mardi 5 mars 2019

Delcourt à l'honneur !


Delcourt à l'honneur !


Le Paradoxe du bonheur - Aminatta Forna


Traduction : Claire Desserrey
Résumé :
Un soir de février, à Londres, un renard traverse un pont, une femme percute un passant. Elle est américaine, il est ghanéen. À partir de cet événement presque banal, Aminatta Forna tisse le long de la Tamise, à deux pas des monuments et des beaux quartiers, une succession de rencontres improbables entre ces deux personnages et des étrangers de l’ombre qui travaillent dans les arrière-cours des théâtres, les parkings ou les cuisines des palaces. Une communauté disparate d’exilés qui, sans se connaître, se mobilisent pour rechercher un petit garçon dont on a perdu la trace. Un roman sur la vie souterraine des grandes métropoles, sur la cohabitation entre les humains réunis par le hasard ou les guerres du monde, entre les hommes et les animaux sauvages. Un récit entrecroisé sur le bonheur qui, et c’est le moindre de ses paradoxes, est là où on ne l’attend pas et qui tient parfois à la présence d’un renard sur un pont, à Londres, un soir de février.



Chronique : À chaque nouvelle parution je suis impressionnée par la qualité éditoriale des éditions Delcourt et par l'audace, l'originalité des publications de cette maison.
 
Alors que je lis beaucoup de littérature nord-américaine, c'est toujours un bonheur pour moi de faire de nouvelles et belles découvertes.

Le Paradoxe du bonheur est sûrement ma plus belle surprise de ce début d'année. En effet, je suis entrée dans ce roman sans en entendre quelque chose de particulier, par curiosité et aussi par pure confiance envers les éditions Delcourt. Je peux vous dire qu'en ayant terminé ce livre j'en ressors grandie, émue, touchée et avec une confiance renouvelée (encore et toujours) envers cette jeune et talentueuse maison d'édition.

Le Paradoxe du bonheur est un roman riche et foisonnant, un roman qui tire toute sa beauté de ses personnages, de cette humanité qui regorge à chaque page, qui nous donne espoir là où on s'y attendait peut-être le moins.

J'ai eu un véritable coup de foudre pour les deux protagonistes principaux et les personnages secondaires qui vont entrer au fur et à mesure de l'avancée de l'intrigue. Quel bonheur de lire un livre qui nous touche et nous surprend, qui nous fait voir le monde d'une autre façon.

En définitive, voilà un roman dont on ressort avec de belles émotions, un roman qui restera longtemps gravé dans mon cœur.





 Ma soeur, serial killeuse - Oyinkan Braithwaite


Traduction : Christine Barbaste
Résumé :
Korede s’est donné pour mission de protéger sa cadette envers et contre tout, et ce n’est pas une mince affaire. Non contente d’être la plus belle et la favorite de leur mère, Ayoola a aussi la fâcheuse habitude de tuer ses amants. Ainsi, au fil du temps, Korede est devenue experte pour faire disparaître les traces de sang et les cadavres. « Seulement, avec Femi, ça fait trois. Et à trois, on vous catalogue serial killer… »

Korede a une vie à mener, elle aussi : elle est secrètement amoureuse de Tade, le séduisant médecin qu’elle croise tous les jours dans les couloirs de l’hôpital où elle travaille comme infirmière. Aussi, lorsque sa jeune sœur jette son dévolu sur Tade, Korede se trouve face à un dilemme : comment continuer à protéger Ayoola, sans risquer la vie de l’homme qu’elle aime ?



Chronique : En lisant le titre et la quatrième de couverture la première question qui m'est venue est "dans quoi est-ce que je m'embarque ?", réponse : dans une très bonne aventure littéraire ! Encore une fois je demande un tonnerre d'applaudissements pour les éditions Delcourt qui ont encore su m'étonner avec cette très bonne lecture !

Ce roman se lit avec plaisir et sans aucun temps mort ! Au travers de chapitres courts et percutants, la romancière nous offre un livre addictif et explosif !

Ce livre met en lumière une relation complexe entre deux sœurs, une sœur aînée qui fait et fera tout pour protéger sa sœur cadette, une aînée qui est forte et courageuse mais qui souffre de la comparaison physique avec la beauté éblouissante de sa sœur. Et pour info, cette dernière tue ses amants (au passage).

J'ai beaucoup aimé cette histoire du fait de son rythme, de son originalité et aussi de ce personnage central, cette narratrice : Korede. La relation qu'elle entretient avec sa sœur, sa volonté de la protéger, ses pensées sont décortiquées tout le long du livre et offre un très beau portrait psychologique.

J'ai aussi énormément apprécié cet humour noir qui est distillé tout le long du livre, cela donnait une atmosphère très particulière au livre.

En définitive une très bonne lecture que je vous recommande !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire