mardi 16 août 2016

Amour Monstre - Katherine Dunn

Lu en : V.F.
Traduction : Jacques Mailhos
Résumé : La joyeuse famille Binewski est tout sauf banale. Ivres d’amour et nourrissant de grands projets pour leur spectacle itinérant, Al et Lil décident d’engendrer à coup d’amphétamines et de radiations la plus belle brochette de phénomènes de foire au monde. Alors, bienvenue chez les monstres : il y a Arturo l’Aquaboy, doté de nageoires et d’une ambition digne de Genghis Khan; Iphy et Elly, sœurs siamoises et musiciennes talentueuses; Oly, naine bossue et albinos. Seul détonne l’étonnamment normal Chick… jusqu’à ce qu’il révèle des qualités bien particulières. Pour autant, cette famille est habitée de passions bien humaines, et une terrible rivalité entre frères et sœurs ne tarde pas à menacer le bonheur des Binewski.

Je remercie les éditions Gallmeister pour cette lecture !

  

French Touch : This novel is very original, moving and fascinating. You will never forget this family ! The translation is great : Jacques Mailhos is an amazing translator !


Chronique : La rentrée littéraire commence doucement sur le blog avec le roman le plus original de cet évènement, un roman comme on en lit une ou deux fois dans sa vie, un roman qui mélange l'étrange, l'émotion et même parfois le thriller. La collection Americana des éditions Gallmeister se pare d'un nouveau roman qui ne pourra que vous surprendre : Amour Monstre ou Geek Love pour les intimes.

Imaginez qu'un père décide de fabriquer ses enfants, avec le consentement d'une mère elle aussi excitée à cette idée : créons des monstres et redonnons ses couleurs au cirque du genre ! "Comme elle disait souvent : Quel plus beau cadeau peut-on faire à ses enfants que la capacité intrinsèque à gagner leur vie en étant simplement eux-mêmes ?". Quelle idée bizarre voire malsaine me direz-vous ! Et j'ai pensé exactement la même chose : est-ce de l'amour ou de la folie ? Pourtant c'est ce sentiment si fort d'appartenance à l'extraordinaire qui fait de cette famille, une famille unique... Mais la compétition est rude pour être le premier dans le cœur des parents et des spectateurs...

La narratrice est Oly, une naine bossue et albinos. Atypique non ? Et cependant elle est considérée comme la moins intéressante de la fratrie, comme celle qui ne sert qu'à présenter les autres, à les mettre en avant. Peu lui importe car elle est fascinée à l'extrême par son grand frère, Arturo l'Aquaboy, ce dernier complètement rongé par sa jalousie et son désir d'être admiré. Un désir qui le mènera parfois à vouloir tuer la concurrence... Il y a bien sûr les deux parents : la mère qui aime tant ses enfants et le père qui souhaite aller toujours plus haut et plus loin et qui refuse toute forme de normalité. Il y a les sœurs siamoises : fascinantes et attirantes pour ceux qui aiment le style. Il y a aussi le petit nouveau : Chick... Le lecteur est ainsi tiraillé entre répulsion et fascination, attaché parfois à certains personnages et puis d'un seul coup écœuré par certains de leurs agissements. C'est vraiment très bien maitrisé par l'auteure !

Ce que j'ai aimé par dessus tout dans ce livre c'est sûrement le fait de suivre Oly des années plus tard alors qu'elle vit dans le même immeuble que sa fille (qui ne connait pas son existence) et sa mère (qui ne la reconnait pas du fait de sa déficience visuelle). Elle se rattache à ce qui fût et le lecteur ne peut que se demander quel a été le drame qui a amené la mort des autres membres de la famille Binewski. C'est une histoire remplie de sentiments très forts, de mystère quant au dénouement de l'histoire passée et de celle présente. Le balancier entre ce qui fut et ce qui est, est ce que j'ai préféré durant cette lecture.

Jacques Mailhos, un des grands maitres de la traduction Gallmeister, est au meilleur de son art et réussit avec maestria à retranscrire l'écriture, le style fluide et addictif de Katherine Dunn. Cette grande romancière est décédée cette année mais a laissé derrière elle une œuvre immortelle dont ce sublime roman.



13 commentaires:

  1. Ce livre a l'air beaucoup trop étrange pour me plaire, je ne le lirai pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dommage de manquer une histoire belle et émouvante à cause de l'originalité de l’œuvre en plus tu adores les récits tristes et remplis d'émotions :)

      Supprimer
  2. Ce livre a l'air bizarre et original, en effet ! Je pense qu'il pourrait me plaire. :) Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
  3. Il a l'air top!!!!!!Je me le note!!!!!;)
    Merci pour la découverte!!!;)

    RépondreSupprimer
  4. Comme ma binômette Stelphique, je le note aussi !!! Non, je ne dirai pas merci, moi MDR

    RépondreSupprimer
  5. Originalité et émotion : tout pour me plaire ^^

    RépondreSupprimer
  6. ça a l'air vraiment étrange comme livre, et ce n'est pas le genre de roman qui me tenterait a priori, mais tu en dis tellement de bien qu'il me serait difficile de passer à côté !

    RépondreSupprimer
  7. Impossible que je passe à coté !

    RépondreSupprimer
  8. Très intriguant, ça me tente bien !

    RépondreSupprimer
  9. Une monstrueuse envie de plus quoi !!! Merci (ouais, je me répète un peu là, mais comment ne pas te remercier à nouveau ?) !

    RépondreSupprimer
  10. Très probablement mon prochain Gallmeister ! Il m'intrigue ce roman.

    RépondreSupprimer