samedi 1 août 2015

Luke et Jon - Robert Williams



Lu en : V.F. (10/18)
Traduction : Marie-Hélène Sabard
Résumé : Duerdale, bourgade paumée dans la campagne anglaise. Luke, treize ans, petit génie de la peinture, les yeux vert émeraude, vient de perdre sa mère et emménage avec son père dans une bâtisse à demi en ruine située dans les collines. Tiraillé entre sa peine et le chagrin de son père qui ne jure plus que par le whisky, Luke se lie d'amitié avec Jon, un véritable ovni au look désuet doté d'une mémoire extraordinaire, et souffre-douleur de l'école.Commence alors pour les deux adolescents blessés par la vie un nouveau chemin vers la guérison et le bonheur.

Je remercie les éditions 10/18 ainsi que Madame Pascaud pour cette bonne lecture !




French Touch : A very moving book, I will never forget Luke and Jon : this is a beautiful meeting between them and me...



Chronique : Tel un silence qui vaut mieux qu'un long discours, il y a parfois des romans courts qui en disent plus long qu'un pavé littéraire. Luke et Jon fait partie de ces romans d'une intensité émotionnelle rare : 200 pages de bonheur littéraire.

Les premiers romans réservent parfois de très belles surprises, de belles pépites comme le met en exergue Luke et Jon, lauréat du National Tokens NYP Prize. Ce roman est une vraie leçon de vie, une forme de témoignage d'une période existentielle difficile à cerner et qui fait couler tellement d'encore : l'adolescence.

Ainsi au travers d'une narration interne, le lecteur va vivre les aventures, les sentiments, la vie de Luke jeune garçon de treize ans qui perd subitement sa mère dans un accident de voiture. Déménageant avec son père dans ce que l'on appelle un "trou paumé" où la pauvreté est le compagnon de tous, Luke va faire la connaissance de Jon. Une amitié est née entre Luke, Jon et nous. C'est ainsi que je voudrais décrire cette sensation tout le long de ma lecture : j'ai eu de nouveaux amis. Ils sont vrais, ils sont sincères, émouvants et à l'image de leur ville ils sont paumés.

Luke et Jon c'est l'histoire de l'existence, de ce cycle éternel : la vie, la mort, l'amour, la haine, la certitude et le doute. L'amitié est le pilier omnipotent de ce qui va se dérouler et on ferme ce livre avec un fort sentiment de plénitude. Les protagonistes m'ont accompagnée pendant deux petites heures de lecture mais je m'en souviendrai pendant encore longtemps.

En définitive, un récit vif et vivant, doux et sensible, brutal et vrai : laissez un peu de place dans votre bibliothèque pour Luke et Jon : vos prochains compagnons de route...


11 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout ce roman mais il a l'air très émouvant ! Je pense que si je le trouve à la médiathèque, je l'emprunterai =) Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
  2. Ta chronique me donne envie de le lire. Si je le vois à la librairie, il reviendra avec moi, c'est certain !

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai noté il y a un bout de temps et j'ai bien l'intention de le lire!

    RépondreSupprimer
  4. Ce roman me tente beaucoup, j'aime beaucoup les éditions 10/18

    RépondreSupprimer
  5. Il faut que j'arrête venir voir ton blog : comme on a les mêmes goûts, je suis beaucoup TROP tentée à chaque fois !!

    RépondreSupprimer
  6. Je ne connais pas du tout mais il m'intéresse ce petit bouquin !

    RépondreSupprimer
  7. En ce moment j'ai envie de ce genre de lecture

    RépondreSupprimer
  8. Hmmm une histoire d'amitié, ça me plait souvent des romans-là ! Et de nouveau je découvre grâce à toi car je n'en avais jamais entendu parler !

    RépondreSupprimer
  9. Ok, j'ai compris ; émotions garanties ! Il n'en fallait pas davantage pour me tenter ^^ Merci pour cette nouvelle découverte :)

    RépondreSupprimer
  10. Ok, il faut définitivement que je me trouve ce roman en anglais et que je prenne le temps de le lire, surtout si il est court. Ton avis et le sujet et l'Angleterre ... autant de raisons qui me pousse à faire un achat compulsif !

    RépondreSupprimer