dimanche 11 avril 2021

Le Coin BD : Le Lombard à l'honneur !

 

 

HAPPY END

Tome1_ La Grande Panne

Mollie est une jeune fille de 14 ans. La fin prochaine de notre civilisation, elle y croit dur comme fer et s'y prépare activement. Son entourage préfère ne pas y penser. Jusqu'au jour où la Grande Panne arrive. Il n'y a plus de pétrole. Le doute fait place à l'inquiétude, qui cède bientôt à la panique. Que faut-il faire ? Tout le monde se tourne vers Mollie. Avec son ami Oscar, un vieux châtelain qui partageait ses convictions, ils vont se regrouper et faire face à la situation en faisant preuve d'entraide et de confiance.

Olivier JOUVRAY

Scénariste

Ses premiers pas de scénariste se font donc "en famille", Jérôme son frère dessine, Anne-Claire sa belle-soeur s'occupe des couleurs et ensemble ils créent le premier tome de la série "Lincoln". C'est un succès immédiat qui réalise le rare grand chelem entre public et critiques. Son approche plurielle, capable de marier les genres les plus inattendus, ouvre la porte à de nombreuses autres collaborations et publications : « Kia Ora », « Majipoor », « Waraba », etc. Entre-temps, KCS est devenu un atelier rassemblant la fine fleur de la B.D. lyonnaise. Il y croise Fred Salsedo, pour qui il écrit « Nous ne serons jamais des héros ». Forts de cette très belle collaboration, ils poursuivent l'aventure avec « Au Royaume des aveugles », excellente série d'anticipation. Depuis, il collabore aussi à « La Revue Dessinée » et est au scénario de « Le Soldat », publié aux Éditons du Lombard. Et, quand il a deux minutes, Olivier Jouvray trouve encore le temps de donner des cours de bande dessinée à l'école Emile Cohl ! Aucun aspect du 9eArt ne lui échappe !

Benjamin JURDIC

Dessinateur

Diplômé de l'école d'arts appliqués Emile Cohl en 2006, Ben signe son premier album en 2009. Depuis, il travaille régulièrement dans l'illustration, le graphisme et l'animation, tout en poursuivant son activité d'auteur de bandes dessinées sur Lyon, participant depuis ses débuts au projet Les rues de Lyon avec l'association l'Epicerie Séquentielle, signant trois numéros du mensuel (L'histoire de la Fanny / La bataille des Tard-Venus / Lyon, patrimoine mondial de l'UNESCO).

 

Grybouille

Dans cette Bande Dessinée nous suivons Mollie, adolescente de 14 ans, qui filme son entourage dans le but de créer une « capsule temporelle » pour les générations futures.

Laisser une trace bien enfouie dans le jardin…

Son univers, dans une maison cool :

Une maman fan de course à pied

Un père sculpteur

Ses sœurs Louise et Emma, son frère Victor

Et un ami proche, Oscar, à la retraite, vit dans un château organise des combats médiévaux… un peu survivaliste. Son père âgé vit avec lui « Mais c’est quoi ce bordel, nom de Dieu ?! »

Et puis un matin…. « Nous faisons face à ce que nous appelons un phénomène systémique, une crise entrainant une autre…et personne ne peut savoir où ça va s’arrêter, c’est une catastrophe ! »

La survie s’organise, avec ses aléas…

L’histoire de ce premier tome m’a bien plu. De l’humour, de la légèreté dans un monde en crise c’est une bouffée d’air frais.

L’action est au rendez-vous.

Le lecteur ne s’ennuie pas une seconde.

Les personnages sont attachants.

Une postface reprend la genèse de l’histoire, sympa !!!

Pour faire simple, scénario au top, planches qui ravissent les yeux, de la très bonne BD !

A lire de toute urgence par les temps qui courent….

 

Elles

Tome1_ La nouvelle(s)

Elles, c'est une fille un peu comme tout le monde mais pas tout à fait comme les autres.
Jeune fille pétillante et équilibrée, c'est tout naturellement qu'elle est intégrée dans une joyeuse bande d'amis dès son arrivée au collège Mercury.
Mais se doutent-ils qu'Elle n'est pas seule ? Elle serait même plutôt cinq…
Cinq personnalités hautes en couleurs et pas toujours amicales.
Qui est-Elle, réellement ?

 

Aveline Stokart

DESSINATEUR

Contactée presque simultanément par les Éditions du Lombard et Kid Toussaint, l’illustratrice se lance dans un nouveau challenge.

 

Kid Toussaint

SCÉNARISTE

Bruxellois d’origine et journaliste de formation, Kid est un auteur prolixe qui ne cesse de se réinventer. Cette collaboration avec Aveline Stokart démontre encore une fois son désir de bousculer les genres, de les entremêler, pour un résultat détonnant.


Grybouille

Cet album, c’est une découverte toute mignonne  dont l’histoire tient bien les thèmes de l’adolescence dans ses planches aux belles couleurs acidulées.

Le collège, « Qui suis-je ? Que veux-je ? »

Les amitiés de l’adolescence comme terreau pour forger sa personnalité d’adulte.

Cette période de tests, de  transformations pour laisser libre cours à ses émotions, de couleurs de cheveux… Et de recherches !

ELLES, elle va vous surprendre c’est certain…

« Tu ne pourras pas me retenir ici éternellement. Tu le sais. »

Nous attendons la suite, parce que pourquoi cet enfoiré prend des photos d’ELLES ?

 


Les Enfants de la Résistance

Tome 7_ Tombés du ciel

Scénario : Vincent DUGOMIER

Dessins et Couleurs : Benoit ERS

Dans un petit village de France occupé par l'armée allemande, trois enfants refusent de se soumettre à l'ennemi. Mais comment s'opposer à un si puissant adversaire quand on n'a que treize ans ?

 

DUGOMIER

À l'instar de toute une génération d'auteurs bruxellois, Vincent Dugomier suit les cours d'Eddy Paape, à St-Gilles, au milieu des années 80. Il y fait la connaissance d'une bande de dessinateurs à laquelle il reste fidèle depuis plus de vingt ans. 

ERS

Déjà tout petit, Benoît Ers dessinait dans ses cahiers d'écolier. A 17 ans, il remporte le concours scolaire de BD à Angoulême. 

Avec Vincent, Ils ont travaillé ensuite sur « Hell School » où l'on découvre un univers fait de mystère et de suspense, dans une robinsonnade inquiétante, répondant admirablement bien aux normes du genre. "Les Enfants de la Résistance" présage à nouveau d'une belle collaboration!

 

Grybouille

Eusèbe, François et Lisa sont de retour dans ce 7ème album. Pour nos trois héros, la valeur n’attendant pas le nombre des années,  à treize ils n’acceptent pas de subir la botte de l’occupant.

Fin avril 1943, un bombardier allié s’écrase près du village de Poutain l’Écluse. Les soldats allemands recherchent des survivants.

Le réseau Le Lynx se doit d’agir, retrouver d’éventuel survivants, les héberger, et pourquoi pas aider les aviateurs à regagner Londres.

Pour nos adolescents, un but, être à la hauteur de cette Résistance qui partout en France tente de se réunir sous le fanion du Conseil National de la Résistance…

A nouveau une production des Éditions Le LOMBARD, qui tient ses promesses.

Nos trois héros en culotte courte, et robe, sont des personnages attachants que l’on retrouve album après album avec grand plaisir.

Le scénario des aventures qui nous sont proposées, est  de très bonne facture tome après tome.

Les dessins sont superbes, mis en valeur par le choix des couleurs.

Et cadeau, à la fin de l’album, « pour en savoir plus », un cahier regroupement des éléments historique de l’époque. Génial !!!

Bon vous l’aurez compris, le plaisir est toujours au rendez-vous !



Le Tambour de la Moskova

Simon SPRUYT

Traduction par Laurent BAYER

Vincent en est sûr : l'Empereur lui a souri. Tout le monde lui sourit, d'ailleurs. Avec sa frimousse d'ange, le jeune tambour est la seule lueur d'espoir qui subsiste dans l'univers absurde de la désastreuse campagne de Russie menée par Napoléon. Un dernier reste d'innocence, choyé et protégé par son entourage, à l'heure où la plus grande armée que le monde ait jamais connue continue de marcher à sa perte.

 

Simon SPRUYT

Scénariste et Dessinateur

Simon Spruyt (né en 1978) se présente lui-même comme un « ingénieur en bande dessinée belge ». Le ton, le style et l'atmosphère de ses romans graphiques varient sans cesse d'un livre à l'autre, mais sont toujours justes. Son travail a été récompensé à plusieurs reprises. Sa carrière internationale commence avec SGF, un regard satirique et intelligent sur l'industrie de la bande dessinée. Dans Junker, il relate les souvenirs douteux d'une jeunesse prussienne à la veille de la Première Guerre mondiale. La quête médiévale Papa Zoglu dépeint la recherche de sens d'un jeune garçon dans le cadre d'un conte extrêmement structuré. Après Bouvaert, élégie pour un âne, dans lequel il détaillait la vie d'un grand peintre, il adapte une nouvelle fois son style graphique à son récit dans Le Tambour de la Moskova. Cette histoire de la survie d'un jeune tambour dans l'armée Napoléonienne en pleine campagne de Russie se double d'une véritable réflexion sur l'innocence et la grandeur en temps de conflit. Artiste complet, Simon Spruyt est un auteur dont chaque album est un nouvel événement.

 

Grybouille

En 1810, Vincent Bosse, un jeune homme au visage d’ange, mène une vie protégée dans  son Isère natale. Le tirage au sort de la conscription va décider de son sort, ce sera l’armée Napoléonienne…

Cette Bande Dessinée va nous faire suivre une partie de la campagne de Russie de 1812 en relatant les aventures du jeune tambour.

Mais pas n’importe comment, à Borodino en 1860, un vieil homme raconte son histoire à un écrivain venu le rencontrer.

« Difficile à croire, hein ? Venant d’un vieux rabougri… »

Simon SPRUYT nous livre un roman graphique intelligemment construit qui ravira le plus grand nombre.

Il a su ne pas s’embourber dans les chemins boueux de cette période tragique en mettant en avant l’humanité de ses personnages et les belles rencontres que Vincent fera tout au long de son parcours.

Les planches, nous font rentrer de plein pied dans l’univers de l’auteur qui a son style, ses ambiances et ses couleurs qui sont sa signature. Personnellement, Simon SPRUYT  m’a fait sortir de ma zone de confort et cela m’a fait un bien fou.

J’ai beaucoup aimé.

Les Éditions Le Lombard  à nouveau nous ont permis de découvrir une nouvelle pépite de la bande dessinée, merci à eux !

Et longue vie à cet « ingénieur en bande dessinée belge » qui a un monde bien à lui.

Bonne lecture,

 


 

Ne m’oublie pas

Alix GARIN

Éditions Le LOMBARD

La grand-mère de Clémence souffre de la maladie d'Alzheimer. Face à son désespoir, elle prend la décision de l'enlever de la maison de retraite et de prendre la route en quête de l'hypothétique maison d'enfance de sa mamie.

Une fuite, une quête, un égarement, l'occasion de se retrouver ? À moins que ce ne soit plutôt des adieux…

 

Alix Garin,

Scénariste et dessinateur

Alix Garin est née en 1997 en Belgique. Sa vocation pour la bande-dessinée se révèle très jeune, et c'est sans hésitation qu'après son bac elle entame des études de BD à l'école supérieure de Arts Saint Luc à Liège. En 2017, elle est la lauréate du prix Jeunes Talents du festival Quai des Bulles, à Saint Malo. En 2018, fraîchement diplômée, elle déménage à Bruxelles, est embauchée par l'agence Cartoonbase et entame en parallèle l'écriture de Ne M'oublie pas, un récit très personnel. Elle vit et travaille actuellement à Bruxelles.

 

Grybouille,

Cette bande dessinée, c’est du tout doux comme une planche de dessins aux couleurs pastelles… translucide comme une mémoire qui s’efface doucement….

Laissez-vous guider par Alix dans cette fiction qu’elle nous propose, en toile de fond une maladie : Alzheimer.

Un être cher touché par la maladie, la nostalgie d’une époque heureuse, un film comme effet déclenheur, et voilà un road movie en forme d’ adieu pour une grand-mère aimée…

Les Éditions LE LOMBARD nous permettent de découvrir Alix Garin, une jeune artiste prometteuse qui a son univers.

https://www.lelombard.com/actualite/actualites/alix-garin-raconte-ne-moublie-pas

 

A découvrir, bonne lecture,

 

A bientôt,

 


 

 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire