mardi 31 mars 2015

Prime Time - Jay Martel

Lu en : V.F. (Super 8)
Traduction : Paul Simon Bouffartigue
Résumé :Perry Bunt aurait voulu réussir à Hollywood ; il a même failli le faire, autrefois. Proche de la quarantaine, un peu chauve, un rien bedonnant, il enseigne désormais l’art du scénario à de jeunes étudiants spectaculairement agaçants. Mais il y a Amanda. La si ravissante, si inaccessible Amanda Mundo. Un jour, n’y tenant plus, Perry décide de lui rendre une visite surprise à son soi-disant travail. Soudain, il comprend pourquoi sa beauté lui semblait légèrement « inhumaine ».Bienvenue chez Galaxy Entertainment ! Vous ne le saviez évidemment pas, mais la Terre est depuis longtemps le théâtre de l’un des programmes de télé-réalité les plus populaires de la galaxie. Partout dans le cosmos, on se régale des mésaventures des terriens, ces êtres primitifs et arrogants qui, à force de guerres, de pollution et de décisions irrationnelles s’approchent chaque année un peu plus de l’autodestruction.Sauf que les spectateurs commencent à se lasser. L’audience est en berne, ces derniers temps. A tel point que les producteurs ont décidé d’arrêter les frais. Désireux de finir en beauté, ils nous ont concocté un dernier épisode de folie : la fin du monde, rien de moins. Et c’est pour dans trois semaines. Ta-da !Dès lors, les données du problème sont claires : un homme, un seul, peut encore remonter l’audience et sauver la planète. Cet homme s’appelle Perry Bunt.On est mal barré.



Je remercie les éditions Super 8 ainsi que Madame Ahmane pour cette lecture loufoque !


French Touch : This book is jubilant and funny! You will laugh : this novel is fascinating and original !


Chronique : Je pense que cette maison d'édition me surprendra toujours : elle mélange les genres, elle alterne les styles nous passons de l'effroi au rire, du rire aux larmes, c'est génial ! Avec Prime Time vous allez découvrir un titre complètement fou, entièrement déjanté ! 

Dès les premières pages j'ai senti que j'allais passer un très bon moment et cela pour plusieurs raisons. La première est le fait que je trouve cette idée vraiment originale, certes on ressent comme un parallèle avec The Truman Show mais là l'action se déroule à l'échelle interplanétaire. Cette idée de faire de nous une simple distraction est vraiment amusante d'autant plus que je suis passionnée par l'idée d'une vie en dehors de la Terre ! 

Le personnage principal, notre sauveur, est un professeur ou plus exactement un scénariste raté n'ayant jamais réussi à finir le moindre texte malheureusement.. Un être blasé, désabusé mais qui pense néanmoins être destiné à une existence extraordinaire et il a bien raison ! Ces nombreux alliés dans cette quête pour sauver la planète permettent de mieux le mettre en valeur et d'être témoin de dialogues jubilatoires à souhait !

Voir un être se démener pour trouver un scénario satisfaisant les spectateurs et ainsi empêcher la fin du monde engendre des passages vraiment drôles. Pour moi il s'agit vraiment d'une excellente critique de notre société : les programmes vont de plus en plus loin mais au final quel intérêt de voir de la télé-réalité sur des gens vivant leur vie ? Vivons notre propre existence !

A côté de cette idée géniale, de ces protagonistes complémentaires, il y a une écriture fluide, dynamique, prête au rire ! C'est un humour qui plaira assurément à mon avis à toutes les personnes sensibles au second degré, aux gags et situations farfelues.

En définitive, Super 8 réussit encore à nous surprendre, à nous faire rire : un vrai régal pour nous lecteurs !


18 commentaires:

  1. Je l'avais repéré après ma lecture de Dernier meurtre avant la fin du monde et il est déjà dans ma wish list :) maintenant j'ai encore plus envie de le lire :) super chronique encore une fois :)
    Bonne prochaine lecture à toi :)
    Bisous :)

    RépondreSupprimer
  2. Rien que pour l'aspect humour il me le faut ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Rien que en lisant le synopsis je ris déjà. Si je le trouve hop!! et puis non :-) wish list pour être sur de ne pas l'oublier :P Merci

    RépondreSupprimer
  4. Hop hop hop, voici le tout dernier pensionnaire qui va devoir intégrer ma wish-list au plus vite, merci :)

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai toujours rien lu de cette maison d'édition, il va falloir que je remédie à ça :)

    RépondreSupprimer
  6. L'idée de base me plait, après faut voir si je pourrais adhérer au style farfelu !

    RépondreSupprimer
  7. ça m'a l'air bien bon tout ça ! :)

    RépondreSupprimer
  8. Il me tente vraiment beaucoup! Je crois que je vais me laisser tenter par les livres de cette maison d'édition!

    RépondreSupprimer
  9. Il me tente bien, merci pour cette chronique. J'ai découvert «The Rook, au service surnaturel de sa Majesté » de Daniel O’Malley aux éditions Super 8 et je trouve qu'ils ont un catalogue captivant.

    RépondreSupprimer
  10. Avec cette critique je découvre une maison d'édition, un auteur et un titre ! Les trois me semblant intéressant je vais de ce pas en lire d'avantage pour mieux connaître. Merci pour ce petit billet riche en nouveautés pour moi. :D

    RépondreSupprimer
  11. Pas si simple d'être drôle dans un roman. Du coup ça m'intrigue !

    RépondreSupprimer
  12. Je termine ma lecture en cours et je me lance dedans, je pense qu'il me plaira !!

    RépondreSupprimer
  13. J'aime bien la couverture, elle donne envie d'entrer dans le roman!

    RépondreSupprimer
  14. haha, rien que le résumé il m'a tué !! il me faut ce livre xD

    RépondreSupprimer
  15. Si c'est une excellente critique de notre société alors je le note aussi. Ma wish list ne te remercie pas.... ;-p

    RépondreSupprimer
  16. Je viens de terminer ce livre et avant de le lire, je m'attendais à quelque chose de vraiment plus dynamique et plus drôle.

    Les faits s'enchaînent effectivement, et on rit de temps en temps, mais pour moi, cela reste une histoire qui fait penser à un dessin animé pour enfants (sans vouloir être péjoratif).

    Il est facile à lire , mais il ne fera pas partie de mes préférés chez les Edition Super 8.

    Prochaine lecture : "Ce livre est plein d'araignées".

    RépondreSupprimer
  17. Un chef-d’œuvre ! Car sous le livre potache se cache en fait une profonde critique de notre société et de l'être humain.

    RépondreSupprimer