mercredi 21 août 2019

Soif - Amélie Nothomb

























SOIF
Amélie Nothomb

« Pour éprouver la soif il faut être vivant. »

Amélie Nothomb,

Depuis 1992 et Hygiène de l'assassin, tous les livres d'Amélie Nothomb ont été publiés aux éditions Albin Michel. Elle a reçu, entre autres, le prix Chardonne, le Grand prix du roman de l'Académie française, le prix de Flore, et le Grand prix Jean Giono pour l'ensemble de son œuvre.

Ses œuvres sont traduites dans 40 langues, des U.S.A. au Japon.

Grybouille,

Léa : « Dis-donc Grybouille, tu as déjà lu des livres d’Amélie Nothomb ? »
Grybouille, sentant le traquenard : « Heu… »
Léa : « Grybouille… »
Grybouille : « Bah, non. Ça parle de quoi ? »
Léa : « la 4ème de couverture est très courte, donc ce sera une double découverte pour toi, de l’auteur et de l’histoire pour son nouveau roman intitulé « SOIF »»
Grybouille : Une petite prière, vite, «  Pourvu que la découverte soit un bon moment de lecture… »

Je ne vous cache pas plus longtemps que la lecture de ce roman basé sur des faits « historiques » et écrit au « Je », a été une belle claque pour le lecteur que je suis.
Qui aurait pu déceler derrière un titre si énigmatique une telle Histoire ?
Qui ?
Peut être Lui…
Alors pour cette chronique, je vais tenter de rester dans l’ambiance du titre.

Et quoi de mieux qu’une petite énigme pour la débuter ?

Qui suis-je ?

1_ « Je suis un homme, rien d’humain ne m’est étranger. »
2_ « La grande réussite de mon Père, c’est l’incarnation. »
3_ « Le premier miracle, mon préféré… »
Les suivants ? « …ce n’était plus offrir une grâce, c’était remplir mon devoir. »
« L’Amour n’était plu gratuit. »
4_ « J’ai toujours su que l’on me condamnerait à mort. »
Mais « Je ne savais pas que je mourrai ainsi. »
Alors « Accusé, as-tu quelque chose à dire ? »
5_ « Accepte. »

Voilà, sur l’histoire, votre Grybouille n’en dira pas plus. Chaque page doit rester une découverte, une initiation… Amélie Nothomb, par sa plume, nous fait partager la fin d’un voyage.

Mais cette plume qui la tient ? Cela semble si vrai, si possible, si réel… Peut-être a-t-Il enfin quitté sa retraite, un court instant, pour lui souffler à l’oreille ces merveilleuses pages pleines d’Amour, de Soif et de Mort…

Un espoir ? « D’une manière générale, les morts sont moins bêtes que les vivants. »

Humblement, je pense que Tous les écrivains cherchent à produire un livre, Le livre, qui serait une belle Pierre sur son chemin. Peut-être quelque chose qui les habite… Alors, si c’est le cas pour Amélie Nothomb, qu’elle se rassure, pour elle s’est fait…

Un seul mot « SUPERBE ».

Et je vous laisse avec : « Ce que l’esprit ne comprends pas, le corps le sait. »

Bonne lecture à Tous,



Aucun commentaire:

Publier un commentaire