lundi 22 juin 2015

Papillon de nuit - R.J. Ellory


Un grand merci aux éditions Sonatine pour cette superbe lecture !!!

Papillon de nuit
R.J. Ellory
Traduit de l'anglais par Fabrice Pointeau
 Inédit : le premier roman de R.J. Ellory
512 pages
 
Après l’assassinat de John Kennedy, tout a changé aux États-Unis. La société est devenue plus violente, la musique plus forte, les drogues plus puissantes que jamais. L’Amérique a compris qu’il n’y avait plus un chef, un leader du pouvoir exécutif, mais une puissance invisible. Et si celle-ci pouvait éliminer leur président en plein jour, c’est qu’elle avait tous les pouvoirs.
C’est dans cette Amérique en crise que Daniel Ford a grandi. Et c’est là, en Caroline du Sud, qu’il a été accusé d’avoir tué Nathan Vernet, son meilleur ami.
Nous sommes maintenant en 1982 et Daniel est dans le couloir de la mort. Quelques heures avant son exécution, un prêtre vient recueillir ses dernières confessions. Bien vite, il apparaît que les choses sont loin d’être aussi simples qu’elles en ont l’air. Et que la politique et l’histoire des sixties ne sont pas qu’une simple toile de fond dans la vie de Daniel, peut-être lui aussi victime de la folie de son temps.

Publié en 2003 outre-manche, Papillon de nuit est le premier roman de R.J. Ellory. Récit d’un meurtre, d’une passion, d’une folie, il nous offre une histoire aussi agitée que les années soixante.

R.J. Ellory est né en 1965. Après l’orphelinat et la prison, il devient guitariste dans un groupe de rhythm and blues, avant de se tourner vers la photographie. Après Seul le silence, Vendetta, Les Anonymes, Les Anges de New York et Mauvaise étoile, Les neuf cercles, Papillon de nuit est son septième roman publié en France par Sonatine Éditions.

(Source Editions Sonatine)

Serviteur Grybouille :

R.J Ellory, un Auteur référence dans le monde du Polar / Thriller pour le « Léa Touch Book ». Le livre qui nous est proposé aujourd’hui, est une nouveauté dans sa traduction en français en fait il s’agit du Premier livre publié de notre romancier britannique préféré.
Léa possède déjà toutes ses publications mais pour Grybouille lire en anglais c’est oui, mais comprendre les subtilités dans la langue de Shakespeare… C’est un autre monde… Alors j’ai attendu, attendu, attendu…

J’ai découvert R.J il y a maintenant quelques années avec « Seul le silence » puis «  Vendetta », ces livres ont leur place à vie dans ma bibliothèque.
A chaque parution le P’tit Duc a aimé lire et partager ses Ellory’s lectures.
Avec R.J, j’ai compris pourquoi certains livres me touchent.
La technique n’est pas tout, elle compte, l’histoire est importante, les recherches rendent crédibles l’action mais ce n’est pas tout, il faut encore ce lien, cette envie de partager, le cœur… Pas celui physique mais celui qui donne l’énergie, qui nous fait vibrer, cette humanité et cet amour pour ses lecteurs…
Dans ce premier livre publié, R.J possédait déjà cette grande qualité, cette flamme, cette envie de partager.
L’auteur est ici tel un diamant, il brille, coupe, nous attire.
Au cours de la lecture de ce petit livre gris, il y a déjà TOUT ce qui va nous le faire aimer ce diable d’Ellory.

Papillon de nuit, a comme fil conducteur les choix que nous faisons !
Car R.J c’est bien un des éléments de ton livre, les choix, ce qui nous échoit ?

Habillement tu y intègres l’Amitié entre deux jeunes garçons que tout oppose dans cette Amérique des sixties.
Daniel Ford, jeune blanc des couches moyennes et Nathan Verney issue d’une famille black dont le père est pasteur.
Ils ont six ans, leur amitié est scellée dès lors que Daniel partage son sandwich avec Nathan sur un ponton posé au bord du lac de Greenleaf, la ville de leur enfance.
Et les voilà à vie frères de sang, ballotés par cette Amérique à deux vitesses qui a oublié une partie des siens.
Grandissants dans ces années 60, ils vont partager les peurs et les désillusions de leurs parents,  l’annonce de l’assassinat de JF Kennedy « Aucune division entre blancs et noirs dans notre chagrin », la lutte de Martin Lutter King pour la fin de la ségrégation raciale,  la montée de la violence, la guerre, les complots…

Une autre couche à ce mille-feuilles, la découverte des sentiments amoureux, leur grand sujet à cette époque, les filles : « Difficile de comprendre comment un unique sujet peut tant occuper l’esprit humain…d’où le jeu, rechercher l’attention »

Les années 70, arrivés à l’âge adulte ils sont confrontés aux choix de leurs gouvernants, la guerre du Vietnam… 35.000 recrues par mois…
Ils attendent leurs lettres de convocation, ce n’est pas leur guerre, les vietnamiens ne leurs ont rien fait, une guerre pour un pari d’un dollar comme le veut la légende….

Alors c’est la fuite à deux à travers les États du Sud, leurs vies chamboulées pour toujours, est-ce vraiment leurs choix ? A vous de le découvrir…

Une histoire comptée par Daniel, « Je…»

Quelques personnages :

Daniel, « Quatre fois j’ai été trahi, deux fois par des femmes, une fois par le meilleur ami qu’un homme puisse désirer et finalement par une nation. Et peut-être me suis-je trahi moi-même…Alors çà fait cinq »

Nathan, « Nathan m’a accompagné dans ce voyage délicat et douloureux vers l’âge adulte »

Eve Chantry, La sorcière une histoire inventée par elle « Car à mon âge, on a besoin de tranquillité », son terrible secret

Caroline Lanafeuille, « C’est à ce moment là que j’ai compris l’Amour »

Linny Goldbourne, « J’avais l’impression qu’elle m’avalait. Qu’elle m’avalait émotionnellement. Une drogue… »

Le père Rousseau, « En gros, il ma dit que si on était dans la merde, c’était qu’on s’y était mis tout seul »

Robert Schembri, la théorie du complot

Et M. West, ici… Il est Dieu et le Diable…

Je vous laisse avec cette clé qui vous préparera à cette magnifique lecture : « Les papillons de nuit, un animal qui faisait tout son possible pour être autre chose et qui, échouant à reconnaitre sa propre valeur, continuait d’essayer jusqu’à en mourir »

R.J t’es grand comme çààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààà !
Ton écriture est un régal, cette histoire est émouvante à souhait, j’ai tellement aimé te lire…

Lecteurs (trices) du Léa Touch Book, merci d’avoir lu ces quelques modestes lignes, j’espère avoir servi ce roman qui est une très belle réussite.

@bientôt,

Mister Grybouille.

Avis similaires : FairyStelphique / Yvan blog Emotions


15 commentaires:

  1. Je ne suis pas d'accord avec cette chronique !!
    J'aurais bien rajouté deux ou trois "à" de plus à ton : çààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààààà ;-)
    Sinon pour le reste je suis 200 % en accord ;-)

    RépondreSupprimer
  2. J'entends énormément de bien de RJ Ellory mais je ne l'ai encore pas lu. Ton billet me donne envie de vite réparer cette erreur ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Un R.J. Ellory est toujours un grand moment de lecture, je suis curieux de lire son "premier" roman :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hou Hou, en lisant ce roman je suis reparti quelques années en arrière avec la même intensité qu'avec "Seul le Silence"... Ah, oui, nous venons de recevoir "Les Assassins" son dernier roman ce matin... @bientôt, Grybouille.

      Supprimer
  4. Ce livre a été un coup de cœur gigantesque!!!!
    Merci pour le lien c'est trop d'honneur!!!!;)
    Ben s'ils sont pas TOUS convaincus après avoir lu ses 3 chroniques, j'y comprends plus rien!!!!! ;)
    Encore un grand livre de cet auteur!!!!!Vivement le ^prochain qu'on se régale encore!!!!!!;)

    RépondreSupprimer
  5. Ge Murielle Chapelle22 juin 2015 à 21:22

    Merciiiiiiiiiii!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hou Hou, de rien... @bientôt, Grybouille

      Supprimer
  6. Bon, je n'ai encore rien lu de R.J. Ellory, mais après avoir lu ta chronique, je crois que je vais devoir m'y coller, et vite!!

    RépondreSupprimer
  7. En lisant ta chronique ça me rappelle que je n'ai encore rien lu de cet auteur et qu'il faudrait vraiment que je me rattrape!!!

    RépondreSupprimer
  8. Tu me donnes bien envie de le lire =)

    RépondreSupprimer
  9. Superbe avis ! En plus certifié Coup de coeur Léa Touch Book ?!? Sympathique le logo ;)

    RépondreSupprimer
  10. Coucou Gribouille, j'avoue connaitre très peu l'auteur mais cela à l'air d'être une référence dans le thriller. A tester si je veux lire un bon polar/ thriller du coup! Merci pour la découverte ^^

    RépondreSupprimer
  11. Je compte bien lire ce livre dès que j'en trouve l'occasion :)

    RépondreSupprimer
  12. Je suis en pleine lecture et je l'aime déjà ;)

    RépondreSupprimer