dimanche 3 juillet 2016

L'échappée belle du bibliobus - David Whitehouse

Lu en : V.F.
Traduction :  Karine Reignier-Guerre
Résumé : À douze ans, Bobby passe ses nuits à répertorier cheveux, vêtements et autres traces de la vie de sa mère en attendant son retour... qui ne viendra pas. Cette dernière est morte brutalement, et le jeune garçon n'est pas prêt à l'accepter. Battu par son père, Bobby se croit seul au monde jusqu'au jour où il rencontre Val et sa fille handicapée, Rosa. Tous trois nouent des liens très forts et passent un été magique parmi les livres du bibliobus où Val est femme de ménage. Mais, bientôt, une rumeur sur la nature de la relation entre la mère célibataire et l'adolescent se propage dans la ville. Contraints de s'enfuir à bord de la bibliothèque ambulante, ces êtres égratignés par la vie vont s'embarquer dans une aventure pleine de rebondissements, digne des « classiques » qu'ils ont pris l'habitude de dévorer...

Je remercie les éditions Presses de la cité pour cette lecture !


French Touch : This novel is really strange, moving and original. You will never forget this road trip !


Chronique : Voilà une sortie que j'attendais avec grande impatience, j'aime tellement les romans où les livres ont une place dans l'intrigue principale, il me fallait donc absolument le lire ! 

L'échappée belle du bibliobus est un livre étrange. C'est le mot : étrange voire excentrique. Je dois avouer avoir été complètement déboussolée par l'histoire et les personnages, par l'aspect tragique mais aussi loufoque, par la vraisemblance douteuse du récit. C'est un roman qui m'a laissée perplexe : j'ai aimé pour certains aspects et je suis restée sur ma faim pour d'autres.

Nous commençons le récit pour la fin et le ton est donné : le rire ne sera pas omniprésent dans le récit. Nous retournons au début avec Bobby et son meilleur ami -le robot- qui décide de se casser toutes les parties de son corps afin de protéger Bobby des brutes de l'école. Déjà je suis vraiment consternée : certes un enfant peut avoir ce genre de réflexion mais la mère de Sunny, ne peut-elle pas se douter au bout de plusieurs fois que son fils met sa vie en péril ? Mais ceci n'est qu'un détail, Sunny doit quitter la ville avec sa famille et voilà notre Bobby seul qui va croiser la route de Val et sa fille Rosa.

La vie de Bobby est terriblement triste avec un père violent et une mère absente, il n'a personne et est la parfaite victime. Mais sa rencontre avec Val va changer sa vie, cette femme douce et aimante, nettoyant un bibliobus une fois par semaine, va lui donner confiance en lui par son amour. Mais les rumeurs de pédophilie sont lancées et voilà Bobby qui part sur les routes avec Val, sa fille et ce dans le merveilleux bibliobus qui regorge de merveilleuses lectures. 

J'ai aimé ce livre pour ce bibliobus, pour l'amour des livres qui y est retranscrit, pas assez poussé pour moi mais quand même bien présent. J'ai aimé ce roman pour l'impact réciproque entre les protagonistes : ils ont un impact mutuel sur leur vie, ce sont des outsiders qui vont croiser bon nombre d'êtres uniques. Si je reste cependant perplexe sur ma lecture c'est parce qu'elle semblait un peu surréelle, les situations improbables, les réflexions entre naïveté et mélodrame. Je n'arrivais pas à ancrer ce récit dans la réalité. En effet David Whitehouse lui donne un aspect d'un conte entre rire et larmes.

En définitive, une lecture originale et émouvante qui saura questionner le lecteur sur la vie et les rencontres bouleversantes.


7 commentaires:

  1. Oh la couverture est trop belle :o je serai curieuse de voir ce que donne l'histoire, d'après ce que tu en dis ça a l'air très chouette en tout cas

    RépondreSupprimer
  2. Le résumé me donne terriblement envie mais ton avis va m'aider à ne pas me précipiter. Je comprend quel genre de lecture ce doit être: où tu n'es pas très sûre de ton ressenti même. Je le note.

    RépondreSupprimer
  3. Tu me donnes très envie de découvrir ce roman ! L'histoire a l'air très touchante, je pense que ça pourrait me plaire. Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
  4. Celui-ci aussi me fait bien envie :)

    RépondreSupprimer
  5. Oh il me fait envie ! La couverture me plait bien.

    RépondreSupprimer
  6. Je ne connaissais pas du tout mais il me fait envie ! :)

    RépondreSupprimer