jeudi 21 juin 2018

La symphonie du hasard [Tome 2 & Tome 3] - Douglas Kennedy



























Lu en : V.F.
Traduction : Chloé Royer
Résumé :
Deuxième tome : Pas évident d’échapper à sa famille, a fortiori quand cette dernière est en conflit permanent, avec une fâcheuse tendance à se mettre dans des situations compliquées. Alice Burns, elle, a choisi une solution radicale : mettre un océan entre elle et les siens et poursuivre ses études en Irlande.
D’abord déstabilisée par l’accueil quelque peu revêche des Dublinois, elle se surprend à prendre goût à une existence simple, plus sereine. Et sa rencontre avec Ciaran pourrait même lui laisser entrevoir la possibilité d’une autre vie.
Mais alors que résonnent les premiers échos des exactions de l’IRA, voici que resurgit une vieille connaissance, et avec elle un passé qu’Alice aurait préféré oublier à jamais…

Troisième tome : On ne peut jamais vraiment prévoir l’avenir ni savoir ce qui nous attend. On peut échafauder des projets, entretenir des espoirs. Mais la symphonie du hasard égrène toujours ses notes, et ses variations incessantes nous rappellent que tout ce que la vie a d’intéressant, de bon, de merveilleux, sera éternellement contrebalancé par le mauvais, le tragique, l’effroyable. C’est le prix à payer pour ce cadeau extraordinaire qui nous est fait : l’absence de certitudes… Sinon celle, absolue, que la présence de chacun de nous dans cet espace grand ouvert touchera un jour à sa fin.
Mais pour ceux d’entre nous qui sont toujours là, sur le chemin, que dire de ce qui nous attend ? Quels mots suffiraient à résumer ce qui s’étend devant nous ?

Chroniques :

Deuxième tome : Lorsque j'ai commencé ce deuxième tome de la trilogie La symphonie du hasard je me demandais comment l'auteur allait réussir cette transition entre New York et Dublin et je peux vous dire que la transition est opérée avec brio !

 Si le premier tome souffrait de quelques longueurs pour installer l'intrigue, ce voyage nécessaire à Alice pour se (re)trouver, est aussi une excellente idée pour donner un souffle romanesque supplémentaire à cette histoire.

Ce deuxième tome est vraiment une très bonne lecture car il permet de faire plus ample connaissance avec Alice, il permet de changer de cadre spatial, de découvrir l'Irlande de l'époque et d'en apprendre plus sur ce pays.

En effet Douglas Kennedy a toujours eu le don de mélanger fiction et grande Histoire comme le souligne cette suite qui met en avant une Irlande où l'IRA voit le jour. Un tournant décisif se met donc en place pour l'Histoire de ce pays. D'autres événements historiques importants vont être traités tout au long de ce livre : Douglas Kennedy maitrise parfaitement le genre du roman historique.

J'ai aussi beaucoup aimé cette suite car Alice réussit enfin à s'épanouir, à étudier. C'est donc un tome primordial pour l'évolution de ce personnage.

En définitive, une suite excellente qui permet d'approfondir le personnage d'Alice.














Troisième tome : Après un premier tome agréable à lire, après un deuxième tome passionnant, voici le troisième tome. 

Cette fresque historique a su véritablement me plaire notamment du fait de ce mélange harmonieux entre la grande Histoire et l'histoire des différents personnages présents dans cette trilogie. J'ai aimé cette faculté du romancier à nous plonger au cœur d'une intrigue passionnante, de nous faire rencontrer une héroïne fascinante, de suivre toutes ses aventures en même temps que les chamboulements historiques.

Suite à un drame terrible survenu à la fin du deuxième tome, Alice revient aux Etats-Unis. Nous retrouvons une héroïne qui a subi une tragédie, une héroïne brisée qui va devoir trouver sa voie et continuer à avancer.

Ce tome-ci est pour moi légèrement moins addictif que les deux premiers.  Si pour le premier il y avait le souffle de la découverte, si pour le deuxième il y avait l'épanouissement d'Alice et la découverte de l'Irlande; ce troisième opus entraîne une sorte de résignation de la part de l'héroïne pendant une grande partie du livre.

Cette suite est passionnante du fait du cadre historique mais j'aurais aimé que le drame ne soit pas omniprésent constamment, il y a certes des instants de lumière mais il est vrai que la famille Burns n'a pas le don de trouver le bonheur...

Avec une plume toujours aussi belle et fluide, nous continuons à suivre la vie d'Alice tout en faisant plus ample connaissance avec la personnalité des autres membres de la famille Burns. 

Je tiens particulièrement à saluer la traduction de Chloé Royer, une traduction vraiment excellente qui retranscrit parfaitement la poésie des mots de Douglas Kennedy.

En définitive, une belle conclusion même si ce troisième tome n'est pas le meilleur de la trilogie. Cependant Douglas Kennedy laisse la porte ouverte : "à suivre..."?


1 commentaire:

  1. Le tome 3 m'attend et j'ai hâte de connaître la fin de cette trilogie ...

    RépondreSupprimer