jeudi 25 janvier 2018

Smoke - Dan Vyleta

Lu en : V.F.
Traduction : Isabelle Delord-Philippe
Résumé :Angleterre, fin du XIXe siècle. À Londres s'entassent les classes laborieuses qui par tous les pores exsudent une infecte Fumée, preuve de leur noirceur intérieure et de leur infériorité. À la campagne vivent les aristocrates, d'une blancheur de lys et qui ne fument jamais, signe de leur vertu et de leur droit à gouverner. Dans un internat d'élite, Thomas et Charlie, seize ans, s'exercent sans relâche à dompter leurs instincts afin de ne pas fumer. Mais le doute les tenaille : comment se fait-il que l'un de leurs congénères, un vrai petit tyran, soit épargné par la marque du vice ? Avec l'aide de la ravissante et très prude Livia, ils enquêtent sur la nature réelle de la Fumée. Et découvrent que l'ordre établi est fondé sur une scandaleuse duperie. Dès lors, une lutte à mort s'engage entre eux et la police politique. C'est la guerre de la passion contre la raison, du désir contre la bienséance, du droit contre l'injustice – même si leurs frontières sont souvent imprécises.



Chronique : Smoke a tout de suite capté mon attention avec ce résumé addictif et prometteur...

Ce que j'ai beaucoup aimé dans cette lecture c'est la volonté de Dan Vyleta à offrir un univers très original, à forger un monde unique, une intrigue novatrice. En effet Smoke se révèle être un mélange très intéressant des genres littéraires puisque nous avons une dystopie qui se déroule avant notre époque, ce n'est donc pas un roman d'anticipation (tout se déroule au cours du XIXème siècle en Angleterre). Pour moi c'est cette idée qui est le gros point fort de l'histoire.

Après le mélange des genres comporte toujours un risque : les lecteurs qui aiment la dystopie s'attendent à un roman addictif, fluide et efficace avec des rebondissements et de l'action. Les amoureux de Dickens (puisque la comparaison est présente en quatrième de couverture) seront peut-être perturbés par la tournure fantastique de l'histoire. À mes yeux ce mélange fonctionne plutôt très bien et j'ai apprécié l'effort de l'auteur pour faire concorder ces deux univers littéraires. Il faut aussi souligner que les deux personnages principaux sont très attachants et ils forment un duo complémentaire. 

Dès lors avec tous ces aspects positifs pourquoi n'ai-je pas eu le coup de cœur ? Je pense que cela vient du fait que l'auteur commence progressivement à décrire à outrance son univers au détriment de l'action et de son idée d'origine. En effet l'auteur n'arrive pas à unir le rythme, l'action à ses descriptions. Dès lors le lecteur décroche au fur et à mesure de la lecture et ce d'autant plus que d'autres genres littéraires vont apparaître au cours de l'intrigue.

Ainsi Smoke est un roman très riche, très novateur mais où l'écrivain n'arrive pas, selon moi, à harmoniser, à équilibrer les instants où il faut de l'action pour renouveler l'intérêt du lecteur et les moments où il est nécessaire de développer son univers. 

En définitive, une lecture très originale, une idée de départ très ingénieuse, il manque juste un rythme plus prenant et soutenu.


1 commentaire:

  1. Je ne pense pas que ce soit mon genre, je passe mon tour pour cette fois :-)

    RépondreSupprimer