jeudi 10 mai 2018

Signe de vie - J.R. Dos Santos


















SIGNE DE VIE
José Rodrigues Dos Santos
Traduction : Adelino Pereira

SOMMES-NOUS VRAIMENT SEULS DANS L’UNIVERS ?
CE QUE LA SCIENCE A DÉCOUVERT.

Un observatoire astronomique capte une émission étrange venue de l’espace sur la fréquence de 1.42 GHz.
Un signe de vie.
Le gouvernement américain et l’ONU en sont immédiatement informés.
Un objet se dirige vers la terre.
La NASA prépare d’urgence une mission spéciale internationale pour aller à la rencontre du vaisseau inconnu. Tomás Noronha, le célèbre cryptanalyste, est recruté pour faire partie de l’équipe d’astronautes.
Ainsi commence une histoire à couper le souffle qui nous entraîne au cœur du plus grand mystère de l’univers.
Avec Signe de vie, J.R. dos Santos revient à son domaine de prédilection : la science.
Après La Formule de Dieu, il démontre à nouveau son extraordinaire capacité à disséquer un sujet difficile et exigeant pour le rendre accessible à tous et rétablir la vérité simple et incontestable.
Si les scientifiques et les gouvernements pensent que le grand public n’est pas prêt à entendre ce qu’ils savent vraiment sur la vie extra-terrestre, Dos Santos a décidé de nous l’expliquer à travers un thriller saisissant.


José Rodrigues Dos Santos

Journaliste, reporter de guerre, présentateur vedette du 20H00 au Portugal depuis plus de 25 ans, J.R. dos Santos est l’un des plus grands auteurs européens de thrillers. La saga Tomás Noronha, traduite en 18 langues, s’est fait connaître en France avec La Formule de Dieu, vendue à près de 500.000 exemplaires (2 millions dans le monde) et dont les droits d’adaptation au cinéma ont été acquis par Belga Films.
Avec Signe de vie, il signe le 7e volet de la saga.

(Source Éditions HC)

Grybouille

Et bien voilà, Dos Santos a remis ça… Le p’tit Duc a lu toute la production du Maitre Dos Santos, et ce dernier roman était très attendu.
Pensez donc, s’attaquer pour son dernier roman à cette question qui nous ronge dès nos premiers questionnements : « Sommes-nous seuls dans l’univers ? »

Je voudrais en premier lieu tirer mon chapeau à l’auteur pour la qualité de  ses recherches. Ce travail de fond qui donne toute sa crédibilité à sa production et particulièrement dans ce dernier roman.
C’est merveilleux, les « savoirs » en chimie, en physique, en biologie et en mathématique qui nous sont transmis (sans douleurs) grâce à sa grande capacité à vulgariser des disciplines qui peuvent paraitre, au premier abord, rébarbatives.
Et puis aussi pour ce type de phrase : « …suivant en cela le vieil qui veut que nul ne nait savant, et que lorsqu’on ne sait pas quelque chose, il suffit de demander. »

Dos Santos amène un plus, sa pierre, à cette discipline que je qualifierais de thrillero-scientifico-méthaphysique.
Et que dire de son personnage emblématique Tomás Noronha, cryptanalyste, qui bien malgré lui participe à des aventures qui l’emmènent à dépasser ses capacités premières de scientifique.

Pour son dernier roman «Signe de Vie », tout commence à 500 kilomètres de San Francisco, sur le site de Hat Creek, l’Allen Telescope Array, des dizaines d’antennes paraboliques  à l’écoute du chaos de l’Univers. Les ordinateurs qui enregistrent des suites de chiffres et pour les analyser un stagiaire Thomas Quinn.
« Quel idiot il avait été de s’être laissé enfermer dans ce trou ! »
Un rêve d’enfant, faire un stage à l’institut SETI, pauvre niais, toutes les nuits à décortiquer une litanie de chiffres sans fin…
Et puis un soir « Piiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii………………… »

À des milliers de kilomètres, à Rome, Tomás doit suivre un stage de préparation au mariage.
Mariage qui doit être célébré par le Saint Père lui-même. Maria Flor sa fiancée en est ravie, se marier à l’église, par le Pape lui-même, un rêve qui va s’accomplir.
Pour Tomás, c’est plus compliqué du fait de sa relation avec l’Église…
« …tu ne veux pas te marier avec moi ? » Maria
« Bien sûr que si, ma chérie…Enfin, je me demande pourquoi tout ce cérémonial, à quoi bon suivre un cours… » Tomás

Et puis, en pleine discussion, Tomás est convié par le Cardinal Paolo Panunzio à une réunion urgente en compagnie du représentant de la NASA Seth Dyson et de Emere Bozòki de l’agence européenne. Le mariage va devoir attendre…
« Il y avait tant de peut-être… »
Et souvenez-vous que « Aussi grave que soit la situation, elle peut toujours s’aggraver. »

Avec ce livre, il faudra vous munir d’une pièce de monnaie et de patience. Et alors vous serez si l’apparition de la vie est due au hasard ou…
Car « Le hasard n’exclut pas l’inévitable. »

C’est un merveilleux roman, qui vous comblera pendant cet été. Vous aurez tout le temps voulu pour pleinement profiter de ce cadeau que nous fait José Rodrigues Dos Santos, tout en bronzant.

Le p’tit Duc vous conseille cette lecture sans aucune restriction, d’ailleurs son achat devrait être remboursé par la sécurité sociale et les meilleures mutuelles.  



3 commentaires:

  1. Ok ok je regarde tout de suite si ma bibliothèque a cet auteur. J'avais établi une liste d'auteurs portugais voulant découvrir ce pays par sa littérature et il m'a échappé. Merci à toi ! J'ai lancé un challenge Portugal si ça t'intéresse je pourrai rajouter ce lien vers ton billet !

    RépondreSupprimer
  2. Il est prévu pour cet été :-)

    RépondreSupprimer
  3. Cet auteur me tente énormément, et ton coup de coeur me donne bien envie de lire ce roman!

    RépondreSupprimer