vendredi 20 septembre 2019

L'ami - Sigrid Nunez


Traduction : Théophile Sersiron
Résumé : « - Je vais te dire pourquoi j’ai tenu à te parler.
À ces mots, pour une raison mystérieuse, mon coeur se met à battre dans ma poitrine.
- C’est au sujet du chien.
- Du chien ?
- Oui, je voulais savoir si tu serais d’accord pour le prendre. »

Quand l’Épouse Numéro Trois de son meilleur ami récemment décédé lui fait cette demande, la narratrice a toutes les raisons de refuser. Elle préfère les chats, son appartement new-yorkais est minuscule et surtout, son bail le lui interdit. Pourtant, elle accepte. La cohabitation avec Apollon, grand danois vieillissant de la taille d’un poney, et cette écrivaine, professeure à l’université, s’annonce riche en surprises.







Chronique : Si il y a un prix que je suis presque aveuglément c'est le National Book Award, dès lors il fallait absolument que je lise L'ami de Sigrid Nunez.

Voilà un roman très surprenant, un roman qui se forge sur le mélange inattendu entre deux thématiques : d'un côté la relation entre un animal et un humain et de l'autre la littérature et l'écriture. 

Tout commence par le deuil d'un homme qui aura marqué la narratrice mais aussi un danois laissé orphelin. Ces deux êtres, ensemble, vont apprendre à s'aimer, vont avancer, vont affronter la perte. C'est une relation émouvante qui prend place au fur et à mesure sans pour autant devenir trop omniprésente car le thème de l'écriture est le plus prépondérant.

Au travers de ce livre, l'auteure se questionne sur le pouvoir des mots, des livres, de la littérature en général. Elle s'interroge sur l'écriture, son processus, ce besoin d'écrire, les procédés narratifs. On entremêle la fiction et la réalité, on ne sait plus au final ce qui est ou ce qui est imaginé, il y a même une forme de mise en abyme qui se dévoile vers le dénouement et on est dès lors pris dans un piège littéraire finement tissé.

J'ai énormément aimé ce livre pour sa justesse, pour sa finesse, pour toutes ces questions soulignées en lien avec l'amour des mots, c'est un livre à la fois très intimiste et universel, un roman qui sonne vrai.

En définitive, une très bonne surprise de la rentrée littéraire !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire