samedi 9 juillet 2016

Quand soufflera le vent de l'aube - Emma Fraser

Lu en : V.F.
Traduction : Odile Demange, Abel Gerschenfeld et Dominique Haas
Résumé : Île de Skye, 1903. Jessie, une fille de métayers, et Isabel, la fille du médecin de l'île, grandissent ensemble sur cette terre pauvre du nord de l'Écosse. Jessie rêve de devenir infirmière et Isabel de prendre la succession de son père. Mais la disparition mystérieuse du jeune héritier de l'une des familles les plus importantes de la région vient contrarier le destin des deux amies, bientôt obligées de se séparer. Leurs routes ne vont toutefois pas tarder à se croiser à nouveau. De l'archipel des Hébrides à Édimbourg puis, durant la Première Guerre mondiale, de France en Serbie, Quand soufflera le vent de l'aube déroule sur plus de quinze ans la saga bouleversante – et inspirée de faits réels – de deux héroïnes au courage admirable, confrontées à la cruauté de la guerre et unies par un inavouable secret.


Je remercie les éditions Robert Laffont pour cette lecture !


French Touch : This novel is fascinating and really interesting. I learned many things about the First World War !


Chronique : Ils sont nombreux ces livres faits, parfaits pour l'été. Ces destins de femmes extraordinaires qui emmènent lectrices et lecteurs dans une époque unique avec des personnages hors du commun. Quand soufflera le vent de l'aube est très bon un roman historique !

Emma Fraser signe ici une histoire très attrayante, très intéressante et incroyablement bien documentée. On sent tout le travail inhérent à l'écriture de ce livre : il aura fallu s'imprégner de l'époque, des mœurs qui y sont intrinsèques, de la géographie et même de l'Histoire. Ce livre met en lumière le destin de deux femmes, deux êtres courageux qui devront faire face à une des guerres les plus meurtrières et abominables de tous les temps.

Le lecteur verra défiler les paysages, de l'Ecosse à la France, de la France à la Serbie. Un roman qui vous fera voyager mais pas forcément rêver car Jessie et Isabel seront confrontées aux horreurs de la guerre. La romancière souhaite faire un plaidoyer en faveur de ces médecins et infirmières qui dans des conditions déplorables ont réussi à sauver des milliers de vies. Elle décrit parfaitement le déroulement des opérations, l'atmosphère terrible et effrayante et surtout l'opiniâtreté dont a dû faire preuve les acteurs de cette période.

C'est un roman d'un réalisme incroyable, certaines longueurs pourraient lasser mais elles me semblent utiles afin de dépeindre avec rigueur tout ce qui a pu se dérouler durant la Première Guerre Mondiale, le lecteur est vraiment plongé dans le récit. Certes la romance a sa place dans l'histoire mais elle reste secondaire face aux portraits féminins des deux héroïnes de Quand soufflera le vent de l'aube.

En définitive, j'ai beaucoup aimé ce livre qui a su me faire découvrir un nouveau pan, un nouvel angle de cette partie de l'Histoire.


8 commentaires:

  1. Ce roman à l'air très sympa, je note :)

    RépondreSupprimer
  2. Je vais le conseiller à ma femme pour cet été, c'est son genre de lecture :-)

    RépondreSupprimer
  3. Dans ma PAL, je devrais le lire très prochainement, pour mes vacances ;)

    RépondreSupprimer
  4. M'a l'air bien sympa, je note toujours ! ;)

    RépondreSupprimer
  5. Tu donnes envie :-) J'aime beaucoup les romans historiques mettant les femmes au premier plan, alors je le note avec plaisir! Merci!

    RépondreSupprimer
  6. Ça m'a l'air d'être une très belle lecture, je me note le titre.

    RépondreSupprimer