vendredi 27 janvier 2017

Pénitence - Philip Kerr






















Merci aux éditions du Masque pour cette lecture !



Pénitence

Philip Kerr

Traduit de l’anglais par Philippe Bonnet


« Terriblement alléchant, sincèrement effrayant et délicieusement diabolique ! »
The Observer

Gil Martins est un agent du FBI qui lutte contre le terrorisme depuis Houston, Texas. Il est le témoin quotidien d’actes de violence perpétrés par des extrémistes de toutes sortes. Autrefois croyant, la réalité cruelle de son travail le porte à remettre en question l'existence de Dieu, ce qui provoque de fortes tensions avec sa femme, Ruth.
   Lorsque plusieurs personnalités athées – dont un professeur de biologie, un obstétricien et un journaliste – sont victimes d'attentats aussi étranges qu’inexpliqués, Martins lance une enquête malgré le scepticisme de ses supérieurs. Ses recherches l’amènent à l'Église Izraël, où une jeune membre de sa congrégation, terrifiée, est convaincue que les victimes ont été tuées par leurs prières. Martins doute de sa santé mentale mais quand cette dernière est retrouvée morte à son tour, il découvre chez elle une liste de noms ; une liste de toutes les victimes jusque-là... et bien d'autres encore.
   Déterminé à arrêter cette barbarie, Gil Martins s'approche de la source des prières et semble devenir lui-même la cible d'un Dieu vengeur. Sa seule planche de salut sera de faire pénitence...

Philip Kerr,

L’auteur est internationalement connu pour la série Bernie Gunther, unanimement saluée par la critique et couronnée de nombreux prix, et pour sa série de polars dédiée au monde de football (Le Mercato d’hiver, La Main de Dieu). Avec Pénitence, Kerr change, une fois encore, d'univers et signe un thriller haletant au cœur du FBI au Texas. 


Grybouille,

L’histoire,

Glasgow, 5 avril 1988, là où tout commence pour le jeune Gil MARTINS, il a douze ans, c’est le jour de sa confirmation, il recrache l’hostie, « …comme si un événement terrible allait se produire… » 

Nous le retrouvons à l’âge adulte, marié avec Ruth, père d’un petit garçon Danny.
Après des études de droit, il intègre le FBI au grand dam de son beau-père.
Ils habitent la banlieue de Houston au Texas, une maison payée par ses beaux-parents.

Ruth est très croyante et pratiquante.
Gil, lui, est en pleine crise,  « Si je suis là, tout ce que je demande, c’est de l’aide pour croire en vous… »
Pourtant son vieil ami, l’évêque Coogan Eamon, est en capacité de répondre à ses questionnements !

Gil travaille avec ses collègues sur deux enquêtes sensibles, un tueur en série qui s’attaque à des personnes respectées par la communauté.
Et sur des terroristes de l’intérieur, anciens militaires, qui veulent attaquer la communauté juive de Houston.

Il y avait déjà de quoi faire, non ?
Alors qu’a-t-il était faire dans cette galère ?
Parce que là notre agent du FBI fait très très fort…
Il contrarie La personne à ne pas froisser !


Le style,

Dès les premières pages on est comme chez soi, le rythme, les personnages, l’ambiance, le ton (les clins d’œil humoristiques…), une lecture plaisir, un « Home sweet Home »…
Bon, j’avoue quand même que j’ai un peu flippé, surtout le soir…

Un livre qui « fonctionne » à plein régime.
Page 122, la lettre à son fils dans le futur, tout simplement génial.

Les personnages,

L’évêque Coogan, « On aurait dit un lutteur de sumo à une veillée funèbre. »
Gisela DeLillo, sa patronne.
Harlan Caufield, le vieux briscard du FBI, « Oh, je l’aurai…ce fils de pute. »
Helen Monaco, agent de terrain.
Sara, Anne, le pasteur Van Der Velden…

Certains terrifiants, d’autres en panique, tous à la bonne place et au bon endroit au milieu des 459 pages.

J’ai été surpris,
Ensorcelé,
Euh, non ! Pas ça, « nom de Dieu »…
Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa






6 commentaires:

  1. J'ai lu un de ses livres mais je ne sais plus lequel, par contre je sais que je lirai pénitence :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. HouHOU, en plein jour :) @ Bientôt, Grybouille.

      Supprimer
  2. Un ensorcèlement, ça vaut sans doute le détour!!!!;) Je note!!!;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. HouHOU, le p'tit Duc en a encore toutes les plumes retournées :) @ Bientôt, Grybouille.

      Supprimer
  3. Sa série sur le foot ne m'a pas intéressée du tout, mais celui-ci pourrait me plaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. HouHOU, pas de foot ici bas, c'est le mal :) Nous sommes en présence d'un polar surnaturel... @ Bientôt, Grybouille.

      Supprimer