claude Auger
Résumé :
«Les hommes arrivent! cria le rat. Ils ont réveillé leurs engins de guerre. Ils avancent à travers les montagnes et ne sont plus qu'à deux jours d'ici. Les fées vont les retenir un moment mais ils ne vont pas tarder à arriver, car leur objectif c'est votre vallée: la vallée des dragons.»
Un jeune dragon, un petit humain courageux et une Kobolde infernale en quête d'un territoire légendaire: les aventures extraordinaires d'un trio aussi inattendu qu'attachant.













Chronique : Cornelia Funke est une des romancières qui a véritablement marqué ma jeunesse et même ma vie de lectrice, la trilogie Coeur d'encre est pour moi une de mes lectures les plus marquantes, j'avais aussi lu le premier tome de Cavalier du dragon lors de sa publication chez Hachette; ici Gallimard Jeunesse nous offre une réédition du premier tome et -enfin- la suite ! 

Bon je dois bien l'avouer, ayant lu Cavalier du dragon lorsque j'avais 10/11 ans je ne m'en souvenais
pas vraiment (je me souvenais juste que j'avais adoré). Quatorze ans plus tard (je me sens vieille d'un seul coup), j'ai relu le premier tome afin d'en lire la suite et j'y ai pris énormément de plaisir. Entre mes 10 ans et 24 ans rien n'a changé, la magie de Cornelia Funke opère toujours !

Avec cette romancière le lecteur plonge dans une histoire fabuleuse, une histoire qui nous marque, une grande aventure pour les petits comme les grands. En plus de l'histoire on retrouve ces citations en chaque début de chapitre (qui m'ont souvent amené à lire d'autres livres) ainsi que de belles illustrations !

Cornelia Funke est une écrivaine incontournable et Cavalier du dragon n'a pas pris une seule ride (pas comme moi). Il y a de l'humour, de la magie, de l'aventure, des personnages attachants et courageux... Il y a tout !

En définitive, lisez TOUS les romans de Cornelia Funke, lisez Coeur d'encre, lisez Cavalier du dragon, lisez Reckless ou encore Le Prince des voleurs ! Bref, vive Cornelia Funke !


samedi 8 juin 2019

Everless - Sara Holland

Lu en V.O. et V.F.
Traduction : Éric Moreau
Résumé : Julie vit dans la misère avec son père. Pour pouvoir payer ses dettes, celui-ci va consulter l’extracteur de temps. Car au royaume de Sempera, tout se paie en temps. On peut en effet transformer en métal précieux le temps de vie contenu dans le sang…  Pour éviter que son père, déjà très affaibli, se condamne en procédant à une nouvelle saignée, Julie se fait engager comme domestique à Everless, la résidence des Gerling, la famille la plus puissante du royaume. On va y célébrer les noces de Roan, le fils cadet de la famille, avec la fille adoptive de la reine. Cette dernière est agée de plusieurs centaines d’années grâce à ses richesses (la monnaie créée à partir du sang peut aussi se consommer pour allonger la vie…)
Or, Julie est depuis toujours secrètement amoureuse de Roan. Car elle a vécu à Everless dans son enfance. Mais suite à un tragique accident, son père et elle ont dû s’enfuir. Et son père lui a toujours interdit de retourner à Everless…


Chronique

Petite anecdote : lorsque j'ai fini de lire ce livre en V.O., je me suis précipitée sur le compte IG de l'auteur afin de lui demander si une version française allait voir le jour. Quelques jours plus tard, j'apprenais que les éditions Bayard/Page Turners allaient publier Everless en V.F. Cette petite anecdote afin de vous dire que j'avais déjà hâte de défendre et mettre en avant ce titre auprès des lecteurs français !

Je trouve que les publications Page Turners (Bayard/Milan) sont vraiment excellentes, elles représentent le genre YA dans toute sa splendeur, sa richesse, sa maturité. Je pense à la trilogie Diabolic (énorme coup de cœur), je pense à tous les livres de Leigh Bardugo et je pense à beaucoup d'autres titres dont Everless fait indéniablement partie.

J'ai vraiment tout aimé dans ce livre (et je vais d'ailleurs bientôt lire le deuxième tome en V.O.) : l'univers est riche et original, les personnages sont travaillés et attachants, la plume de l'auteure est addictive et fluide, la lecture est rythmée et passionnante. Tous les ingrédients sont là pour faire d'Everless un tome incontournable pour tous les amoureux de YA, de dystopie et de Fantasy.

Sara Holland maitrise à la perfection le monde qu'elle a créé et ce autant que le sens du suspens qui amène le lecture à vouloir terminer absolument sa lecture pour connaître tous les secrets, tous les mystères qui se cachent derrière cette histoire. J'ai beaucoup aimé le personnage central, Julie, c'est une héroïne parfaite dans ce genre littéraire et on ne peut que vouloir la suivre dans ses aventures.

Le final est absolument parfait et surprenant, Everless est ainsi un vrai page turner et j'espère (je suis sûre) qu'il fera votre bonheur !

En définitive, un excellent premier tome, je vais maintenant lire la suite en V.O. ! 


vendredi 7 juin 2019

Les Dieux de Howl Mountain - Taylor Brown

Lu en V.O. et V.F.
Traduction : Laurent Boscq
Résumé : Hanté par la guerre de Corée, où il a perdu une jambe, Rory Docherty est de retour chez lui dans les montagnes de Caroline du Nord. C’est auprès de sa grand-mère, un personnage hors du commun, que le jeune homme tente de se reconstruire et de résoudre le mystère de ses origines, que sa mère, muette et internée en hôpital psychiatrique, n’a jamais pu lui révéler. Embauché par un baron de l’alcool clandestin dont le monopole se trouve menacé, il va devoir déjouer la surveillance des agents fédéraux tout en affrontant les fantômes du passé…










Chronique : J'avais eu l'occasion de découvrir Taylor Brown avec La Poudre et la cendre, un livre que j'avais beaucoup aimé, je retrouve avec grand plaisir cet auteur avec Les Dieux de Howl Mountain.

Bienvenue au cœur des années cinquante dans les montagnes de Caroline du Nord : préparez-vous à une très belle lecture !

Ce roman est sûrement le plus abouti de l'auteur notamment du fait des personnages. En effet le lecteur entre dans ce livre grâce à deux personnages principaux : il y a d'un côté Rory, un vétéran de la guerre de Corée, qui est revenu avec de nombreuses séquelles tant au niveau physique que mental; de l'autre il y a Ma, sa jeune grand-mère d'une cinquantaine d'années, une femme forte, courageuse et qui suscite le respect.

J'ai beaucoup aimé cette lecture car elle traite de nombreuses thématiques qui sont essentielles notamment aux Etats-Unis : la guerre, la religion, la place des femmes dans la société, la contrebande, les mœurs dans les coins reculés. 

Dans la lignée d'auteurs comme David Joy ou Tom Franklin, Taylor Brown dépeint avec talent une Amérique en pleine détresse dont les vieux démons refont surface encore aujourd'hui. Dans ce livre je n'ai pas été focalisée sur l'histoire des courses automobiles, sur les descriptions omniprésentes des paysages mais bien sur le destin de chaque personnage, sur leurs décisions qui vont modifier leur vie à jamais. Les passages avec Ma sont particulièrement épiques, et j'ai aussi eu un coup de cœur pour les passages consacrés à Bonni, ils étaient très émouvants et j'aurais même apprécié qu'ils soient plus longs.

Le seul bémol que je pourrais souligner c'est le fait que le livre contient de nombreuses descriptions sur la nature, le moindre geste des protagonistes, sur des éléments techniques; cela peut amener à ralentir un peu le rythme de lecture.

En définitive, une très bonne lecture qui confirme que Taylor Brown est un auteur à suivre !



mercredi 5 juin 2019

Whiskey - Bruce Holbert

Traduction : François Happe
Résumé : Andre et Smoker ont grandi dans le Pacifique Nord-Ouest, près de la réserve indienne de Colville. Après le divorce de leurs parents, dont la passion désordonnée n’a résisté ni au temps ni à l’alcool, les deux frères deviennent inséparables. Adultes, ils restent farouchement loyaux l’un envers l’autre. Aussi, lorsque Smoker apprend que son ex-femme a confié leur fille à une communauté marginale nichée en pleine montagne, Andre n’hésite pas une seconde à tout lâcher pour se joindre à lui. Commence une quête qui, de bagarres en virées alcoolisées, repoussera les limites de l’amour fraternel.











Chronique : Bruce Holbert est un de mes écrivains préférés dans le catalogue Gallmeister, j'ai adoré Animaux solitaires, j'ai beaucoup aimé L'Heure de plomb et je me suis encore régalée avec Whiskey !

Quel bonheur de retrouver la plume de cet auteur avec l'excellente traduction de François Happe, quel plaisir de retrouver ce conteur né qui nous ouvre les portes d'une nouvelle histoire émouvante et fascinante !

Avec Whiskey le lecteur fait la connaissance d'Andre et Smoker, deux frères dont le lien a priori indestructible va devoir survivre à une énième aventure, de nouvelles péripéties et de nombreux dangers. Comment se terminera cette quête ? À vous de le découvrir...

Ce livre aurait ainsi pu être "seulement" un très bon roman où se suivent de nombreux rebondissements mais Whiskey est en plus une fresque familiale passionnante ! La construction du livre permet ainsi de suivre différents cadres temporels, d'apprendre à véritablement connaitre l'histoire des personnages et de s'impliquer donc d'autant plus dans leur récit.

Entre dialogues existentiels, actions et rebondissements inattendus, passé relié au présent, Whiskey est un livre accompli, encore meilleur que les romans précédents de l'auteur !

En définitive, Bruce Holbert est un auteur incontournable pour tous les amoureux de littérature nord-américaine, vous prendrez bien un petit Whiskey ?



mardi 4 juin 2019

La Fantasy à l'honneur avec Le Livre de Poche !

De la Fantasy dans votre valise d'été avec Le Livre de Poche !


Alors que les vacances d'été approchent à grands pas, je me demande si la lecture idéale ne serait pas une belle saga Fantasy ou du moins un gros pavé rempli de magie ? Voici une sélection parmi des titres du Livre de Poche afin de remplir votre valise d'été (ou même pour patienter jusqu'aux vacances) de grands romans !



Terremer - Ursula K. Le Guin

 
Traduction: J. Bailhache, I. Delord-Philippe, P-P. Durastanti, P. Dusoulier, S. Guillot, P.R. Hupp & F. Maillet


Résumé : Terremer est un lieu magique et ensorcelé. Une mer immense recouverte d’un chapelet d’îles où les sorciers pratiquent la magie selon des règles très strictes. On y suit les aventures de Ged, un éleveur de chèvres qui, au terme d’une longue initiation, deviendra l’Archimage le plus puissant de Terremer, mais aussi celles de Tenar, haute prêtresse du temple des Innommables de l’île d'Atuan, de Tehanu, la fille-dragon, et de Aulne le sorcier qui refait chaque nuit le même rêve terrifiant. Autour de la grande histoire gravitent des contes qui enrichissent et explorent ce monde où enchanteurs et dragons se côtoient.







Chronique : Je voulais découvrir depuis longtemps cette immense romancière, avec la publication de l'intégrale de Terremer (dans une très belle édition) c'était l'occasion parfaite !
Pour commencer je vais faire très simple : cette saga représente tout ce que j'aime dans la Fantasy. J'ai eu la sensation de retourner dans mon enfance/adolescence, de retrouver cet émerveillement qui nous étreint tout le long d'une lecture, cette dernière a fait écho à mes toutes premières lectures marquantes dans ce genre (Narnia, Le Seigneur des anneaux, Les Chroniques de Krondor, L'épée de vérité...).

Terremer est une série incroyable, merveilleuse, accomplie. Une série qui vous fait complètement oublier le réel, qui vous fait voyager auprès de personnages inoubliables qui deviendront vite vos meilleurs amis, qui nous aspire dans un univers riche et fascinant. Alors que l'intégrale fait plus de 1700 pages, je n'ai pas vu les pages défiler et lorsque je reposais le livre je n'avais qu'une envie : reprendre ma lecture.

Ursula K. Le Guin est une véritable enchanteresse, une magicienne des mots, un monument de la littérature. Je ne peux que la remercier pour toutes ces histoires, pour cette imagination admirable, pour cette écriture époustouflante. Merci.

En définitive, voilà un coup de cœur que je recommande pour tous les amoureux de Fantasy !

















Les Archives de Roshar - Brandon Sanderson


Traduction : Mélanie Fazi
Résumé (Tome 1) : Roshar, terre de pierres et de tempêtes. Des siècles ont passé depuis la chute des Chevaliers Radieux, mais leurs avatars, des épées et des armures mystiques qui transforment des hommes ordinaires en guerriers invincibles, sont toujours là.
Au cœur des Plaines Brisées, Kaladin lutte depuis dix ans dans une guerre insensée. Dalinar, le chef d’une des armées, est fasciné par un texte ancien, La Voie des rois. Au-delà de l'océan, la jeune Shallan apprend la magie et découvre certains secrets des Chevaliers Radieux...





Chronique : Voici une immense saga par un auteur que les adeptes de Fantasy connaissent bien : Brandon Sanderson.
 
J'ai déjà pu lire La Voie des Rois, Le Livre des Radieux et la première partie de Justicière, et alors que je ne suis pas forcément une fan des séries qui dépassent le format trilogie, je sais que je continuerai à lire cette saga, à la recommander, à la savourer à chaque nouveau tome car il s'agit tout simplement d'un grand classique qui nous fait rêver, nous fait voyager, nous fait vivre d'incroyables péripéties aux côtés de personnages fascinants.

Chaque tome/partie approche les 1000 pages mais peu importe, Brandon Sanderson est un maitre de la Fantasy et il nous le prouve avec sa saga la plus aboutie. Les Archives de Roshar est sans aucun doute de son chef d'œuvre et tout ce que j'espère c'est qu'il garde un bon rythme d'écriture pour nous émerveiller encore et toujours.

Alors il est vrai que son univers peut paraître complexe, très riche de prime abord mais laissez-vous
guider; n'ayez pas peur du nombre de pages, n'ayez pas peur du nombre de personnages; vous entrez au cœur d'une grande aventure dont vous êtes aussi le héros. Suivre pendant des centaines, des milliers de pages des protagonistes vous amène indéniablement à vous impliquer dans cette histoire et à vous sentir proche d'eux.

Je tiens aussi à saluer le très beau travail de traduction de Mélanie Fazi qui a su apporter avec talent l'univers de Sanderson dans notre langue.

En définitive, chaque tome englouti je rêve du prochain, vivement la deuxième partie de Justicière et tous les autres tomes à venir !















 Conan - Robert E. Howard


Traduction : Patrice Louinet
Résumé (Tome 1) :
« Sache, ô Prince, qu’entre l’époque qui vit l’engloutissement de l’Atlantide et des villes étincelantes et celle de l’avènement des Fils d’Aryas, il y eut un Âge insoupçonné, au cours duquel des royaumes resplendissants s’étalaient à la surface du globe […]. Le plus illustre […] était l’Aquilonie, dont la suprématie était incontestée dans l’Occident rêveur. C’est en cette contrée que vint Conan, le Cimmérien – cheveux noirs, regard sombre, épée au poing, un voleur, un pillard, un tueur, aux accès de mélancolie tout aussi démesurés que ses joies – pour fouler de ses sandales les trônes constellés de joyaux de la Terre. »
Créé par le fondateur de l’heroic fantasy Robert E. Howard, Conan est l’un des personnages de fiction les plus connus au monde. Cet ouvrage, illustré par Mark Schultz, est le premier de trois volumes qui rassemblent l’intégralité de ses aventures.





Chronique : Qui ne connait pas Conan le Barbare ? Qui n'imagine pas immédiatement Arnold Schwarzenegger dans le costume ? Mais il y a avant tout des livres à l'origine et voici que Le Livre de Poche propose une réédition dans la version originale, vous n'avez plus aucune raison de ne pas découvrir l'histoire de Conan !

Je n'ai pour le moment lu que les deux premiers tomes (il reste encore un troisième pour conclure ma
redécouverte de ce personnage iconique de l'Heroic Fantasy) mais je pense qu'entre ces deux volumes de près de 900 pages chacun j'ai de quoi vous inciter à vous lancer dans cette épopée.

Toute la force de cette saga repose sur ce personnage principal qui est un peu à contrecourant des héros de Fantasy moderne. 

En effet là où les protagonistes des titres actuels de Fantasy sont réfléchis, parfois torturés, souvent en train de se remettre en question, de douter de leur légitimité, ici tel n'est pas vraiment le cas : Conan c'est comme Chuck Norris on ne rigole pas (mais on peut bien s'amuser de son côté un peu "stéréotypé" du héros invincible). Il s'agit donc d'un héros à 100% qui suit des aventures passionnantes, qui fait preuve de courage sans jamais se retourner, sans jamais faillir.

Conan représente l'heroic fantasy dans sa plus pure tradition, un des grands classiques du genre que j'ai pris grand plaisir à lire. 

En définitive, j'ai hâte de retrouver Conan dans le dernier tome de cette réédition, c'est toujours un régal de suivre ses aventures !