dimanche 18 septembre 2016

La Fille dans le brouillard - Donato Carrisi

Chronique de : Scarlett
Traduction : Anaïs Bouteille-Bokobza
Résumé : ANNA LOU EST UNE JEUNE FILLE EXEMPLAIRE.
ALORS POURQUOI AURAIT-ELLE FUGUÉ LA VEILLE DE NOËL ? OU SERAIT-CE UN KIDNAPPING ? MAIS QUI LUI VOUDRAIT DU MAL DANS SON PAISIBLE VILLAGE DES ALPES ? LE COMMANDANT VOGEL, STAR DE LA POLICE, EST ENVOYÉ SUR PLACE. ENTOURÉ DE SA HORDE DE CAMÉRAS, IL PIÉTINE. AUCUNE PISTE, AUCUN INDICE NE S’OFFRE À LUI. DEVANT SES FANS, IL NE PEUT PAS PERDRE LA FACE. VOGEL RÉSISTERA-T-IL À LA PRESSION DE SON PUBLIC QUI RÉCLAME UN COUPABLE ?

Je remercie les éditions Calmann-Lévy pour cette lecture !








Chronique :  

« il suffit de pas grand-chose pour que la contagion devienne impossible à arrêter. Les gens ne cherchent pas la justice, ils veulent un coupable. Pour continuer de croire que tout va bien, qu’il y a toujours une solution. »

Donato Carrisi pour moi c’est la découverte de l’excellent « Le Chuchoteur », et j’imagine que pour un auteur écrire après un tel succès c’est beaucoup de pression. Mais rassurez-vous cet opus est aussi une réussite. Ce thriller c’est l’histoire d’une disparition, la disparition d’Anna Lou, jeune adolescente en apparence sans histoire dans un village des Alpes, village où certains se sont enrichis par la vente de terrains à une compagnie minière et où la plupart des habitants appartient à une communauté religieuse qui vit en autarcie. Et donc, suite à cette disparition un super commissaire de police débarque pour mener l’enquête.

Le super flic c’est Vogel , personnage charismatique, élégant qui ne se déplace que pour les « cas » médiatisés et qui n’hésite pas à mettre en scène et à utiliser les outils implacables des journalistes pour enquêter de manière très peu orthodoxe. Les victimes ne sont pas sa préoccupation première, seul le résultat importe, c'est-à-dire trouver un responsable. L’essentiel étant pour lui , en se servant des médias ,de trouver celui qui est vraisemblablement coupable et ainsi permettra à ce policier narcissique d’être sous le feu des projecteurs. C’est un personnage assez complexe et pas forcément sympathique.

Son partenaire dans cette enquête s’appelle Borghi, c’est un futur papa tiraillé entre l’envie de faire aboutir cette enquête le plus sérieusement possible et sa vie de famille malmenée par les nécessités liées à son job.

Anna Lou , la jeune victime, est une adolescente très réservée et dont les parents sont très pieux. Son père est effacé et humain dans sa fragilité et ses faiblesses. Sa mère elle, est très présente, trop peut-être. C’est une forte personnalité un peu rigide dans sa foi.

On rencontre différents protagonistes dans ce thriller comme Stella Horner, une journaliste réputée prête à beaucoup pour un scoop, Florès le psychiatre qui est sensé aider la famille, Mattia un jeune homme bizarre qui fait du skate. On entre aussi dans l’intimité de Louis Martini, professeur de littérature dans le lycée que fréquentait Anna Lou et qui est venu avec sa femme Cléa et sa fille Monica se perdre dans ce petit village de montagne pour oublier certains évènements douloureux que vous découvrirez au fil du récit.

Le livre est écrit en plusieurs parties, la première qui pose l’enquête et les personnages de premier rang : les policiers, la famille et l’environnement social. La seconde, rentre dans l’intimité d’une famille au sein de la communauté d’Avechot ce petit village de montagne. On entre dans l’intimité d’un couple celui de Louis Martini pour arriver à une collision brutale avec le drame qui se joue dans cette petite ville où se côtoient des jalousies et des frustrations.

Les ingrédients d’une excellente recette sont réunis, les chapitres sont courts et rythmés, les personnages sont complexes et attachants. De plus le sujet du poids des médias dans les affaires sensibles est toujours autant d’actualité et la construction chronologique du livre est originale et parfaitement maîtrisée. Et bien qu’il s’agisse d’une énième histoire de disparition je me suis laissé prendre à ce roman très facilement. Et donc je recommande pour passer un très bon moment de lecture.

« Le péché le plus idiot du diable est la vanité »



20 commentaires:

  1. Il est très fort ce Carrisi, comme tu le dis avec un pitch tellement rabâché il arrive à faire du neuf et à passionner ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Il est très fort ce Carrisi, comme tu le dis avec un pitch tellement rabâché il arrive à faire du neuf et à passionner ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Je ne suis pas fan de thrillers, je ne pense pas me laisser tenter, le résumé ne me botte pas vraiment. ^^'

    RépondreSupprimer
  4. Puisque j'ai aimé le chuchoteur je lirai celui-ci s'il est aussi bien ^^

    RépondreSupprimer
  5. Je le lirai sans doute aussi, juste parce que j'avais adoré Le Chuchoteur !

    RépondreSupprimer
  6. J'ai très envie de découvrir cet auteur, mais je ne sais pas si je dois commencer par lui ou Le Chuchoteur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. scarlett-chroniqueuse sur le blog Leatouchbook19 septembre 2016 à 22:13

      Cela n'a pas d'importance en fait , Le Chuchoteur est son premier roman , un must dans le genre, et La fille dans le brouillard n'est pas une suite.
      bonne lecture.

      Supprimer
  7. J'aime bcp les thrillers donc je me laisserais bien tenter :)

    RépondreSupprimer
  8. Pas du tout mon truc ce genre de roman ;)

    RépondreSupprimer
  9. J'avais beaucoup aimé Le chuchoteur, alors je note celui-ci.

    RépondreSupprimer
  10. Comme toujours avec Carrisi, une excellente lecture <3 !

    RépondreSupprimer
  11. Lu son premier, passé outre des autres parce que dans ma PAL mais manque de temps... je me ferai son dernier, parce qu'on m'a dit que le tribunal des âmes n'était pas des plus super. ;-)

    RépondreSupprimer
  12. J'ai aussi dévoré ce roman (article a venir d'ici quelques semaines) c'était sympa et une vrais découverte de Carrisi pour moi !

    RépondreSupprimer
  13. J'aime énormément cet auteur <3 .
    J'ai dévoré " le chuchoteur et l’écorchée " et j'ai acheté en poche " le tribunal des âmes" que je compte lire avant la fin de l'année ( surtout que je vais acheté la suite qui est enfin en poche " Malefico" )
    et tu me donne hyper envie de lire celui-ci aussiiiii <3
    merciiii pour ta chronique ^_^

    RépondreSupprimer
  14. Celui ci, j'ai hâte qu'il sorte en poche (même si ce n'est pas pour tout de suite ^^)

    RépondreSupprimer
  15. Je suis fan de Carrisi mais j'ai trouvé que ce roman était un peu en-dessous des précédents au niveau de l'originalité et de la complexité de la trame même si les thèmes évoqués étaient bien traités. Après ça reste du Carrisi, c'est assez bien écrit et très prenant ^^.

    RépondreSupprimer
  16. Depuis Le chuchoteur qui a été un coup de cœur, je n'ai toujours pas lu d'autres livres de l'auteur, sans savoir vraiment pourquoi. Celui-ci me fait particulièrement envie, tout comme L'écorchée.

    RépondreSupprimer
  17. Je ne vais pas passer à côté de ce roman, Carrisi est devenu est de mes auteurs préférés! Il ne vas pas rester longtemps dans la PAL

    RépondreSupprimer