samedi 9 août 2014

Déchirés - Peter Stenson

Lu en : V.F. (Super 8 éditions)
Titre original : Fiend (traduction : Pierre Szczeciner)

Résumé : Accro à la méthamphétamine, Chase Daniels est un junkie minable sans cesse en quête d’un nouveau fix. Quand il se réveille un beau matin pour voir une fillette déchiqueter un rottweiler, il ne s’inquiète pas plus que ça. Ouais, peut-être qu’il devrait. Car la fin des temps est là : les rues grouillent de zombies avides de chair humaine, et survivre est devenu un objectif à très court terme. Mais que signifie l’apocalypse, se demande Chase, quand la société a déjà tiré sur vous un trait définitif ? Et cette malédiction, qui semble toucher tout le monde sauf lui et son ami Typewriter, n’est-elle pas l’occasion qu’il attendait – celle de prendre un nouveau départ et d’accomplir enfin quelque chose de grandiose ? Dans un monde livré au chaos et aux flammes, le « nouveau » Chase Daniels, perdu dans ses rêves de rédemption et d’amour fou, se met en tête de retrouver son ex-petite amie et de la sauver. Les règles du jeu ont changé : désormais, c’est tuer ou être tué, fuir sans penser au lendemain. Hanté par les fantômes du passé, dévoré par le manque, Chase ne court-il pas au-devant de sa dernière désillusion ?


Je remercie sincèrement les éditions Super 8 ainsi que Madame Bourreille pour ce partenariat et les multiples frissons dus à cette lecture !

French Touch : A book for all fans of post-apocalyptic genre. Deep reflection on human nature, drug addiction and what differentiates us from mere animals. A scary horror novel!

Chronique : J'ai une certaine prédilection pour les romans post-apocalyptiques d'autant plus qu'en la cause en est une maladie donnant lieu à une invasion de morts-vivants... Pourquoi ? Tout simplement parce que ce type de récits permet de mettre en exergue les tréfonds de la nature humaine. Dès lors l'ennemi est-il le zombie ou l'homme ?

C'est la question qu'il est possible de se demander dans Déchirés. Habitués du genre voici le nouveau livre à vous procurer pour cette rentrée : un livre dur, terrifiant, où les personnages sont plus "défoncés" que des cadavres ambulants.  
En effet, dans le monde qu'a forgé Peter Stenson seuls les drogués ont réussi à échapper à l'épidémie du fait de leur alimentation à base de substances pour le moins douteuses. Au fil des pages on arrive d'ailleurs à se demander : est-ce qu'il vaut mieux survivre en drogué, en dépendant, en être qui a toujours survécu plutôt que vécu durant toute son existence ou alors mourir de cette épidémie en ayant eu une vie pleine et entière (quoique je ne suis pas sûre que les enfants zombies aient vécus beaucoup de choses, mais passons !) ?

Les références faites au sujet de ce livre sont indéniablement vraies : Cormac McCarthy (La route), Breaking Bad (la drogue) et The Walking Dead (les zombies) viennent se croiser dans ce périple des plus périlleux et incertains. Les similitudes sont visibles mais ne dérangent pas outre mesure puisque nous sommes happés dans cette histoire qui ne peut que mal se terminer, non ? 

Les personnages sont à l'image de ce nouveau monde : perdus, froids et prêts à tout pour une dose de drogue (de vie ?). Cet aspect se traduit notamment dans la narration à la fois cruelle, familière et sincère. Si au début j'appréciais beaucoup le protagoniste de Chase, sa dépendance à la drogue, sa volonté de toujours fuir m'ont petit à petit énervés et c'est le but que recherche l'auteur. Ainsi on en arrive à le haïr : fils de papa qui s'est mis à se droguer pour le plaisir, gâchant une vie que de nombreuses personnes auraient rêver : un bon métier, des parents aimants. On comprend dès lors que même si lui ainsi que Sténo -son meilleur ami- et Kay -son ex- respirent encore, ils sont morts depuis bien longtemps. Toute personnalité, toute humanité déjà annihilés par la drogue.

J'ai adoré la fin qui était parfaite à mon sens. C'est l'importance du choix qui est mis en avant dans cette histoire, du respect de la vie, de la chance qui nous est offerte. 

A vous de choisir : voulez-vous survivre ou avoir vécu ?
Rendez-vous en librairie ce mois-ci pour le découvrir... 

Avis de Cassandre de Romans sur Canapé pour vous convaincre définitivement ! 











http://delivrer-des-livres.fr/challenge-rentree-litteraire-2014/

12 commentaires:

  1. Tu me donnes vraiment envie de découvrir les romans post apocalyptiques!
    Belle chronique.
    Bon week end ^_^

    RépondreSupprimer
  2. Ce roman me tente énormément, j'adore les histoires post apocalyptique et les histoires de zombies et celle-ci a l'air très intéressante. Merci pour cette chronique qui me donne envie :)

    RépondreSupprimer
  3. Cette histoire à l'air très intéressante :)

    RépondreSupprimer
  4. je vais l'ajouter a ma wishlist, il a l'air super

    RépondreSupprimer
  5. Oulà, je note ! Le résumé est déjà tentant et ton avis me confirme :)

    RépondreSupprimer
  6. Je me le note dans ma wish celui-ci, je verrai bien si je le trouve dans ma librairie !

    RépondreSupprimer
  7. Je ne suis pas très zombie, mais il a l'air sympa.

    RépondreSupprimer
  8. Je note à 2000%. C'est tout à fait le genre que j'adore et tes références me donnent encore plus envie !

    RépondreSupprimer
  9. Punaise tu me fais mourir d'envie avec ton billet !!

    RépondreSupprimer
  10. Encore un titre très attrayant, l'éditeur semble avoir du potentiel :D

    RépondreSupprimer
  11. Ce livre est dans ma PAL, j'ai hâte de le découvrir :)

    RépondreSupprimer