lundi 26 juin 2017

Denali - Patrice Gain

Lu en : V.F.
Résumé : Dans les territoires immenses du Montana, Matt Weldon, adolescent livré à lui-même et maltraité par l’existence, tente de renouer avec ses origines et fouille le passé d’un père décédé dans l’ascension de la montagne Denali et d’une mère internée. Il découvre au fil des jours une vie qu’il ne soupçonnait pas, partagé entre l’admiration et la stupeur. Incontrôlable et dévasté, son grand frère Jack est habité par une rage qui le mettra en travers de sa quête et le conduira à commettre l’irréparable. Comme Matt, le lecteur est aux prises avec la rudesse du monde rural et autarcique qui habite cette aventure, ne trouvant du répit que dans les instants où l’osmose avec la nature grandiose du Montana est salvatrice. L’écriture acérée de Patrice Gain et sa capacité à immerger le lecteur dans son univers permettent le contraste du récit, entre réalisme cru et évasion poétique.



Je remercie les éditions Le Mot et le Reste pour cette lecture !


Chronique : Lorsque Benoît Minville conseille un roman, il faut que je le lise ! Denali ne fait pas exception à la règle : voici une très belle lecture !

Patrice Gain réussit un pari très difficile : celui d'écrire comme les grands romanciers américains, celui de s'imprégner de tout l'héritage écrasant des grands classiques de la littérature américaine et sortir du lot, rendre hommage tout en donnant sa voix à cet ensemble. Denali est une lecture très forte du fait du personnage central mais aussi de ses nombreuses et terribles péripéties.

Dès le départ le ton est donné, Denali est un drame percutant : le jeune héros, Matt, va devoir affronter la violence des autres et notamment de son frère depuis la mort de son père, de sa grand-mère et la dépression de sa mère. Sans protection d'un parent proche et bien aimant, cet adolescent va découvrir un monde hostile rempli d'êtres effroyables au point de lui enlever toute forme de candeur. J'ai été vraiment touchée par cette suite d'événements tragiques qui frappent ce protagoniste, rien ne lui est épargné, tout est fait pour le forger, il est peut-être la preuve littéraire que tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.

Face à Matt il y a des êtres pour la plupart malveillants et le plus terrible est sans aucun doute son frère du fait de son indifférence, de son égoïsme et de sa haine intrinsèque. Matt n'abandonnera jamais espoir envers Jack, à un tel point que cela devenait presque insupportable, le lecteur espérant secrètement que ce petit frère se révolte et prenne conscience de la nature profonde de son aîné. Il y a aussi quelques petites touches de lumière, des êtres bienveillants que je vous laisse découvrir.

Ainsi en plus de portraits très charismatiques, Patrice Gain rend hommage aux grands espaces américains, au nature writing avec des paysages magnifiques du Montana qui amènent une certaine forme de sérénité partielle dans le récit, nécessaire pour que le lecteur et le héros se ressourcent quelques instants avant de repartir dans la dureté cruelle de l'existence à laquelle est confrontée Matt.

En définitive, un très beau roman : puissant, percutant et émouvant !


6 commentaires:

  1. Un roman qui rejoindra ma valise d'été :-)

    RépondreSupprimer
  2. Tu sais tellement donner envie de découvrir un livre... Quelle tentatrice tu fais ^^

    RépondreSupprimer
  3. Ce roman à l'air bien, et j'adore la couverture :)

    RépondreSupprimer
  4. Je suis intriguée par ce roman.

    RépondreSupprimer
  5. Dommage pour le nature writting, je fuis en général.

    RépondreSupprimer
  6. Un livre qui doit apporter beaucoup aux lecteurs et j'aime ces livres là.
    Bon dimanche, FLaure

    RépondreSupprimer