lundi 2 janvier 2017

Pourvu que ça brûle - Caryl Ferey


















Merci aux éditions Albin Michel pour cette lecture !



Pourvu que ça brûle
Caryl Ferey

De la Nouvelle-Zélande à l’Australie en passant par l’Indonésie, la Jordanie, le Chili ou les Etats-Unis, un carnet de route très rock, l’autoportrait en noir et blanc de l’auteur de Zulu, Mapuche et Condor, Caryl Férey, chantre du thriller engagé, avec qui la réalité devient fiction survoltée.

Caryl Ferey
Grand voyageur, Caryl Ferey explore le monde depuis bientôt trente ans. Ses polars à succès, Haka, Utu, Zulu (Grand Prix des lectrices de ELLE policier, Prix Quais du Polar, Prix Mystère de la critique, adaptation cinématographique, etc.) mêlent avec brio investigation et dépaysement.

Grybouille,

Autoportrait et introspection, un voyage deux en un…
Ecorché, viré du lycée, révolté, suicidaire…
La découverte de l’écriture sur un cahier Clairefontaine,
« Comment devenir écrivain quand on vient de la grande plouquerie internationale ? »
« J’avais intérêt à tenir solidement à mes rêves, car dans la vie on ne me ferait pas de cadeau. »

Ses héros ? Les écrivains qui couraient le monde !
On the road, enfance du côté de Rennes, BZH…
« Devenir écrivain, coûte que coûte. »

Premier voyage en compagnie d’Eléphant-Souriant, 5 mois : Orly, Washington DC, Los Angeles, Tahiti, Auckland en Nouvelle Zélande, Nouméa en Nouvelle Calédonie, Sydney en Australie, Djakarta « Je n’avais jamais vu un tel bordel. », Singapour « Trois jours suffisent. Tout y est interdit… », Srilanka, Ryad et retour en France.
A l’arrivée il écrit son premier roman « AMOR A MORT »,
« Le futur libraire de la bande à qui je fis lire le manuscrit trouva çà nul… »

Dès que possible avec Craint-Blanc direction Jérusalem et la Jordanie sur les traces de Laurence d’Arabie, « Ce n’est pas tant où l’on va qui compte, mais avec qui. »
Au retour Chevalier-Elégant, journaliste, va lui ouvrir les portes sur Paris du monde littéraire.

Un roman voit le jour « HAKA », la Nouvelle-Zélande en fond d’écran. C’est le temps des promesses non tenues de la part des maisons d’Éditions.

Sa vie affective ? La séparation difficile, sa fille de seize mois lui est arrachée…
Nouveau roman « PLUTOT CREVER », un personnage né Mc Cash, flic borgne, la quarantaine…

Ses héros, Jean Moulin, le « Che ».

Sponsorisé par le ministère des affaires étrangères, bourse d’écriture, c’est le retour en Nouvelle-Zélande douze ans après son premier séjour. A l’issue du voyage, un nouveau titre « UTU ».

Puis c’est l’Afrique-du-Sud, et  au retour le livre « ZULU », le début d’un parfum de gloire, le cinéma…

Caryl a donné à tous ses amis des surnoms, malin pour leur préserver l’anonymat.  

Le style ? Génial.
L’histoire ? Ce livre permet de mieux connaitre cet écrivain de talent qui s’est fait à la force du poignet.

Pourquoi le lire ? Car nous avons tous une zone « Pourvu que ça brûle » en nous, alors c’est en mode partage que nous parcourons les pages de cette autobiographie pour notre plus grand plaisir.
Allez,  précipitez-vous chez votre libraire préféré, c’est du Caryl Ferey, du rock, du bon…

@ +



9 commentaires:

  1. Merci pour cette première et brûlante découverte de l'année !
    Meilleurs vœux Grybouille, que 2017 te comble de bonheurs multiples, livresques et autres ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. HouHOU, MEERRRCCCCIIIII beaucoup, j'en profite pour te souhaiter une merveilleuse année 2017 avec la santé au top pour en profiter :) @ Bientôt, Grybouille.

      Supprimer
  2. Ca fait des années que je n'ai pas lu un Caryl Ferey, il faudrait que je tente celui-ci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. HouHOU, c'est l'occasion :) @ Bientôt, Grybouille.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. HouHOU, toutes plumes dehors le p'tit Duc :) @ Bientôt, Grybouille

      Supprimer
  4. Moi qui adore cet auteur, je vais me ruer sur "Pourvu que ça brule"!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. HouHOU, tu vas découvrir les coulisses de l'auteur :)
      @ Bientôt, Grybouille.

      Supprimer
  5. Oh yes!!! Toujours aussi rock'n roll et touchant ce p'tit gars de Monfort-sur-Meu. On l'aime :-)

    RépondreSupprimer