jeudi 6 août 2015

Invisibilité - Andrea Cremer & David Levithan

Lu en : V.F. (Michel Lafon)
Traduction : Philippe Mothe
Résumé

Stephen est invisible depuis toujours.
Une malédiction impossible.
Jusqu’au jour où Elizabeth le voit.
Elle seule peut briser le sort.
Au risque de les séparer à jamais.


 Chronique de : Penny Dreadful.

Merci aux éditions Michel Lafon et à Madame Groelly pour cette lecture




Chronique : Cette histoire partait vraiment bien : un point de départ attrayant sur le thème de l’invisibilité. Bien sûr, cela a déjà été traité de nombreuses fois et de multiples façons, en particulier dans le domaine du fantastique. 

Ici, ce qui m’a touché en premier lieu c’est la manière dont les auteurs ont abordé le thème de la solitude : imaginez que depuis votre naissance, personne ne puisse vous voir, et vous aurez une petite idée de ce que ressent le héros de cette histoire, Stephen, dont la sensibilité à fleur de peau est un autre bon point que j’ai apprécié au cours de cette lecture, car très bien mise en valeur. 

Mais – car il y a bien un mais – alors qu’il aurait été vraiment très intéressant de poursuivre sur le thème de la solitude, l’impact qu’elle peut avoir sur une vie, les émotions (et parfois le vide d’émotions) qu’elle engendre, les auteurs ont choisi de poursuivre leur route du point de vue de la bluette adolescente. 

Dommage… le roman devient plat, les réactions de notre héroïne écorchée vive en mal d’amour agaçantes : « Il est resté debout toute la nuit et ne m’a pas fait signe, ni par SMS ni en m’appelant… Je sens mon cœur se ratatiner sur lui-même », et la pseudo touche de magie/fantastique qui tente de redonner de l’attrait à l’intrigue ne fait pas mouche. 

Disons pour conclure que c’est une gentille petite lecture sympathique à lire cet été sur la plage pour ne pas se prendre la tête. Elle plaira sûrement aussi aux fans inconditionnels de romances pour ado. Mais comme vous l’aurez compris, en ce qui me concerne, c’est une lecture que j’ai oubliée dès la dernière page tournée. 

Chronique de : 



16 commentaires:

  1. J'aime beaucoup David Levithan, j'aimerai découvrir un peu plus ces écrits. Mais visiblement, celui-ci n'est pas une réussite! Dommage car, comme tu le dis, ça semble être une bonne lecture au premier abord.

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est pas un livre qui me tentait pas à cause de son thème et ton avis m'a confirmé qu'il ne joindrait pas ma bibliothèque!

    RépondreSupprimer
  3. Oh... ce roman me tentait beaucoup, mais maintenant j'hésite! Surtout que j'ai vu beaucoup d'avis mitigés :/

    RépondreSupprimer
  4. Mitigé, dommage... Même s'il me tente quand même bien =)

    RépondreSupprimer
  5. Je suis d'accord avec toi, la romance m'a dérangé dans ce livre,et le côté fantastique est vraiment pas assez "bien fait" pour accrocher ^^

    RépondreSupprimer
  6. Pas complètement convaincue également. Mais je ne doute pas que ce roman puisse plaire au public, il part sur un beau potentiel !

    RépondreSupprimer
  7. Je ne pense pas que j'aurais été attirée par ce bouquin... ou peut-être en emprunt. Mais j'avoue qu'en ce moment je lis des romances qui ne tournent pas toujours rond et du coup je commence à être lassée...

    RépondreSupprimer
  8. Comme ce n'est pas mon genre de prédilection et que c'est vraiment moyen, je passe mon tour ;)

    RépondreSupprimer
  9. c'est drole c'est le meme ressenti que je lis partout. Donc voila je sais pas trop si je le lirai ou pas

    RépondreSupprimer
  10. Oui, dommage qu'ils n'aient pas approfondi le thème de la solitude, ça aurait fait quelque chose de très entrainant.

    RépondreSupprimer
  11. Aïe dommage :/ donc je vais passer mon chemin je pense ;) surtout avec tous les avis mitigés que j'ai lus depuis sa sortie française
    Bonne prochaine lecture :)

    RépondreSupprimer
  12. Oups, c'est dommage, j'en avais entendu parler (en bien seulement) mais je trouve ça cool de lire un avis différent :)

    RépondreSupprimer
  13. Oh ! C'est dommage ça commençai si bien, du coup je suis un peu refroidie, j'ai peur d'être gênée par les mêmes points que toi.

    RépondreSupprimer
  14. Mitigé ! Ah. Je garde ça en tête. Dommage parce que comme tu dis ça partait bien.

    RépondreSupprimer
  15. Le thème est original, c'est tentant :) merci pour ton avis détaillé!

    RépondreSupprimer