lundi 18 mai 2015

La Mémoire est une chienne indocile - Elliot Perlman



Lu en : V.F. (10/18)
Traduction : Johan- Frédérik Hel Guedj
Résumé : New York, aujourd'hui. Ex-taulard en probation dans un hôpital, Lamont, jeune Noir du Bronx, se lie d'amitié avec un patient, rescapé des camps. Uptown, Adam Zignelik, professeur d'histoire en pleine crise existentielle, exhume un document inédit : les premiers témoignages sonores de survivants de l'Holocauste. Dans le creux de cette mémoire ravivée, leurs destins vont s'entremêler. D'un ghetto à l'autre, dans une myriade de voix et une narration virtuose, ce roman poignant interroge l'Histoire du XX.e.

Je remercie les éditions 10/18 ainsi que Madame Pascaud pour cette excellente lecture !





French Touch : An incredible novel: about 800 pages of discoveries, History and revelations. The characters are really interesting and this book is a nugget!


Chronique : En matière de romans en poche, 10/18 se classe indéniablement dans le top : aucune déception, de très grands romans, de la grande littérature ! Avec La Mémoire est une chienne indocile, je ne peux que saluer la qualité de ce roman dont les plus de 700 pages défilent avec grand plaisir ! 

Ce roman m'a un peu fait penser au très grand classique Le Choix de Sophie en mélangeant une intrigue inhérente à la Seconde Guerre Mondiale, à la Shoah et de l'autre un New York moderne, un pays soucieux d'aller de l'avant. J'aime vraiment cette faculté à traiter ces deux aspects, ces deux univers sans que l'un prenne le pas sur l'autre. 

Ce roman commence avec Lamont, un jeune homme qui sort de prison alors qu'il n'est pas coupable, mais sa couleur de peau a fait basculer le choix de la justice. A côté de cet être qui va faire découvrir la terrible injustice et la lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis au lecteur, ce dernier fera aussi la connaissance d'Henri avec qui va se lier d'amitié Lamont, un homme rescapé des camps, un survivant; à quelques pas de là il y aussi Adam un professeur d'université qui voit sa vie personnelle et professionnelle s'effondrer en même temps, un homme qui va partir en quête de la vérité sur l'Holocauste.

La puissance de ce livre est d'approfondir ses protagonistes, leurs propres combats contre le racisme, l'antisémitisme mais c'est aussi d'en faire un roman témoin des horreurs commises et celles à éviter. Cette mise en parallèle entre deux formes de discrimination, de haine raciale apporte une véritable réflexion à l'ensemble. D'autant plus que Elliot Perlman mélange le passé et le présent avec brio, il use de sa plume avec habileté, dans un style magistral et un art du plaidoyer peu commun.

En définitive, une lecture tout simplement géniale qui est à la fois une mine d'or pour la culture apportée au lecteur et une pépite pour la littérature, le plaisir de lecture. Un pavé à amener avec soi pour les vacances à venir !

Voici l'avis très positif de : Romans sur Canapé


15 commentaires:

  1. J'avais déjà remarqué ce livre, tu ne fais qu'augmenter mon intérêt!

    RépondreSupprimer
  2. La couverture est très belle, le résumé est intriguant et la chronique convaincante :-) Prochain séjour en librairie : me voilà Elliot Perlman !

    RépondreSupprimer
  3. Comme tu dis, parfait pour cet été ^^ Je pense m'y plonger pendant cette période car il me fait très envie celui-ci :)

    RépondreSupprimer
  4. Oh il a l'air super ! Je note ! ;)

    RépondreSupprimer
  5. Immense coup de coeur pour cette histoire. Les thèmes sont forts et importants mais par dessus tout, j'ai adoré les personnages qu'on suit entre présent et passé et qu'on retrouve à différents instants. Tout est bien calculé, bien écrit, je n'ai pas vu les 700 pages défiler. Une merveille !

    RépondreSupprimer
  6. Je ne connaissais pas du tout mais ça m'a l'air vraiment super!

    RépondreSupprimer
  7. Une lecture que j'avais également beaucoup aimée.

    RépondreSupprimer
  8. Tout le monde ou presque fait de ce titre un coup de cœur, je ne vais pas pouvoir y échapper !

    RépondreSupprimer
  9. Je craque sur le titre!! il a l'air superbe. Merci

    RépondreSupprimer
  10. 700 pages quand même, mais quand ça vaut le coup, j'y fais plus attention. Mais 700 pages, c'est quand même lourd à bout de bras dans le métro... Bon puisque c'est une pépite, que dis-je, une mine d'or, je le note.

    RépondreSupprimer
  11. Le thème m’intéresse beaucoup, je pense que je pourrais aimer ce livre, merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
  12. Donc je note! (Mon porte monnaie te remercie car pour une fois il s'agit d'un format poche!) :-))

    RépondreSupprimer
  13. Grâce à cette chronique, j'ajoute ce livre à ma wish-list... qui est déjà bien remplie :)

    RépondreSupprimer
  14. Je ne connaissais pas mais je m'y attarderai si je le croise en librairie !

    RépondreSupprimer
  15. Mon panier de tentations se remplit à une vitesse folle quand je passe par ici ! Et celui-là en est une grande, merci :)

    RépondreSupprimer