mercredi 25 novembre 2020

Avis de grand froid - Jerome Charyn

 













Avis de grand froid

Jerome CHARYN

Marc CHENETIER (Traducteur)

 

Ultime volume dans la saga du héros de Charyn, Isaac Sidel. Depuis Marilyn la Dingue, roman dans lequel il était inspecteur à la Criminelle de New York, Isaac a fait son chemin. Il est devenu commissaire principal de la police, puis maire de New York. Et voilà que par un concours de circonstances, il se retrouve... à la Maison-Blanche, le candidat élu n'ayant pu être intronisé. 
Un roman d’espionnage délirant, noir et grinçant. Une comédie du pouvoir qui résonne étrangement avec la "réalité" de la présidence Trump. L'écriture électrique et le talent de conteur de Jerome Charyn sont à l'œuvre dans cette grandiose conclusion de la saga. 


Jerome Charyn est un romancier américain.

Né en 1937 de parents juifs russo-polonais, il a passé son enfance dans un quartier du Bronx, qui est partie prenante dans son œuvre littéraire.

Il fit ses études à l'Université Columbia où il obtient son BA d'histoire et de littérature comparée en 1959. Il a enseigné dans plusieurs universités notamment à l'Université Stanford (1965-1968), à l'Université de Princeton (1981-1986), au City College of New York (1988-1989). De 1995 à 2009, il a enseigné l'histoire du cinéma et les canons du roman policier à l'Université américaine de Paris où il est professeur émérite.

Il écrit son premier roman, "Il était une fois un Droshky" (Once Upon a Droshky) en 1964. Depuis, il a publié près de 50 œuvres et s’est bâti au fil du temps une réputation d’écrivain prolifique et imaginatif, abordant les thèmes de la vie américaine réelle et inventée.

Auteur de roman policier, il poursuivi la saga vouée au parcours d’Isaac Sidel, ce flic intègre apparu en 1973 dans "Zyeux-Bleus" (Blue eyes) et devenu, au fil des ans et des tomes, vice-président des États-Unis sous les couleurs démocrates ("Sous l’œil de Dieu"/"Under the Eye of God", 2012). Inspiré, à l’origine, par les enquêtes du frère aîné de Jerome Charyn, policier au sein de la brigade criminelle de Brooklyn, ce portrait au long cours d’un homme autant que d’une ville - New York - a rendu l’écrivain populaire des deux côtés de l’Atlantique.

Pour son roman "Darlin' Bill" il a reçu le prix Rosenthal de l'Académie américaine des arts et des lettres en 1981.
En 1996, il est fait officier des Arts et des Lettres par le ministre français de la Culture.

 

 

Grybouille,

 

Humour ou clin d’œil loufoque à « tout est possible » aux States ? Jerome CHARIN met un point final à la saga de son personnage Isaac SIDEL.

 

L’histoire,

 

1989, en plein hiver, un flic devient Président des Etats-Unis d’Amérique…. Pas n’importe quel flic, Isaac SIDEL, l’ancien Maire de New-York.

Concours de circonstances me direz-vous ? Eh bien oui, J.M. Storm le Président démocrate élu passe la main, et jeu des chaises musicales obligent le Vice-Président passe aux commandes.

Pour le meilleur et pour le pire….

Car un Glock à la ceinture, foulant le protocole, Isaac SIDEL va réussir à se mettre rapidement à dos certains de ses collaborateurs, des généraux, des barbouzes et plus grave le monde de la finance.

Les paris sont ouverts. Tiendra ? Tiendra pas ?

 

L’avis du p’tit Duc,

 

En lisant ce roman, je n’ai pas pu m’empêcher au « héros » comme à un anti-Trump.

Les américains ont toujours eu des Présidents à forte personnalité donc pourquoi pas un ancien flic ?

Mais pour ceux qui s’attendent à un thriller « conventionnel », l’auteur nous ayant habitué à être bousculé dans nos certitudes, vous ne serez pas déçus….

Un moment de lecture qui est un beau « au revoir » à un personnage, Isaac SIDEL, que nous avons suivi plusieurs dizaines années.

Je vous souhaite une bonne lecture, mais restez couvert car il y a un « Avis de grand froid » qui se prépare… 

 

 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire