vendredi 14 août 2015

Tandis que je me dénude - Jessica L. Nelson

Lu en : V.F. (Belfond)
Résumé : Elle ne se dénude pas vraiment. Elle garde tous ses vêtements. Et pourtant, devant les caméras, cet auteur d'un premier roman aura l'impression d'être à découvert. Que tous – les invités du plateau, l'animateur, les téléspectateurs, le public ou encore son attachée de presse dans les coulisses – auront exploré la moindre parcelle de son corps et de son intimité, sans bienveillance aucune... Alors elle se fissure de l'intérieur, en direct. Et, tandis qu'elle s'effondre et se débat contre elle-même, consciente qu'elle est sans doute son pire ennemi, c'est son histoire qui se construit en un redoutable puzzle à mesure que se déconstruit son être.

Je remercie les éditions Belfond ainsi que Gilles Paris pour cette lecture !





French Touch : A very interesting novel which highlights our worship of appearances. I liked this main idea!


Chronique : La rentrée littéraire commence sur le blog avec Tandis que je me dénude, livre sorti hier en librairie : un roman intéressant qui porte un regard novateur sur notre société et la question des apparences.

Le résumé m'avait déjà énormément intriguée : une primo-romancière se voit interviewer dans une émission aux côtés d'un député et d'un vieil acteur. C'est ainsi que Jessica L. Nelson forge une sorte de jeu de miroir entre l'événement de la rentrée littéraire dans lequel sort son deuxième roman et cette histoire qui permet à l'auteure de donner la parole à des personnages différents, perturbés, angoissés par la question de l'image. C'est original, intrigant : une véritable étude fictionnelle de notre époque !

J'ai ainsi beaucoup aimé le fait d'alterner l'émission du point de vue d'Angie et l'introspection d'autres protagonistes : le député, l'acteur, sa sœur, une fille dans le public etc. C'est ainsi que l'on voit le ton monter, l'atmosphère devenir pesante et ce pour plusieurs raisons. Il y a d'une part la peur de la jeune auteure du fait de cette émission en direct, il y aussi la terreur vis-à-vis d'un blogueur -Le Homard- qui menace de révéler son secret -lequel?- à la fin de l'émission, il y a la colère vis-à-vis du présentateur qui cherche à la piéger, et il y a ce mystère inhérent au passé qui se dénoue au fur et à mesure de la lecture.

Si l'histoire était pour moi très intéressante, je dirais qu'un point m'a dérangée  : le style. Je trouvais qu'il était trop nerveux et hachuré. Je comprends que l'écrivain souhaitait retranscrire - peut-être - ce que ressentait Angie durant l'heure et demi d'émission mais à mes yeux cela amenait une sorte de confusion et un certain stress pour le lecteur. J'aurais préféré quelque chose de plus fluide même si cela se lit vite et bien.

En définitive, une lecture intéressante, un angle d'attaque bien choisi pour un livre qui fera écho à cette période littéraire de la rentrée.

http://rentreelitteraire.delivrer-des-livres.fr/2015/07/07/lancement-challenge-1-rentree-litteraire-2015/


7 commentaires:

  1. Il fait partie des romans que j'ai repéré pour cette rentrée, le sujet m'interpelle.

    RépondreSupprimer
  2. Dommage pour le style... Pour moi, c'est un élément rédhibitoire..

    RépondreSupprimer
  3. Bon, si ce n'est pas très bien écrit, ce ne sera pas ma priorité. Bon weekend !

    RépondreSupprimer
  4. Je ne suis pas tentée par ce livre ;)

    RépondreSupprimer
  5. Que la couverture est jolie! Le concept est en effet intéressant mais je ne suis pas sure que ça me plairait malgré tout..

    RépondreSupprimer
  6. Ce livre ne me tente pas ... je passe pour cette fois !

    RépondreSupprimer