jeudi 24 mai 2018

Les derniers mots - Tom Piccirilli

Lu en : V.F.
Traduction : Étienne Menanteau
Résumé : Élevé dans un clan de voleurs et d'arnaqueurs, Terrier Rand a choisi de s'en éloigner après un massacre perpétré par son frère Collie, lors duquel huit personnes ont été tuées sans raison apparente. Cinq ans plus tard, à quelques jours de son exécution, Collie reprend pourtant contact avec Terry. Il jure qu'il n'est pas responsable de la mort d'une des victimes, et affirme que le véritable meurtrier court toujours. Doutant des déclarations de son frère, hanté par ses propres remords, Terry retrouve les siens et commence à enquêter sur ce qui est réellement arrivé le jour de la tuerie. La crise de démence de Collie a-t-elle les mêmes racines que le mal qui touche leur père et leur grand-père? Évoluant sur le fil du rasoir qui sépare la fraternité de la haine, la loyauté de la trahison, Terry va devoir explorer des secrets de famille profondément enfouis.




Chronique : Les Derniers Mots est le tout premier roman que je lis de Tom Piccirilli et ce n'est certainement pas le dernier.

Le doute. Le doute permanent. C'est ce que va ressentir le lecteur tout le long de cette lecture palpitante et angoissante.

C'est l'histoire d'une famille de criminels, une famille où le mal est profondément ancré. Terry a réussi plus ou moins à s'extraire de cette lignée, de cette famille malsaine mais elle le rattrape à quelques jours de l'exécution de son frère. Un frère qui serait responsable d'un massacre mais qui se défend d'être coupable d'un meurtre en particulier. C'est ainsi que Terry va devoir revenir aux origines du mal et découvrir la vérité.

L'auteur met en avant les secrets de famille qui imprègnent les générations à venir, ce premier tome d'un diptyque est très prenant. J'ai été complètement immergée dans cette histoire de famille, dans ces chapitres courts et percutants avec un style captivant. 

Tout le long de ce roman, le protagoniste central se questionne sur sa propre capacité à faire le mal, se demandant constamment si il serait lui-même capable d'une telle barbarie. Jusqu'où le mal est ancré en lui. Par la même, Terrier (Terry) est un protagoniste vraiment complexe, intéressant et même touchant, un protagoniste parfait pour une telle histoire.

J'ai adoré ce roman et tout particulièrement la fin qui est parfaite pour conclure ce premier tome.

En définitive, un très bon roman noir, j'ai vraiment hâte de lire le second volume !




1 commentaire:

  1. Le doute tout au long de la lecture, cela doit être angoissant, en effet.

    RépondreSupprimer