samedi 9 avril 2016

Souviens-toi de moi comme ça - Bret Anthony Johnston



Chronique de : Scarlett
Traduction : France Camus-Pichon
Résumé   Cela fait quatre ans que le jeune Justin Campbell a disparu sans laisser de trace. Fugue ? Kidnapping ? Accident ? C’est une véritable tragédie pour sa famille qui, faute de certitudes, cherche des échappatoires : sa mère s’est prise de passion pour la protection des dauphins ; son père a une liaison ; et son frère passe ses journées à faire du skateboard dans la piscine à sec d’un motel abandonné. Lorsqu’enfin Justin réapparaît, loin de retrouver un équilibre, sa famille se divise davantage, écrasée par la culpabilité et le désir de faire justice elle-même. Avec ce premier roman prochainement adapté au cinéma, Bret Anthony Johnston s’impose comme l’un des jeunes romanciers américains les plus talentueux.
 


Merci aux éditions Albin Michel pour cette lecture !




« Le passé était un pont d’apparence solide et robuste, or une fois dessus, vous vous rendiez compte qu’il ne s’étendait devant vous que pour mieux vous laisser ensuite dans le vide, en suspens entre la perte et le manque, sans aucun endroit où aller. »


Waouh, quel livre, que d’émotions…

C’est l’histoire d’une famille de Southport petite ville près de Corpus Christi au Texas, anéantie par l’enlèvement de l’un des fils : Justin. C’est aussi l’histoire de la façon dont chacun dans cette famille a trouvé le moyen de survivre à cette tragédie. Et puis comment chacun doit, après le retour de Justin, se reconstruire. L’immense bonheur  vite remplacé par tant de culpabilité, de questions, de difficiles combats, parce que rien, plus rien ne sera comme avant. Et puis le coupable de cet enlèvement est retrouvé et devient pour eux tous un poison latent. Comment gérer ? Parce qu’au-delà du bonheur du retour inespéré de l’enfant succèdent les doutes, le changement inexorable de leur vie à tous et les impossibles retours en arrière.

Dans cette famille, il y a bien sur :
Justin, l’enfant disparu et qui revient quatre ans après, adolescent grandi et silencieux accompagné d’un serpent.
Éric, le père qui se perd dans une relation adultère pour oublier la souffrance de la disparition et qui gère comme tous dans la famille tant bien que mal le retour du fils prodigue avec cette ambiguïté du bonheur incommensurable des retrouvailles et la gestion du quotidien et des non-dits.
Laura, la mère qui se réfugie dans le sauvetage d’Alice, une jeune femelle dauphin pour échapper à la folie mais qui « craque » parfois en public parce que c’est tout simplement insupportable et qui voudrait tant au retour de Justin que tout soit parfait et qui sait pourtant que rien n’est aussi simple.
Griff le fils cadet, amoureux de Fiona et qui essaye au retour de son frère de se mettre en retrait et de gommer les années d’absence pour faciliter le retour de son ainé.
On rencontre aussi Cécil le grand-père ayant une personnalité forte et qui se sent vieux et très impuissant à aider sa famille.

L’écriture est juste, on se promène dans les rues de Corpus Christi, on respire l’air marin et on transpire sous la chaleur torride de cet été. Bret Anthony Johnston est si impliqué, que le lecteur, moi en l’occurrence ressent toutes les tensions, les souffrances. Il y a une telle empathie avec les personnages, une telle évidence dans la manière précise et simple de nous décrire leurs sentiments que l’on est « embarqué » .Il est très difficile de lâcher ce roman. Ce n’est absolument pas un thriller pourtant on ressent une vraie urgence à vouloir connaitre la suite de l’histoire, le devenir de chacun de ces protagonistes. L’auteur touche du doigt avec finesse et délicatesse chaque infime détail des pensées de chacun. 


Ce livre est brillant par son empathie et fascinant dans son rythme. Un roman envoutant…
                                                                                                                
« Pour certains, le monde est plus petit que pour d’autres. »



16 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas, mais tu me donnes vraiment envie de découvrir ce livre, surtout si c'est un coup de coeur !

    RépondreSupprimer
  2. J'adore le titre. *.* Tu me donnes très envie de découvrir ce roman, il a l'air vraiment bien.

    RépondreSupprimer
  3. Si Irving et toi avez adoré, je note, je souligne, j'entoure, je surligne ! :))

    RépondreSupprimer
  4. je le note dans ma liste "à lire" ! il a l'air prenant et vos avis donnent envie aussi

    RépondreSupprimer
  5. Immédiatement dans ma WL, je te fais une confiance aveugle :)

    RépondreSupprimer
  6. Ho cette histoire me tente bien et puis ta chronique donne envie. Merci

    RépondreSupprimer
  7. Je note sur ma wish ce coup de coeur

    RépondreSupprimer
  8. Je ne connaissais pas du TOUT mais le résumé + ton avis et les émotions tout ça me donne très très envie. Je me le note.

    RépondreSupprimer
  9. Je l'avais repéré et j'attendais des avis .... Tu viens de me convaincre !

    RépondreSupprimer
  10. Le sujet est plutôt tentant et ton coup de cœur en rajoute !

    RépondreSupprimer
  11. Aie, les coups de coeur sont à éviter, chez toi, parce qu'ils font toujours monter la PAL...

    RépondreSupprimer
  12. Un roman familial comme je les aime, portée par des personnages forts et bien incarnés.
    Je craque!

    RépondreSupprimer
  13. je le mets dans ma wl il me tente bien celui-là surtout en ce moment les histoires de ce genre, je pourrais en lire plusieurs d'un coup si j'avais plusieurs paires d'yeux et de mains ^^

    RépondreSupprimer